La sonde spatiale chinoise Tianwen-1 a filmé sa mise en orbite autour de Mars


 
Malgré la pandémie de coronavirus, la course spatiale continue. Pour rattraper son retard face aux autres pays, notamment les États-Unis, la Chine a fourni des efforts colossaux. Ces efforts semblent avoir porté leurs fruits puisque la Chine vient d’atteindre la planète Mars pour la première fois grâce à la mission Tianwen-1.
 
S’il n’a pas encore atterri sur la planète rouge, le vaisseau spatial chinois Tianwen-1 (qui signifie « questionner les cieux ») est entré en orbite autour de Mars. « La sonde robotique chinoise Tianwen-1 est entrée en orbite martienne dans la soirée du mercredi 10 février après un long voyage interplanétaire, devenant ainsi le premier vaisseau spatial chinois à atteindre la planète rouge », a rapporté le China Daily, citant l’Administration spatiale chinoise. L’arrivée de la mission chinoise à proximité de Mars s’est faite en toute sécurité et des préparatifs sont en cours pour envoyer l’atterrisseur à la surface planète. Lors de sa mise en orbite, la sonde Tianwen-1 a filmé le survol de Mars durant un sol (jour martien). Sur la vidéo, on peut notamment apercevoir le défilement de cratères visibles sur la surface de la planète rouge.



Selon le planning actuel de l’équipe chinoise, le vaisseau spatial devrait atterrir en mai prochain. Mais avant l’atterrissage du vaisseau, l’orbiteur de Tianwen-1 devrait notamment vérifier en premier lieu si le site d’atterrissage du rover est sûr. Ce site se trouve sur une grande plaine de l’hémisphère nord de Mars appelée Utopia Planitia. Ce site n’a pas été choisi au hasard, dans la mesure où il représente un grand intérêt pour l’exploration martienne par rapport à la grande quantité de glace souterraine qu’elle abrite. En analysant des échantillons provenant de cette partie de la planète, l’équipe chinoise espère trouver des traces de vie sur Mars.
Le rover aura également pour mission d’observer l’atmosphère de Mars, ainsi que sa géographie. Les images prises par le rover devraient être impressionnantes, étant donné la capacité surprenante de ses caméras. Pour l’instant, le rover de Tianwen-1 n’a pas encore été nommé, mais l’on sait que la machine pèse 240 kg est alimentée par des panneaux solaires pliables. Le rover est également équipé d’un grand mât qui porte les caméras, ainsi que de cinq instruments supplémentaires que l’équipe chinoise a spécialement programmés pour évaluer la minéralogie des roches locales et pour rechercher de la glace d’eau.

 
 
   
 
 



Créer un site
Créer un site