Une sonde en orbite autour de Mars vient de rendre l'âme

Sylvie Montard - 5 octobre 2022


Crédits : ISRO

 
La mission Mars Orbiter (MOM), exploitée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO), vient de tirer sa révérence, faute de carburant. L’orbiteur aura passé huit ans autour de la planète rouge, soit beaucoup plus de temps que prévu initialement.
 
Lancée en 2013, il s’agissait de la première mission construite par un pays asiatique à se placer en orbite autour de la planète rouge. Seuls les États-Unis, l’Union soviétique et l’Agence spatiale européenne l’avaient fait auparavant. Depuis, la Chine et les Émirats arabes unis ont rejoint ce club très fermé.


La sonde MOM est équipé de trois panneaux solaires capables de générer une puissance de 800 watts. Crédits : ISRO

Par la même occasion, l’Inde avait également prouvé qu’une sonde martienne pouvait être développée avec un budget minime. La mission n’aura en effet coûté que vingt-cinq millions de dollars environ, contre quelques centaines pour des missions plus classiques.
 
Mars Orbiteur, également appelé Mangalyaan, ne devait rester que six à dix mois en orbite autour de Mars. Finalement, elle aura tenu huit ans. Les stations au sol exploitées par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) ont en effet perdu le contact avec la sonde il y a quelques jours. D’après les dernières analyses, l’orbiteur était à court de propulseurs.


Le vaisseau spatial Mars Orbiter Mission (MOM) a été conçu et développé l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO). Crédits : ISRO

La sonde porte en effet trois panneaux solaires capables de générer une puissance de 800 watts, permettant de charger une batterie lithium-ion. Cependant, le vaisseau a récemment rencontré une série d’éclipses qui auraient pu affecter sa capacité à se recharger. Certaines de ces éclipses auraient duré plusieurs heures. Or, la batterie du satellite est conçue pour gérer une durée d’éclipse d’environ une heure et quarante minutes seulement.
 
MOM avait déjà survécu à des pannes de courant importantes au cours de ses première et deuxième années autour de Mars, se rétablissant finalement de manière autonome. Cependant, les premières indications suggèrent que cette nouvelle panne est cette fois-ci permanente.


Image disque complète de Mars capturée par la mission Mars Orbiter. Crédits : ISRO

L’objectif principal de la mission était de tester des instruments permettant d’étudier à la fois la surface et l’atmosphère martiennes depuis l’orbite. Ces instruments comprenaient une caméra couleur, un capteur infrarouge thermique, un spectromètre ultraviolet utilisé pour étudier le deutérium et l’hydrogène dans la haute atmosphère de Mars, et un spectromètre de masse. Ce dernier était utilisé pour étudier les particules neutres dans les couches les plus externes de l’atmosphère martienne.
 
Parmi ses contributions scientifiques de la sonde figurent des images régulières du disque complet de Mars, en couleur, en raison de son orbite elliptique (visible ci-dessus). La plupart des autres orbiteurs passent en effet leur temps relativement près de la surface. La mission a également fourni des données précieuses sur la mince atmosphère martienne et observé plusieurs tempêtes de poussière.

Source: sciencepost.fr
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.