Volcanisme de Mars

Le volcanisme de Mars serait apparu il y a près de 4 milliards d'années, à la fin du Noachien (la première des trois époques de la géologie martienne). Il aurait connu son intensité maximale à l'Hespérien, entre 3,7 et 3,2 milliards d'années, puis se serait progressivement affaibli tout au long de l'amazonien.
Il a produit d'énormes volcans boucliers, dont l'Olympus Mons, le plus grand édifice volcanique connu du système solaire, avec plus de 21 km de haut. Alba Mons est quant à lui le plus large des volcans boucliers, avec une base de 1600 km de diamètre.
Outre de grands volcans boucliers, le volcanisme martien a produit de nombreux stratovolcans, bien plus petits, et très présents dans la région d'Elysium Planitia, située sur l'équateur. On peut également observer de nombreuses plaines de laves, similaires aux étendues volcaniques identifiées sur la Lune et Mercure. Les plus anciennes de ces plaines de laves remontent à la fin du Noachien (dans les bassins d'impact d'Argyre Planitia et d'Hellas Planitia), tandis que les plus récentes se sont produites à la seconde moitié de l'Amazonien, autour des deux grands domaines volcaniques martiens, Elysium Planitia et le renflement de Tharsis.
Les plaines de lave martiennes se présentent comme des plateaux basaltiques, dont la surface particulièrement lisse résulterait de dépôts volcaniques continus depuis l'Hespérien, jusqu'à des périodes assez récentes de l'Amazonien.
Contrairement aux stratovolcans, dont le cône bien formé a une base bien plus restreinte, les volcans boucliers de Mars sont caractérisés par la très faible pente de leurs flancs. Ils atteignent des tailles gigantesques en raison de l'absence de tectoniques des plaques sur Mars. Comme l'écorce martienne demeure immobile au-dessus des points chauds, les volcans boucliers peuvent la percer au même endroit pendant de très longues périodes. L'Olympus Mons, le plus emblématique d'entre eux, pourrait recouvrir près de la moitié de la surface de la France (photo ci-dessus).
La région du renflement de Tharsis possède les 4 plus grands volcans boucliers de Mars : Olympus Mons (21229m), Ascraeus Mons (18225m), Arsia Mons (17761m), et Pavonis Mons (14058m). Bien que le volcanisme martien paraît avoir cessé d'être actif, l'âge très récent de certaines coulées de laves suggère, pour certains volcans, une activité actuellement certes très réduite, mais pas rigoureusement nulle, d'autant plus que Mars n'a pas fini de se refroidir, et que son intérieur, loin d'être entièrement figé, contient un noyau en partie liquide. Les derniers épisodes volcaniques martiens sont âgés de 100 à 200 millions d'années. Il s'agit d'épisodes d'intensité rapidement décroissante. Leurs surfaces sont extrêmement réduites comparées aux surfaces anciennes âgées de plus de 2 milliards d'années.
 
 
La mission Mars Orbiter (MOM), exploitée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO), vient de tirer sa révérence, faute de carburant.
 
 
La planète Mars continue de dévoiler ses secrets avec une flopée de nouvelles images de sa surface, capturées du 3 au 29 juillet 2022 par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter.
 
 
L’hélicoptère martien de la NASA a effectué son 33ème vol le samedi 24 septembre dernier. Lors du trajet, sa caméra de navigation a aperçu un morceau de débris accroché à l'un de ses pieds.
   
 
Conçue par la maison horlogère Col&MacArthur, cette montre de luxe contient des particules de météorites martiennes dans une petite capsule disposée sur le côté du cadran.
 
 
Perseverance a réalisé un panorama composé de 2,5 milliards de pixels. Le précédent record était un panorama du cratère Gale réalisé par le Curiosity qui contenait 1,8 milliard de pixels.
 
 
Le rover chinois est équipé d'un instrument qui donne une image de la surface de Mars jusqu’à près de 100 mètres de profondeur, grâce à des ondes radios qui rebondissent contre les obstacles.
   
 
Depuis le début des années 1960, plus de quarante sondes spatiales, orbiteurs, atterrisseurs et rovers ont été envoyés vers Mars. Cette exploration y a laissé une grande quantité de débris.
 
 
L'étude de ces anciens lacs, dont l'existence remonte à plusieurs milliards d'années, est importante pour déterminer les conditions climatiques qui ont régné sur Mars au début de son histoire.
 
 
La sonde InSight a entendu sur Mars la chute d’une météorite, une première sur une autre planète que la Terre. Le cratère provoqué par l’impact a été repéré et confirme la découverte.
   
 
La NASA a affirmé lors d'une conférence le 15 septembre avoir franchi une étape majeure dans sa quête de traces de vie sur Mars avec la collecte des échantillons "les plus précieux" jusqu'ici.
 
 
L'ouvrage "En avant Mars !" paru le 15 septembre 2022 a été présenté en avant-première au salon du Livre sur la place de Nancy. Fascinant et très accessible, il est publié par Nicolas Beck.
 
 
Selon une étude parue le 7 septembre 2022, il suffirait peut-être de creuser quelques centimètres sous la surface de Mars pour y détecter, si elles existent, des traces de vie encore préservées.
 
 
Produire de l'oxygène à partir de l'atmosphère martienne : c'est ce que fait Moxie, instrument intégré à Perseverance, depuis l'arrivée du rover sur Mars en février 2021.