Le stockage des échantillons martiens débute avant d'être envoyés sur Terre

Sylvie Montard - 19 décembre 2022


Cette image prise le 14 décembre 2022 montre l'endroit choisi par la NASA pour déposer la première collection d'échantillons de Perseverance. Crédits : NASA/JPL-Caltech/ASU/MSSS

Dans les prochains jours, le rover Perseverance va commencer la constitution du premier dépôt d'échantillons sur un autre monde. Cela marquera une étape cruciale dans la campagne de retour d'échantillons de Mars de la NASA et de l'ESA (Agence spatiale européenne) , qui vise à les amener sur Terre pour une étude plus approfondie.
 
Le processus de dépôt commencera lorsque le rover laissera tomber l'un de ses tubes d'échantillons en titane transportant une carotte de roche de la taille d'une craie, stocké dans son ventre à 89 centimètres au-dessus du sol, dans une zone surnommée "Three Forks". Pendant environ trente jours, Perseverance déposera un total de 10 tubes d'échantillons représentant une riche diversité des roches présentes dans le cratère Jezero.


Voici une représentation des 21 tubes d'échantillons (contenant de la roche, du régolithe, de l'atmosphère et des matériaux témoins) qui ont été scellés à ce jour par le rover Perseverance. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Le rover a prélevé une paire d'échantillons sur chacune de ses cibles rocheuses. La moitié de chaque paire sera déposée à "Three Forks" pour constituer une sauvegarde de sécurité, et l'autre moitié restera à l'intérieur de Perseverance, qui restera le principal moyen de transport pour apporter les échantillons collectés vers le lanceur dans le cadre de la campagne de retour.
 
« Les échantillons de ce dépôt et les doublons conservés à bord de Perseverance sont un ensemble incroyable représentatif de la zone explorée au cours de la mission principale », a déclaré Meenakshi Wadhwa, scientifique principal du programme Mars Sample Return de l'université de l'Arizona. « Nous avons non seulement des roches ignées et sédimentaires qui contiennent plusieurs styles distincts d'altération aqueuse, mais aussi du régolithe (poussière de roche), un prélèvement de l'atmosphère martiennne et un tube témoin. »

La NASA a sélectionné un terrain plat et dénué de roches dans le cratère Jezero pour que chaque tube soit déposé en toute sécurité. « Jusqu'à présent, les missions sur Mars ne nécessitaient qu'une seule bonne zone d'atterrissage. Ici nous en avons besoin de 11 », a déclaré Richard Cook, responsable du programme Mars Sample Return au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud.
 
« Le premier est pour l'atterrisseur de récupération d'échantillons, mais nous en avons besoin de 10 autres à proximité pour que nos futurs hélicoptères de récupération d'échantillons puissent effectuer des décollages et des atterrissages, ainsi que la conduite. »


Voici à quoi ressembleront les futurs hélicoptères de la NASA. Munis de roues et d'un bras robotisé, ils pourront ramasser les échantillons laissés par le rover Perseverance. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Il a ensuite fallu déterminer exactement où et comment déployer les tubes à l'endroit choisi. « Vous ne pouvez pas simplement les déposer en gros tas car les hélicoptères de récupération sont conçus pour interagir avec un seul tube à la fois », a déclaré Cook. Les hélicoptères sont destinés à servir de secours, tout comme le dépôt.
 
Pour s'assurer qu'un hélicoptère puisse récupérer des échantillons sans perturber le reste du dépôt ni rencontrer d'obstructions causées par des roches ou des ondulations occasionnelles de sable, chaque emplacement de largage de tube aura une "zone d'opération" d'au moins 5,5 mètres de diamètre. À cette fin, les tubes seront déposés à la surface selon un motif en zigzag complexe, chaque échantillon étant distant de 5 à 15 mètres l'un de l'autre.


Cette carte montre où Perseverance déposera les 10 échantillons qu'une future mission pourrait récupérer. Les cercles orange représentent les zones où un hélicoptère de récupération d'échantillons pourrait fonctionner en toute sécurité pour acquérir les tubes d'échantillons. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Le processus prendra plus d'un mois, et le succès du dépôt dépendra du placement précis des tubes. Avant et après que Perseverance laisse tomber chaque tube, les responsables de la mission examineront une multitude d'images du rover. Cette évaluation fournira également à l'équipe Mars Sample Return les données précises nécessaires pour localiser les tubes au cas où les échantillons seraient recouverts de poussière ou de sable avant leur collecte.
 
