La sonde MRO a repéré une cavité dans une coulée de lave souterraine

Le 16 août 2020, la sonde américaine MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) a braqué sa caméra HiRISE sur le volcan bouclier Arsia Mons. Large de 460 km, il possède une caldeira unique de 110 kilomètres de diamètre, la plus vaste de toute la planète, surplombant de 9 à 11 kilomètres les terrains environnants du renflement de Tharsis, et culminant à une altitude de 17761 mètres par rapport au niveau de référence martien. Lors de son survol au-dessus du volcan martien, la caméra HiRISE a détecté un effrondrement en forme de cuvette, provoqué par des coulées volcaniques.
Lors d'une éruption volcanique, ces structures refroidies en surface forment alors une croûte solide, dont le coeur est resté fluide, permettant ainsi à la lave de continuer à s’écouler. Une fois que la lave disparaît, une cavité en forme de galerie apparaît alors. De grandes rivières souterraines de lave peuvent se former de cette manière et lorsque le volcan cesse de faire éruption, la lave peut s'écouler en vidangeant ces tubes souterrains. Ces tubes souterrains vides sont communs sur Terre et peuvent sillonner les volcans géants de Mars comme à cet endroit repéré par la sonde MRO, sur les flancs d'Arsia Mons.
Dans cette image (que vous pouvez agrandir en cliquant dessus), le plafond du tube de lave s'est effondré en un seul endroit et a formé ce cratère. La fosse mesure environ 50 mètres de diamètre, il est donc probable que le tube souterrain soit également au moins aussi grand (beaucoup plus grand que des grottes similaires sur Terre). Malheureusement, la caméra HiRISE ne peut rien distinguer à l'intérieur de cette fosse escarpée, car la sonde MRO effectuait toujours ses survols au-dessus du volcan Arsia Mons en fin d'après-midi, quand l'intérieur de la cavité restait ombragée.



 
   
 



Créer un site
Créer un site