Un projet d'habitat martien a retenu l'attention de la NASA

Alors que la NASA a récemment redéfini ses objectifs quant à envoyer des astronautes sur Mars, l’agence a montré un aperçu de ce que pourraient être les premières habitations de la planète rouge. Un projet a tout particulièrement retenu l’attention de la NASA, qui a désormais fait son choix.
Le 3D-Printed Habitat Challenge en est à sa troisième et dernière phase, comme l’indique la vidéo de la NASA visible en fin d’article. Les images montrent le travail effectué par la société new-yorkaise Space Exploration Architecture (SEArch+). En effet, il est question d’un habitat nécessitant en théorie peu de temps pour être construit, et ce avec un minimum de ressources. Par ailleurs, ce travail devrait être fait de façon autonome grâce à une petite armée de robots !
La vidéo montre des pièces traditionnelles que l’on trouverait dans une maison terrienne, avec l’utilité qui s’y rapporte. Les participants du concours devaient en effet également penser à l’intérieur de l’habitat. SEArch+ a imaginé un habitat à l’allure futuriste, qui devrait également servir à mener des expériences scientifiques. Effectivement, la NASA désire que celui-ci soit le plus confortable possible afin de mettre les astronautes dans les meilleures conditions physiques et mentales pour mener leurs recherches.
La NASA enverra vraisemblablement des astronautes sur la Lune avant 2024, comme l’a demandé Donald Trump. En revanche, la Lune ne devrait être qu’une étape, car le président américain veut également accélérer les choses au niveau de la “conquête” de Mars. Ainsi, cette nouvelle échéance accélère en même temps les recherches concernant l’habitat sur Mars. Or, il s’avère que l’impression 3D s’impose comme la solution idéale pour bâtir les premiers logements martiens. En effet, le but est d’utiliser la matière présente sur la planète rouge (la poussière et la roche) qui seront combinées pour élaborer un matériau de construction. Cela évitera logiquement de transporter du matériel superflu durant le long voyage depuis la Terre.


Source : sciencepost.fr
 
   
 



Créer un site
Créer un site