Satellite Phobos

Phobos (peur en grec ) est le plus grand des deux satellites de Mars,  et aussi le plus proche. Il orbite à seulement 6000 km au-dessus du sol martien. Phobos est un corps très irrégulier, beaucoup trop petit pour être en équilibre hydrostatique, ce qui l'empêche de prendre une forme quasi-sphérique. Il semble être composé de chondrite carbonée, une composition similaire à celles des astéroïdes de type C, dans la ceinture d'astéroïdes externe. L'origine de Phobos pourrait d'ailleurs provenir de cette ceinture d'astéroïdes. Il aurait ensuite été capturé par Mars.
Des images provenant de Mars Global Surveyor montrent que Phobos est recouvert d'une couche de régolithe d'au moins 100 m d'épaisseur. Il s'agit d'une couche de poussière produite par l'impact des météorites. Phobos mesure 26,8 x 22,4 x 18,4 km. Il orbite en-dessous de l'orbite synchrone, c'est-à-dire qu'il réalise une révolution autour de Mars en moins de temps qu'il n'en faut pour que Mars ne tourne sur elle-même. Sa période orbitale n'est que de 7 h 39 min. Pour un observateur martien,  Phobos se lève à l'ouest, traverse le ciel en 4 h 15 min, et se couche à l'est à peu près deux fois par jour. Il transite régulièrement devant le soleil (animation ci-dessous), mais il n'est pas assez grand pour couvrir le disque solaire, et ne peut donc pas créer d'éclipse totale. Vu de Phobos, la planète Mars est 6400 fois plus grande et 2500 fois plus brillante que la pleine lune vue de la Terre.
De nombreux cratères sont présents à la surface de Phobos. Le plus grand d'entre eux se nomme Stickney. L'impact qui l'a créé a probablement failli détruire le satellite Phobos. De nombreux sillons s'étendent à la surface de Phobos, dont l'origine serait des dépôts de matériaux déplacés par des impacts provenant de la surface de Mars. 
Phobos a été photographié de nombreuses fois par des sondes spatiales dont l'objectif principal était l'exploration de Mars. La première était Mariner 9 en 1971, suivie par Viking 1 en 1977, Mars Global Surveyor en 1998 et 2003, et Mars Express en 2004. Les deux seules sondes dédiées à Phobos furent les sondes soviétiques Phobos 1 et Phobos 2 en 1988. La première fut perdue sur le trajet entre la Terre et Mars, la seconde a eu le temps d'envoyer quelques images et données avant de tomber en panne.
L'orbite basse de Phobos démontre qu'il sera un jour détruit. Les forces de marées abaissent progressivement son orbite, au rythme de 1,8 m par siècle. Il devrait donc s'écraser à la surface de Mars dans environ 11 millions d'années, puis former un anneau planétaire.

(heure de Paris)
Lever de Mars: 9h01
Coucher de Mars: 1h05
Distance Terre-Mars
328,8 millions de km
 
   
 
 
Le premier rover chinois sur Mars, Zhurong, est descendu de sa plate-forme d'atterrissage le samedi 22 mai 2021, laissant les premières «empreintes» de la Chine sur la planète rouge.
 
 
Lors de son troisième vol, Ingenuity a été filmé par le rover Perseverance. Les ingénieurs de la NASA ont converti cette performance en 3D, offrant une profondeur inédite au vol.
 
 
La sonde chinoise a atterri le samedi 15 mai 2021 sur Mars pour déployer son rover Zhurong. C'est un triomphe pour les ambitions spatiales de plus en plus audacieuses de la Chine.
   
 
Le 10 mars 2021, la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) a photographié une étrange forme dans des dunes de sable, évoquant la silhouette d'un joueur de football.
 
 
Les preuves de l'activité volcanique récente sur Mars montrent que des éruptions auraient pu avoir lieu au cours des 50000 dernières années, selon un article du chercheur David Horvath.
 
 
Le rover Perseverance a utilisé l'un de ses microphones pour écouter l'hélicoptère Ingenuity le 30 avril 2021, alors qu'il volait sur Mars pour la quatrième fois.
   
 
Une nouvelle étude géochimique suggère qu'une vie microbienne ancienne pourrait encore prospérer sous la surface de la planète rouge.
 
 
Après avoir prouvé que le vol motorisé et contrôlé est possible sur Mars, Ingenuity se lance dans une nouvelle phase d'opération aérienne, pour assister les déplacements de Perseverance.
 
 
Lors de son troisième vol sur Mars le dimanche 25 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus vite et plus loin que lors de tous les tests qu'il a subi sur Terre.
 
 
La Chine a nommé le samedi 24 avril 2021 son premier rover sur Mars, baptisé "Zhurong", le dieu du feu dans la mythologie chinoise.
 
 
Ce jeudi 22 avril 2021, Ingenuity réalise son deuxième décollage dans l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'un vol un peu plus haut et plus long que le précédent.
 
 
Grâce à Perseverance et son instrument MOXIE, la science fait un pas supplémentaire vers une future exploration humaine de Mars, en convertissant le dioxyde de carbone en oxygène.
 
 
Après le succès de son premier vol, Ingenuity va tenter d'autres manoeuvres. Mais la dernière pourrait lui être fatale. La NASA souhaite tester ses limites, au risque de le voir s'écraser au sol.
 
 
Cette fois-ci, c'est la bonne ! L'hélicoptère Ingenuity tente enfin de décoller depuis la surface de Mars. La NASA diffuse en direct la réception des premières données du vol.
 
 
Alors que le premier vol du petit hélicoptère Ingenuity est imminent sur la planète Mars, la NASA travaille déjà à la conception d’un successeur plus performant.
 
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier essai de vol sur une autre planète est reporté trois jours plus tard.
 
 
Curiosity vient de prouver que le climat de Mars a connu des alternances de périodes sèches et d'autres plus humides, avant de s'assécher complètement il y a environ 3 milliards d'années.
 
 
Les scientifiques étaient dans l’attente du premier bulletin météo fourni par le rover, afin de connaître les conditions atmosphériques de la planète rouge plus en détail.