La vie est parvenue à coloniser des météorites martiennes trouvées en Australie

Sylvie Montard - 23 avril 2022


Une météorite martienne dénichée dans la plaine de Nullarbor. Crédit : Alastair Tait
 
Des chercheurs universitaires australiens ont utilisé un synchrotron pour examiner des météorites martiennes récupérées dans la plaine de Nullarbor, une vaste région aride, au nord de la grande baie australienne. Leurs travaux contribueront à la quête de preuves d'ancienne traces de vie sur la planète Mars.
 
L'examen de ces météorites dénichées par l'équipe du Dr Andrew Langendam du Synchrotron australien contenait des résidus organiques sous forme de microfossiles conservés dans des veines minérales au sein de la roche dense. « La plaine de Nullarbor est un site passé au peigne fin depuis les années 80. Les météorites sombres et riches en fer se détachent sur le calcaire blanc et le sol de la plaine », explique le Dr Langendam.


Des chasseurs de météorites exposent leurs trouvailles. De gauche à droite : Andrew Langendam, Alastair Tait, Andrew Tomkins, Lara Bowlt et Eleanor Mare. Crédit: Alastair Tait.

Les recherches ont révélé qu'une variété de micro-organismes fossiles, de diatomées (algues microscopiques), de bactéries et de champignons, étaient ensevelis et préservés dans des veines de calcite et de gypse. La microscopie à fluorescence X au synchrotron australien a confirmé que les métaux redox-actifs (action chimique d'un corps oxydant sur un corps réducteur), tels que le manganèse et le fer, ont été mobilisés dans des fissures à l'intérieur de la météorite par une activité environnementale ou microbienne.
 
Les chercheurs australiens ont démontré que les météorites martiennes sont capables de préserver des microfossiles et des biosignatures organiques dans les conditions arides de Nullarbor. « Les météorites martiennes agissent comme des canots de sauvetage pour la vie sur une surface hostile, où il n'y a pas beaucoup de minéraux biodisponibles », explique le Dr Langendam.


Météorite découverte en 2017 dans la plaine de Nullarbor en Australie-Méridionale. Crédit: Université Monash.

Le Dr Alastair, co-auteur principal de l'étude publiée dans Geochemica et Cosmochemica Acta et Frontiers in Microbiology , justifie l'importance de cette découverte car elle montre que les micro-organismes peuvent interagir avec les astromatériaux d'une manière vitale pour leur métabolisme.
 
« En étudiant comment les météorites sur Terre sont altérées par les intempéries et l'activité microbienne, il peut être utile de savoir quelles signatures chimiques rechercher lorsque nous étudierons le même matériau météoritique tombé sur Mars, qui pourrait être potentiellement altérée par une forme de vie là-bas. Considérer des météorites comme un enregistrement environnemental et comme un moyen potentiel de comparer les processus sur Terre et sur d'autres planètes est une idée nouvelle et vraiment excitante », déclare le Dr Hamilton, doctorante à l'Université Monash.


L'une des expéditions de chasse aux météorites d'Alastair Tait dans le Nullarbor a été soutenue par une campagne de financement participatif. Crédit: Alastair Tait.

Les échantillons du sol de Mars prélevés par le robot Perseverance sont analysés sur place par des instruments embarqués. Mais il faudra attendre le retour d'échantillons martiens sur Terre pour construire une image globale de l'histoire volcanique et sédimentaire de Mars, dans laquelle la vie passée pourrait être préservée. En attendant, les météorites martiennes peuvent servir de support de recherche pour tenter de comprendre comment évolue la vie dans des roches extraterrestres.
 
Source: phys.org
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.