Une vie microbienne existe probablement sous la surface de Mars

Sylvie Montard - 4 mai 2021



 
Alors que le rover Perseverance s'apprête à chercher sur Mars d'anciennes traces de vie dans le sol du cratère Jezero, une nouvelle étude géochimique démontre qu'il y a de fortes probabilités pour que la vie puisse prospérer sous la surface de la planète rouge.
 
Bien que Mars soit aujourd'hui un monde totalement désert, aride et froid, la planète voisine abritait il y a plusieurs milliards d'années des rivières, des lacs et mêmes des océans. Il est donc possible que des formes de vies aient pu se développer à cette lointaine époque, avant de disparaître quand Mars s'est peu à peu asséchée.


Crédit: Limbitech / Shutterstock.com

C'est cette hypothèse qui incite la NASA à développer depuis quelques années des sondes et des rovers capables de détecter d'anciennes signatures de vie sur Mars. Mais selon de nouveaux travaux publiés le 15 avril 2021 dans la revue scientifique Astrobiology, il est fort probable qu'une forme de vie microbienne ait pu survivre jusqu'à aujourd'hui dans le sous-sol martien.
 
Sur notre chère planète, les déserts les plus hostiles jusqu'aux lacs souterrains situés sous d'épaisses couches de glace polaire hébergent des colonies d'organismes extrêmophiles.
Et si c'est possible sur Terre, il est facilement envisageable que ce soit également le cas sur d'autres planètes, d'autant plus que des études antérieures ont prouvé que certains microbes pouvaient même survivre dans l'espace.



Crédit: L'Internaute Magazine / Liv

Sous la surface de la Terre, des écosystèmes abritent des microbes qui survivent grâce à l'énergie produite par les réactions géochimiques entre la roche et l’eau. C'est face à ce constat que des chercheurs de l’université Brown tentent de savoir si la planète Mars possèdes des écosystèmes souterrain similaires.
 
La réaction chimique de la radiolyse intéresse plus particulièrement les scientifiques, car elle se produit lorsque des éléments radioactifs présents dans les roches séparent les atomes d’hydrogène et d’oxygène qui composent l'eau. Si les microbes terrestres sont capables de produire de l'énergie grâce à la radiolyse, il est possible que d'éventuels microbes martiens puisse en faire autant.


Credit: Kees Veenenbos/Science Photo Library

« La principale implication est que partout où vous avez de l’eau souterraine sur Mars, il y a une grande probabilité que vous ayez assez d’énergie chimique pour entretenir une vie microbienne souterraine », estime Jesse Tarnas, auteur principal de l’étude. « Nous ne savons pas si la vie a commencé sous la surface de Mars, mais si c’est le cas, nous pensons qu’il y aurait suffisamment d’énergie pour la maintenir jusqu’à aujourd’hui. »
Ces dernières années, des sondes en orbite autour de Mars ont détecté la présence de lacs souterrains dans plusieurs régions de Mars, notamment sous ses calottes polaires. Une étude récente affirme même que la majeure partie de l'eau de Mars s'est infiltrée dans les entrailles de la planète. L'absence d'activité tectonique pourrait également favoriser le développement et la survie de microbes sous la surface martienne.

 
Source: liebertpub.com
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 9h12
Coucher de Mars: 1h29
Distance Terre-Mars
313,3 millions de km
 
   
 
 
Les preuves de l'activité volcanique récente sur Mars montrent que des éruptions auraient pu avoir lieu au cours des 50000 dernières années, selon un article du chercheur David Horvath.
 
 
Le rover Perseverance a utilisé l'un de ses microphones pour écouter l'hélicoptère Ingenuity le 30 avril 2021, alors qu'il volait sur Mars pour la quatrième fois.
 
 
Une nouvelle étude géochimique suggère qu'une vie microbienne ancienne pourrait encore prospérer sous la surface de la planète rouge.
   
 
Après avoir prouvé que le vol motorisé et contrôlé est possible sur Mars, Ingenuity se lance dans une nouvelle phase d'opération aérienne, pour assister les déplacements de Perseverance.
 
 
Lors de son troisième vol sur Mars le dimanche 25 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus vite et plus loin que lors de tous les tests qu'il a subi sur Terre.
 
 
La Chine a nommé le samedi 24 avril 2021 son premier rover sur Mars, baptisé "Zhurong", le dieu du feu dans la mythologie chinoise.
   
 
Ce jeudi 22 avril 2021, Ingenuity réalise son deuxième décollage dans l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'un vol un peu plus haut et plus long que le précédent.
 
 
Grâce à Perseverance et son instrument MOXIE, la science fait un pas supplémentaire vers une future exploration humaine de Mars, en convertissant le dioxyde de carbone en oxygène.
 
 
Après le succès de son premier vol, Ingenuity va tenter d'autres manoeuvres. Mais la dernière pourrait lui être fatale. La NASA souhaite tester ses limites, au risque de le voir s'écraser au sol.
 
 
Cette fois-ci, c'est la bonne ! L'hélicoptère Ingenuity tente enfin de décoller depuis la surface de Mars. La NASA diffuse en direct la réception des premières données du vol.
 
 
Alors que le premier vol du petit hélicoptère Ingenuity est imminent sur la planète Mars, la NASA travaille déjà à la conception d’un successeur plus performant.
 
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier essai de vol sur une autre planète est reporté trois jours plus tard.
 
 
Curiosity vient de prouver que le climat de Mars a connu des alternances de périodes sèches et d'autres plus humides, avant de s'assécher complètement il y a environ 3 milliards d'années.
 
 
Les scientifiques étaient dans l’attente du premier bulletin météo fourni par le rover, afin de connaître les conditions atmosphériques de la planète rouge plus en détail.
 
 
Du 4 février au 7 mars 2021, le télescope HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a capturé près de 500 photos de la surface de Mars, dont des dunes aux formes variées et fascinantes.
 
 
Peu après avoir déposé Ingenuity sur Mars, Perseverance s'est photographié avec l'hélicoptère. Sur ce superbe selfie, on voit nettement la différence de taille entre les deux robots.
 
 
La NASA prévoit au plus tôt le dimanche 11 avril 2021 d'effectuer la première tentative de vol de l'hélicoptère Ingenuity sur Mars. L'agence invite le public à suivre l'évènement en direct.
 
 
Le fond du cratère présente des preuves géologiques indéniables d'anciens cours d'eau, mais sans aucune trace de canaux d'entrée extérieurs où l'eau aurait pu pénétrer dans le cratère.