Volcanisme de Mars

Le volcanisme de Mars serait apparu il y a près de 4 milliards d'années, à la fin du Noachien (la première des trois époques de la géologie martienne). Il aurait connu son intensité maximale à l'Hespérien, entre 3,7 et 3,2 milliards d'années, puis se serait progressivement affaibli tout au long de l'amazonien.
Il a produit d'énormes volcans boucliers, dont l'Olympus Mons, le plus grand édifice volcanique connu du système solaire, avec plus de 21 km de haut. Alba Mons est quant à lui le plus large des volcans boucliers, avec une base de 1600 km de diamètre.
Outre de grands volcans boucliers, le volcanisme martien a produit de nombreux stratovolcans, bien plus petits, et très présents dans la région d'Elysium Planitia, située sur l'équateur. On peut également observer de nombreuses plaines de laves, similaires aux étendues volcaniques identifiées sur la Lune et Mercure. Les plus anciennes de ces plaines de laves remontent à la fin du Noachien (dans les bassins d'impact d'Argyre Planitia et d'Hellas Planitia), tandis que les plus récentes se sont produites à la seconde moitié de l'Amazonien, autour des deux grands domaines volcaniques martiens, Elysium Planitia et le renflement de Tharsis.
Les plaines de lave martiennes se présentent comme des plateaux basaltiques, dont la surface particulièrement lisse résulterait de dépôts volcaniques continus depuis l'Hespérien, jusqu'à des périodes assez récentes de l'Amazonien.
Contrairement aux stratovolcans, dont le cône bien formé a une base bien plus restreinte, les volcans boucliers de Mars sont caractérisés par la très faible pente de leurs flancs. Ils atteignent des tailles gigantesques en raison de l'absence de tectoniques des plaques sur Mars. Comme l'écorce martienne demeure immobile au-dessus des points chauds, les volcans boucliers peuvent la percer au même endroit pendant de très longues périodes. L'Olympus Mons, le plus emblématique d'entre eux, pourrait recouvrir près de la moitié de la surface de la France (photo ci-dessus).
La région du renflement de Tharsis possède les 4 plus grands volcans boucliers de Mars : Olympus Mons (21229m), Ascraeus Mons (18225m), Arsia Mons (17761m), et Pavonis Mons (14058m). Bien que le volcanisme martien paraît avoir cessé d'être actif, l'âge très récent de certaines coulées de laves suggère, pour certains volcans, une activité actuellement certes très réduite, mais pas rigoureusement nulle, d'autant plus que Mars n'a pas fini de se refroidir, et que son intérieur, loin d'être entièrement figé, contient un noyau en partie liquide. Les derniers épisodes volcaniques martiens sont âgés de 100 à 200 millions d'années. Il s'agit d'épisodes d'intensité rapidement décroissante. Leurs surfaces sont extrêmement réduites comparées aux surfaces anciennes âgées de plus de 2 milliards d'années.

(heure de Paris)
Lever de Mars: 14h21
Coucher de Mars: 3h36
Distance Terre-Mars
100,8 millions de km

Arrivée du rover
Perseverance
sur Mars dans


 
   
 
Des rovers de toutes tailles circulent sur Mars, mais ils ne sont pas aussi mignons que le nouveau rover ExoMy de l’Agence Spatiale Européenne, à fabriquer soi-même grâce à une imprimante 3D.
 
 
Une équipe d'ingénieurs américains a validé un système d'électrolyse de la saumure dans des conditions martiennes typiques.
 
 
Des experts en géologie et planétologie testent à Chypre des équipements destinés à dater les roches sur Mars, géologiquement similaire à celle de l'île méditerranéenne.
   
 
Curiosity, a pris bon nombre de photos du sol, près du mont Sharp. Le cratère de Gale, présente de nombreuses traces fossiles d’anciens courants d’eau, comme des vagues figées dans la pierre.
 
 
Le 12 novembre 2020, l’astronome amateur Ethan Chappel a découvert l’émergence d’une tempête sur Mars, non loin de Valles Marineris.
 
 
Le rover Perseverance évolue dans l'espace interplanétaire, en direction de Mars. L'un de ses microphones a pu réaliser un enregistrement du bruit de ses rouages pendant ce voyage.
 
 
En 2019, l’Agence spatiale européenne était en difficulté après deux échecs consécutifs avec les parachutes de son rover Rosalind Franklin, qui doivent le ralentir dans sa chute.
 
 
Découverte en 2011 au Maroc, elle dévoile des données du plus profond de la planète Mars et indiquent que le centre de la planète ne s'est quasiment pas modifié depuis sa formation.
 
 
Lors de sa récente opposition, Mars a été activement observée au Pic du Midi, permettant de réaliser une vue globale sous la forme d’une carte et d’une animation.
 
 
Les photos d’un étonnant triplet de cratères sur Mars ont récemment été dévoilées par L’ESA. Ces nouvelles photographies viennent enrichir nos connaissances de la planète rouge.
 
 
SpaceX semble estimer que c'est à lui de décider l'organisation juridique et politique d'une colonie sur Mars, si la firme en est à l'origine. Mais dans les faits, c'est moins évident.
 
 
Une étude des données de la sonde indienne MOM et de sa consœur américaine Maven montre que, lors de la tempête de poussières planétaire de 2018, l'atmosphère de Mars s'échappait plus vite.
 
 
L'autosuffisance en terme de nourriture sera l'un des enjeux majeurs pour maintenir une présence humaine sur Mars en parfaite autonomie.
 
 
Le concept, développé en partenariat avec la NASA, promet non seulement une poussée plus élevée par rapport à celle des fusées traditionnelles, mais aussi plus de fiabilité.
 
 
Le rover Perseverance est désormais à la moitié de son voyage en direction de Mars, a annoncé la NASA le 27 octobre 2020. Encore 235,4 millions de kilomètres et il arrivera à destination.
 
 
La NASA a publié une magnifique illustration du cratère Jezero quand la planète Mars possédait encore de l'eau liquide à sa surface.
 
 
L'équipe du Flight Mission Support Center du centre de recherche Langley de la NASA a reçu des données du vaisseau spatial pour la première fois depuis son lancement en juillet 2020.
 
 
Une caméra sur le bras d'InSight a récemment pris des images du trou de « la taupe » désormais partiellement rempli, ne montrant que l'attache scientifique de l'appareil dépassant du sol.