Red Faction

Red Faction est un FPS publié par THQ en septembre 2001 sur PlayStation 2 et PC. Le jeu  a rencontré un important succès critique et commercial (plus de 2 millions d'exemplaires vendu). Le jeu se déroule sur Mars vers 2070. Le joueur incarne Parker, un mineur rebelle combattant pour la Red Faction, un groupe armé cherchant à renverser la Corporation Ultor. Fortement inspiré de Half-Life et Total Recall, il est un des rares jeux de l'époque à proposer un environnement totalement destructible grâce à la technologie Geo-Mod (abréviation pour « Geometry modification »). Le succès commercial de Red Faction a permis de développer la licence avec les trois épisodes suivants : Red Faction II en 2002, qui se passe sur Terre 5 ans après les événements du premier titre, Red Faction: Guerilla en 2009, qui se passe sur Mars 50 ans après les évènements du premier titre, et Red Faction: Armageddon, en 2011. Ils restent tous trois fidèles aux thèmes futuristes et révolutionnaires de Red Faction, et exploitent toujours autant la technologie Geo-Mod. Guerrilla met la barre encore plus haut en offrant un environnement de jeu totalement fondé sur la destruction, grâce au Geo-Mod version 2.0.
Côté scénario, nous voici dans les entrailles de Mars au coeur d'une colonie minière en plein soulèvement. La répression est sanglante et le héros se trouve immédiatement plongé dans une action trépidante qui le conduira à se frayer un passage dans le dédale des mines et à cartonner tout ce qui bouge. Seulement si l'on peut penser que le principe n'innove que très peu au niveau de sa campagne solo par rapport à un Half-Life, c'est sans compter les différents véhicules qu'il sera possible de conduire allant du sous-marin à la foreuse en passant par quelques autres surprises. De même les armes sont assez variées et offrent chacune leur intérêt dans la progression au fil de cette aventure. Un bouton de tir secondaire permet de varier les plaisirs ou de s'adapter aux différentes situations et c'est de manière surprenante que l'on se laisse envoûter par ce soulèvement au coeur de Mars. Difficile en effet de se détacher de Red Faction tant son gameplay allié à l'évolution du scénario pousse le joueur à progresser avidement.
La destruction des décors apporte pas mal de piment au jeu mais surtout impose une stratégie qui pour une fois ne repose pas uniquement sur l'arrosage copieux mais permet de se frayer un passage en forant les murs ou d'éliminer ses ennemis au travers des cloisons. Ennemis qui d'ailleurs bénéficient d'une I.A assez performante puisque ceux-ci sont aussi trouillards que vicieux. Attitude de fuite, dissimulation ou esquive ceux-ci révèlent quelques surprises tout comme les boss qu'il faudra dessouder avec précaution et un peu de tactique.
Côté maniabilité, pas de difficulté et le comportement de Parker est tout à fait satisfaisant. On progresse rapidement et il est possible de sauvegarder à tout moment afin de pouvoir choisir un autre mode de progression en cas d'échec. En bref, du tout bon en solo alors qu'en revanche les modes multijoueurs s'avèrent assez décevants. Les parties autorisent jusqu'à huit joueurs mais ne proposent ni bots, ni modes de jeu qui sortent de l'ordinaire. Les maps sont limitées en taille et en intérêt, mais l'éditeur de maps et de modes permet aux joueurs à l'imagination fertile de combler certaines lacunes.
Au niveau des graphismes le tout s'avère très esthétique, bien qu'ils puissent paraître fades aujourd'hui. Les environnements sont soignés et détaillés mais surtout la fluidité est absolument remarquable avec peu de saccades, des mouvements rapides et précis aux animations soignées. L'ensemble offre donc un très bon niveau de réalisme et contribue pleinement à l'immersion du joueur dans cette aventure. Les textures sont correctes et bien entendu les environnements évoluent grâce au Geo-Mod tout à fait à la hauteur des espérances.
Au niveau de la réalisation sonore le tout est de très bonne qualité qu'il s'agisse des effets ou des musiques qui ajoutent la petite touche à la tension déjà règnante.
En somme voici un FPS des plus sympathiques même si en dehors de l'excellente campagne qu'il propose, le mode multijoueur s'avère quant à lui assez décevant. Un titre que l'on sera tenté de dévorer d'une seule traite tant son univers se veut soigné et palpitant.



Source : jeuxvideo.com
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 9h01
Coucher de Mars: 1h05
Distance Terre-Mars
328,8 millions de km
 
   
 
 
Le premier rover chinois sur Mars, Zhurong, est descendu de sa plate-forme d'atterrissage le samedi 22 mai 2021, laissant les premières «empreintes» de la Chine sur la planète rouge.
 
 
Lors de son troisième vol, Ingenuity a été filmé par le rover Perseverance. Les ingénieurs de la NASA ont converti cette performance en 3D, offrant une profondeur inédite au vol.
 
 
La sonde chinoise a atterri le samedi 15 mai 2021 sur Mars pour déployer son rover Zhurong. C'est un triomphe pour les ambitions spatiales de plus en plus audacieuses de la Chine.
   
 
Le 10 mars 2021, la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) a photographié une étrange forme dans des dunes de sable, évoquant la silhouette d'un joueur de football.
 
 
Les preuves de l'activité volcanique récente sur Mars montrent que des éruptions auraient pu avoir lieu au cours des 50000 dernières années, selon un article du chercheur David Horvath.
 
 
Le rover Perseverance a utilisé l'un de ses microphones pour écouter l'hélicoptère Ingenuity le 30 avril 2021, alors qu'il volait sur Mars pour la quatrième fois.
   
 
Une nouvelle étude géochimique suggère qu'une vie microbienne ancienne pourrait encore prospérer sous la surface de la planète rouge.
 
 
Après avoir prouvé que le vol motorisé et contrôlé est possible sur Mars, Ingenuity se lance dans une nouvelle phase d'opération aérienne, pour assister les déplacements de Perseverance.
 
 
Lors de son troisième vol sur Mars le dimanche 25 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus vite et plus loin que lors de tous les tests qu'il a subi sur Terre.
 
 
La Chine a nommé le samedi 24 avril 2021 son premier rover sur Mars, baptisé "Zhurong", le dieu du feu dans la mythologie chinoise.
 
 
Ce jeudi 22 avril 2021, Ingenuity réalise son deuxième décollage dans l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'un vol un peu plus haut et plus long que le précédent.
 
 
Grâce à Perseverance et son instrument MOXIE, la science fait un pas supplémentaire vers une future exploration humaine de Mars, en convertissant le dioxyde de carbone en oxygène.
 
 
Après le succès de son premier vol, Ingenuity va tenter d'autres manoeuvres. Mais la dernière pourrait lui être fatale. La NASA souhaite tester ses limites, au risque de le voir s'écraser au sol.
 
 
Cette fois-ci, c'est la bonne ! L'hélicoptère Ingenuity tente enfin de décoller depuis la surface de Mars. La NASA diffuse en direct la réception des premières données du vol.
 
 
Alors que le premier vol du petit hélicoptère Ingenuity est imminent sur la planète Mars, la NASA travaille déjà à la conception d’un successeur plus performant.
 
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier essai de vol sur une autre planète est reporté trois jours plus tard.
 
 
Curiosity vient de prouver que le climat de Mars a connu des alternances de périodes sèches et d'autres plus humides, avant de s'assécher complètement il y a environ 3 milliards d'années.
 
 
Les scientifiques étaient dans l’attente du premier bulletin météo fourni par le rover, afin de connaître les conditions atmosphériques de la planète rouge plus en détail.