Une situation inattendue empêche Perseverance de stocker ses échantillons

Sylvie Montard - 8 janvier 2022


Cette image prise le 7 janvier 2022 montre le carrousel d'échantillon du rover Perseverance. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS
 
Jusqu'à présent, la mission de Perseverance s'est parfaitement bien déroulée. Aucune difficulté majeure n'est venue entravée le bon déroulement des objectifs scientifiques du rover. Cependant, Mars mène la vie dure aux robots explorateurs. La planète rouge leur fait subir des températures négatives extrêmes, les recouvre de poussières, et son sol rocailleux abîme leurs roues. Et de récents évènements pourraient donner du fil à retordre à la NASA.
 
Le 29 décembre 2021, le rover américain a foré une roche surnommée "Issole" et en a extrait un échantillon. « Cependant, lors du transfert du tube qui contient l'échantillon dans le carrousel du rover, les capteurs ont détecté une anomalie », explique Louise Jandura , ingénieur en chef pour l'échantillonnage et la mise en cache. Des débris de la taille de cailloux gênent le système de collecte d'échantillons de roches, et empêchent le bras robotique du rover de remettre correctement le tube rempli d'échantillons pour le scellage et le stockage.
 
L'équipe du rover a ordonné à la machine de faire marche arrière en retirant le foret et le tube. Pendant l'opération, Perseverance a pris quelques photos le 7 janvier 2022 pour aider à diagnostiquer le problème. « Ces images confirment qu'à l'intérieur du carrousel de tubes, il y a quelques morceaux de débris de la taille d'un caillou », affirme Louise Jandura. La NASA suppose que ces cailloux sont tombés du tube d'échantillon.

 
Bien que la présence de ces débris représentent un défi, la NASA assure qu'il n'y a aucune raison de s'inquiéter à ce stade. Les concepteurs du carrousel de tubes d'échantillons ont envisagé cette possibilité, et il faudra faire preuve de patience pour trouver une solution permettant d'évacuer ces cailloux en toute sécurité. La NASA a toujours su faire preuve d'ingéniosité lorsqu'il s'agit de surmonter des difficultés sur la planète rouge. L'équipe de Perseverance prendra le temps nécessaire pour s'assurer que le système d'échantillonnage soit à nouveau opérationnel pour les futurs travaux.

Source: cnet.com
 
   
 
 
La mission Mars Orbiter (MOM), exploitée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO), vient de tirer sa révérence, faute de carburant.
 
 
La planète Mars continue de dévoiler ses secrets avec une flopée de nouvelles images de sa surface, capturées du 3 au 29 juillet 2022 par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter.
 
 
L’hélicoptère martien de la NASA a effectué son 33ème vol le samedi 24 septembre dernier. Lors du trajet, sa caméra de navigation a aperçu un morceau de débris accroché à l'un de ses pieds.
   
 
Conçue par la maison horlogère Col&MacArthur, cette montre de luxe contient des particules de météorites martiennes dans une petite capsule disposée sur le côté du cadran.
 
 
Perseverance a réalisé un panorama composé de 2,5 milliards de pixels. Le précédent record était un panorama du cratère Gale réalisé par le Curiosity qui contenait 1,8 milliard de pixels.
 
 
Le rover chinois est équipé d'un instrument qui donne une image de la surface de Mars jusqu’à près de 100 mètres de profondeur, grâce à des ondes radios qui rebondissent contre les obstacles.
   
 
Depuis le début des années 1960, plus de quarante sondes spatiales, orbiteurs, atterrisseurs et rovers ont été envoyés vers Mars. Cette exploration y a laissé une grande quantité de débris.
 
 
L'étude de ces anciens lacs, dont l'existence remonte à plusieurs milliards d'années, est importante pour déterminer les conditions climatiques qui ont régné sur Mars au début de son histoire.
 
 
La sonde InSight a entendu sur Mars la chute d’une météorite, une première sur une autre planète que la Terre. Le cratère provoqué par l’impact a été repéré et confirme la découverte.
   
 
La NASA a affirmé lors d'une conférence le 15 septembre avoir franchi une étape majeure dans sa quête de traces de vie sur Mars avec la collecte des échantillons "les plus précieux" jusqu'ici.
 
 
L'ouvrage "En avant Mars !" paru le 15 septembre 2022 a été présenté en avant-première au salon du Livre sur la place de Nancy. Fascinant et très accessible, il est publié par Nicolas Beck.
 
 
Selon une étude parue le 7 septembre 2022, il suffirait peut-être de creuser quelques centimètres sous la surface de Mars pour y détecter, si elles existent, des traces de vie encore préservées.
 
 
Produire de l'oxygène à partir de l'atmosphère martienne : c'est ce que fait Moxie, instrument intégré à Perseverance, depuis l'arrivée du rover sur Mars en février 2021.