Mariner 4


 
Caractéristiques
La sonde Mariner 4 était constituée d'un châssis en forme de prisme octogonal. 4 panneaux solaires de 176 x 90 cm, prolongés par des pales solaires étaient fixés au sommet du châssis, conférant au véhicule une envergure de 6,88 m. Les 28224 cellules photovoltaïques des panneaux solaires fournissaient 700 W au niveau de la Terre et 310 W au niveau de Mars. Un accumulateur électrique Argent-Zinc de 1200 W était utilisé lors des phases où les panneaux solaires n'étaient pas orientés vers le soleil. Une antenne parabolique fixe à haut gain de 1,17 m de diamètre était montée au centre du sommet du châssis, tandis qu'une antenne omnidirectionnelle à faible gain était montée à l'extrémité d'un mât de 2,23 m, enchâssé au pied de la parabole. La hauteur totale de l'engin était de 2,89 m. Sur la base du châssis, la caméra de télévision était montée  sur sa plate-forme d'observation.
La propulsion principale était assurée par un moteur de 222 N à monergol hydrazine commandant son vecteur poussée. Le contrôle d'attitude était opéré par 6 paires de propulseurs à azote froid, 3 gyroscopes et accessoirement par les pales solaires. Le système de télécommunication opérait en bande S. Il était composé d'un simple récepteur et d'un émetteur basé soit sur une triode double à 7 W, soit sur un tube à ondes progressives à 10 W. Les données pouvaient être stockées sur un enregistreur 4 pistes d'une capacité de 5,24 Mbits pour être transmises ultérieurement.
 
Déroulement de la mission
Lancée le 28 novembre 1964 depuis le complexe de lancement de Cap Canaveral, Mariner 4 est la sonde spatiale américaine qui réalisa le premier survol de Mars. Elle a permis aux ingénieurs et techniciens d'acquérir de l'expérience et des compétences dans le domaine des vols interplanétaires de longue durée. Le coût total de la mission représentait 62,5 millions d'euros.
Le 14 juillet 1965, après 7,5 mois de croisière, la sonde Mariner 4 passa en mode exploration planétaire, en survolant Mars. Dès le lendemain, les premières images de la surface martienne étaient acquises. La sonde effectua et communiqua pratiquement l'ensemble des activités scientifiques avec succès. Ces expériences avaient pour but d'étudier le milieu interplanétaire.
Résultats scientifiques
Mariner 4 envoya les premières images de la surface stérile martienne (ci-dessous) et parsemée de cratères. A cette époque, ces photos étonnèrent la communauté scientifique.Une pression atmosphérique de 4,1 à 7,0 mbar et une température diurne de -100°C furent relevées, ainsi que l'absence de champ magnétique. Le survol permit d'obtenir 21 photos, représentant 1% de la surface de Mars. La sonde passa au plus près de la planète à 9846 km d'altitude.
Le 7 décembre 1967, les réserves de carburant du contrôle d'attitude furent épuisées. Les 10 et 11 décembre, 83 impacts de micrométéorites furent enregistrés, ce qui perturba l'attitude et dégrada le signal. Le 21 décembre 1967, le contact avec Mariner 4 fut définitivement perdu. Mariner 4 dissipa les espoirs de découverte de vie intelligente sur Mars, espoirs qui avaient été entretenus par des siècles de spéculation scientifique ou littéraire.

 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.