La sonde InSight pourra entendre l'arrivée du rover Perseverance


 
La mission Mars 2020 traverse l'espace depuis bientôt 5 mois, avec à son bord le rover Perseverance, chargé de rechercher d'anciennes traces de vie à la surface de Mars. Le 18 février prochain, le rover entamera une phase d'entrée similaire à son cousin Curiosity, qui sillonne la planète rouge depuis plus de 8 ans. Mais cette fois-ci, il sera possible d'observer l'atterrissage grâce aux caméras installées sur le vaisseau qui transporte Perseverance, et sur le rover lui-même.
 
Pour la première fois également, le son de cette phase cruciale de la mission sera retransmis puisque le rover est équipé de microphone. Et cerise sur le gâteau, la sonde InSight située à 3200 kilomètres pourra aussi entendre l'arrivée de Perseverance. La phase d'atterrissage générera des signaux sismiques suffisamment puissants pour être détectés.
La capsule pénètrera dans l'atmosphère martienne à environ 12000 km/h, avant d'être freinée par la friction. Un parachute sera ensuite déployé pour accentuer la décélération. Après les fameuses "7 minutes de terreur", le rover sera descendu au bout de trois câbles à 21 mètres au-dessus du sol. Puis, Perseverance dépliera ses roues avant de toucher le sol de Mars.
Pendant cette phase d’entrée et d'atterrissage, deux étapes importantes sont susceptibles de produire des signaux relativement puissants.
Le premier sera engendré par un “boom sonique” quand le rover se trouvera à environ 100 km de la surface martienne. Une partie de l’énergie de ce boom atteindra la surface martienne et sera convertie en ondes sismiques. Mais ce signal ne sera pas assez puissant pour être capté par InSight.
En revanche, les signaux engendrés par la libération des deux “Cruise Mass Balance Devices” (CMBD), visant à corriger le centre de masse du vaisseau, pourraient être captés par l’atterrisseur. Ces deux CMBD, dont chacun pèse 77 kg, seront largués à une altitude d’environ 1450 km, avant de heurter le sol à plus de 14000 km/h.
Une telle détection sera une occasion unique pour les membres de l’équipe InSight. Ils connaîtront précisément la provenance de ces ondes et à quelle vitesse elles ont voyagé. Grâce à ces informations, ils pourront alors déterminer les structures par lesquelles elles se sont propagées.
Perseverance n’est pas le seul rover à atterrir sur Mars cette année. La mission chinoise Tianwen-1 arrivera en effet sur place le 10 février, pour déposer ensuite un véhicule au mois de mai. Là encore, l’équipe InSight aimerait en profiter pour “écouter” cet atterrissage. A condition que les autorités chinoises acceptent de communiquer l'heure et le lieu exact de l'atterrissage.


 
 
   
 



Créer un site
Créer un site