Mariner 4


 
Caractéristiques
La sonde Mariner 4 était constituée d'un châssis en forme de prisme octogonal. 4 panneaux solaires de 176 x 90 cm, prolongés par des pales solaires étaient fixés au sommet du châssis, conférant au véhicule une envergure de 6,88 m. Les 28224 cellules photovoltaïques des panneaux solaires fournissaient 700 W au niveau de la Terre et 310 W au niveau de Mars. Un accumulateur électrique Argent-Zinc de 1200 W était utilisé lors des phases où les panneaux solaires n'étaient pas orientés vers le soleil. Une antenne parabolique fixe à haut gain de 1,17 m de diamètre était montée au centre du sommet du châssis, tandis qu'une antenne omnidirectionnelle à faible gain était montée à l'extrémité d'un mât de 2,23 m, enchâssé au pied de la parabole. La hauteur totale de l'engin était de 2,89 m. Sur la base du châssis, la caméra de télévision était montée  sur sa plate-forme d'observation.
La propulsion principale était assurée par un moteur de 222 N à monergol hydrazine commandant son vecteur poussée. Le contrôle d'attitude était opéré par 6 paires de propulseurs à azote froid, 3 gyroscopes et accessoirement par les pales solaires. Le système de télécommunication opérait en bande S. Il était composé d'un simple récepteur et d'un émetteur basé soit sur une triode double à 7 W, soit sur un tube à ondes progressives à 10 W. Les données pouvaient être stockées sur un enregistreur 4 pistes d'une capacité de 5,24 Mbits pour être transmises ultérieurement.
 
Déroulement de la mission
Lancée le 28 novembre 1964 depuis le complexe de lancement de Cap Canaveral, Mariner 4 est la sonde spatiale américaine qui réalisa le premier survol de Mars. Elle a permis aux ingénieurs et techniciens d'acquérir de l'expérience et des compétences dans le domaine des vols interplanétaires de longue durée. Le coût total de la mission représentait 62,5 millions d'euros.
Le 14 juillet 1965, après 7,5 mois de croisière, la sonde Mariner 4 passa en mode exploration planétaire, en survolant Mars. Dès le lendemain, les premières images de la surface martienne étaient acquises. La sonde effectua et communiqua pratiquement l'ensemble des activités scientifiques avec succès. Ces expériences avaient pour but d'étudier le milieu interplanétaire.
Résultats scientifiques
Mariner 4 envoya les premières images de la surface stérile martienne (ci-dessous) et parsemée de cratères. A cette époque, ces photos étonnèrent la communauté scientifique.Une pression atmosphérique de 4,1 à 7,0 mbar et une température diurne de -100°C furent relevées, ainsi que l'absence de champ magnétique. Le survol permit d'obtenir 21 photos, représentant 1% de la surface de Mars. La sonde passa au plus près de la planète à 9846 km d'altitude.
Le 7 décembre 1967, les réserves de carburant du contrôle d'attitude furent épuisées. Les 10 et 11 décembre, 83 impacts de micrométéorites furent enregistrés, ce qui perturba l'attitude et dégrada le signal. Le 21 décembre 1967, le contact avec Mariner 4 fut définitivement perdu. Mariner 4 dissipa les espoirs de découverte de vie intelligente sur Mars, espoirs qui avaient été entretenus par des siècles de spéculation scientifique ou littéraire.

 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.