Ainsi s'achèvera la mission principale de Perseverance, le 6 janvier 2023, une année martienne (environ 687 jours terrestres) après son atterrissage. Mais l'aventure ne s'arrête pas là. « Nous travaillerons toujours sur le déploiement du dépôt d'échantillons lorsque notre mission prolongée commencera le 7 janvier, donc rien ne change de ce point de vue », a déclaré Art Thompson, chef de projet de Perseverance au JPL. « Une fois la table dressée à Three Forks, nous nous dirigerons vers le sommet du delta. L'équipe scientifique veut jeter un coup d'œil là-haut. »


Cette carte montre l'itinéraire que Perseverance empruntera au sommet du delta du cratère Jezero en 2023. Le trajet prévu du rover est en noir, tandis que l'itinéraire déjà parcouru est en blanc. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Appelée "campagne Delta Top", cette nouvelle phase scientifique commencera lorsque Perseverance terminera son ascension du talus escarpé du delta et arrivera à l'étendue qui forme la surface supérieure du delta de Jezero, probablement en février 2023. Au cours de cette campagne d'environ huit mois, l'équipe scientifique sera à l'affût des rochers et autres matériaux qui ont été transportés et déposés par l'ancienne rivière qui a formé ce delta.
 
« La campagne Delta Top est l'occasion d'avoir un aperçu du processus géologique au-delà des parois du cratère Jezero », a déclaré Katie Stack Morgan du JPL, scientifique adjointe du projet pour Perseverance. « Il y a des milliards d'années, une rivière déchaînée a transporté des débris et des rochers à des kilomètres au-delà des murs de Jezero. Nous allons explorer ces anciens gisements fluviaux et obtenir des échantillons de leurs roches. »


Source: nasa.gov
 
   
 
 
La NASA a inventé un plastron anti-radiation actuellement par les astronautes. Ce gilet de protection leur permettra peut-être de partir à la conquête de la Lune, puis de la planète Mars.
 
 
Lors de son 39ème vol effectué le 11 janvier dernier, l'hélicoptère Ingenuity a capturé quelques images de sa phase d'atterrissage, où l'on aperçoit quatre trous qui forment un carré parfait.
 
 
Mauvaise nouvelle pour l'exploration martienne. Un des rovers qui sillonne la surface de la planète rouge n'a pas donné signe de vie depuis décembre dernier.
   
 
Curiosity a découvert un minéral à la surface de Mars, dans le cratère Gale. Il a détecté un réseau de fractures rocheuses contenant de l'opale, un minéral riche en eau.
 
 
La caméra HiRISE de la sonde américaine MRO a capturé plus de 700 photos de la surface martienne en décembre 2022, entre 250 et 300 km d'altitude.
 
 
La NASA a effectué un essai en vol d'un nouveau bouclier thermique gonflable qui pourrait devenir un élément clé pour poser un vaisseau et son équipage sur la planète rouge.
   
 
Perseverance dissémine sur Mars ses tubes d'échantillons, tout en scrutant les paysages autour de lui. Il a photographié un rocher qui présente des traces d'érosion inhabituelles.
 
 
Depuis l'atterrissage du rover, l'instrument MOXIE a fabriqué de l'oxygène à partir de l’atmosphère martienne riche en CO2. Les résultats ont rapidement été très prometteurs.
 
 
Quand la NASA a mis en ligne les premières photos des tubes d'échantillons largués sur le sol de Mars, de nombreux internautes ont évoqué leur ressemblance avec un sabre laser de Jedi.
   
 
La planète Mars détient encore de nombreuses énigmes, comme ses mystérieuses formations géologiques repérées par la sonde MRO dans plusieurs cratères de l'hémisphère nord martien.
 
 
Arrivée en 2018, la sonde InSight arrive au bout de sa mission. Même à l'agonie, elle continue d'enregistrer des séismes record qui aideront les spécialistes à percer les secrets de Mars.
 
 
Les dix tubes d'échantillons déposés à la surface de Mars pour être ramenés et étudiés sur Terre contiennent une incroyable diversité de la géologie de la planète rouge.
   
 
Perseverance a récupéré deux nouveaux échantillons martiens en décembre 2022. Contrairement aux 15 carottes de roche collectées à ce jour, ils contiennent du sable et de la poussière.
 
 
Perseverance a capturé le son des grains de poussière d'un tourbillon. L'enregistrement pourrait être essentiel pour comprendre comment la poussière est transportée autour de Mars.
 
 
Le documentaire d'Alain Tixier retrace la formidable épopée de Perseverance, depuis sa construction jusqu'à ses premiers tours de roues sur le sol de Mars.