Suite à une panne, Curiosity a basculé sur son deuxième cerveau

Le robot de la NASA est à l'arrêt depuis le 15 septembre 2018, la faute à des problèmes de mémoire dans son unité centrale. La défaillance a été constatée dans le cerveau B de Curiosity, lequel est aux commandes depuis cinq ans. L'astromobile d'une tonne a en effet rencontré des difficultés pour stocker des données scientifiques dans sa mémoire à long terme et aussi des données techniques sur tous les évènements d'une journée, des informations capitales pour les opérateurs qui leur permettent de suivre son état de santé. Son journal de bord est en effet incomplet depuis cette date.
Pour y remédier, les ingénieurs ont choisi de permuter le cerveau de Curiosity, en passant du B au A. Cette mesure n'est pas définitive et elle provisoirement appliquée le temps que l'équipe résolve ses problèmes, très gênants. En attendant, toutes ces précieuses données sont donc écrites sur son double, devenu ordinateur de secours.
Le cerveau A de Curiosity était actif jusqu'au 200e jour martien d'exploration. Mais comme il était affecté par des problèmes matériels et logiciels qui rendaient le rover incontrôlable, les ingénieurs furent contraints de l'abandonner au profit du cerveau B. Depuis, la panne a été localisée et la partie défaillante mise en quarantaine. Aussi, la partie A est-elle actuellement tout à fait opérationnelle pour prendre le relais et stocker de nouveau les informations.
Curiosity pourrait-il fonctionner avec le cerveau A, autrefois victime d'un bug ? « Il est certainement possible d'exécuter la mission sur l'ordinateur du côté A si nous en avons vraiment besoin mais notre plan est de revenir au côté B dès que nous pourrons résoudre le problème afin d'utiliser sa plus grande taille de mémoire » a expliqué le chef-adjoint de la mission MSL (Mars Science Laboratory), Steven Lee.


Source : futura-sciences.com
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h49
Coucher de Mars: 15h49
Distance Terre-Mars
367,8 millions de km
 
   
 
 
À l’occasion de la Biennale des Arts Numériques 2021, l’artiste Luke Jerram a installé à Paris une reproduction géante de Mars au sein de la verrière 104, dans le 19ème arrondissement.
 
 
Avec ce 17ème vol, Ingenuity va poursuivre son voyage de retour vers Wright Brothers Field sur le site d'atterrissage d'Octavia E. Butler, au plus tôt le 5 décembre 2021.
 
 
La sonde européenne Mars Express et le rover chinois Zhurong ont réussi une série de tests de communications, bien que les systèmes radio de leurs instruments ne soient pas totalement compatibles.
   
 
Quelle est la position de chaque sonde et rover de la NASA sur Mars? Une modélisation de l'agence américaine permet de suivre en temps réel toutes les missions en cours sur la planète rouge.
 
 
Des chercheurs sont capables de décrire les deux cents premiers mètres de la croûte martienne en traçant les réverbérations du bruit du vent sur les couches de sol et de roches.
 
 
Le 23 novembre 2021, la NASA a publié une image remarquable prise par Curiosity sur le flanc du mont Sharp. Stupéfaits par sa beauté, les scientifiques de la mission l'ont diffusé sur leur site.
   
 
Six personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël.
 
 
Pourquoi avoir creusé deux fois dans la même roche ? Le sujet semble en tout cas avoir un intérêt scientifique, pour que l’astromobile réalise deux forages dans la même cible.
 
 
La NASA a publié le 18 novembre 2021 une nouvelle vidéo montrant le décollage du drone martien Ingenuity lors de son 13ème vol effectué le 4 septembre 2021.
 
 
Le rover Perseverance a annoncé avoir creusé une partie d'une roche martienne. L'opération va permettre de savoir ce qu'il se cache à l'intérieur du sol de la planète.