Satellite Déimos

Déimos ( terreur en grec ) est le plus éloigné et le plus petit des deux satellites de Mars. Ce petit corps fortement irrégulier avec des dimensions de 15 x 12 x 10 km est l'un des plus petits satellites naturels de notre système solaire (des satellites plus petits sont connus autour de d'Uranus, Saturne ou Jupiter). Comme beaucoup d'objets de cette taille, Déimos possède une forme non-sphérique, n'étant pas suffisamment massif pour prendre une forme régulière. Par comparaison, Déimos est trois cent fois plus petit que la Lune et deux fois plus petit que l'autre satellite de Mars, Phobos.
La gravité et la masse de Déimos est également faible. Il est cinq fois moins massif que Phobos et 32 millions de fois moins que la Lune. Un homme à la surface de Déimos aurait l'impression de ne peser que quelques grammes, ce qui lui permettrait de se mettre en orbite simplement en courant (s'il était possible de courir à sa surface).
Comme son grand frère Phobos, la couleur et la densité de Déimos sont proches de celles des astéroïdes de type C (chondrite carbonée), que l'on trouve dans la ceinture d'astéroïdes externe. La surface de Déimos semble recouverte d'une épaisse couche de régolithe qui en efface les reliefs,  causée par la pulvérisation de météorites sur sa surface.  Déimos orbite à environ 23000 km de Mars. Il est en rotation synchrone, présentant toujours la même face à la planète rouge. Sa période de rotation est donc la même que sa période de révolution autour de Mars, 30 h 18 min. Situé légèrement au-delà de l'orbite synchrone de Mars, Déimos s'éloigne lentement de la planète.
Seuls deux cratères ont été nommés sur Déimos, Swift et Voltaire. Ils auraient entre 2,5 et 3 milliards d'années. La densité de ces cratères est la même que sur Phobos, mais leurs reliefs sont moins marqués car ils sont partiellement comblés par le régolithe. Depuis Mars, la luminosité de Déimos serait à peu près celle de Vénus vue de la Terre. Déimos passe en moyenne deux fois par année martienne (686 jours) devant le soleil quand il est observé depuis un point fixe de Mars. En mars 2004, ce transit a été photographié par les deux rovers Opportunity et Spirit depuis le cratère Gusev.
 
 
La NASA a inventé un plastron anti-radiation actuellement par les astronautes. Ce gilet de protection leur permettra peut-être de partir à la conquête de la Lune, puis de la planète Mars.
 
 
Lors de son 39ème vol effectué le 11 janvier dernier, l'hélicoptère Ingenuity a capturé quelques images de sa phase d'atterrissage, où l'on aperçoit quatre trous qui forment un carré parfait.
 
 
Mauvaise nouvelle pour l'exploration martienne. Un des rovers qui sillonne la surface de la planète rouge n'a pas donné signe de vie depuis décembre dernier.
   
 
Curiosity a découvert un minéral à la surface de Mars, dans le cratère Gale. Il a détecté un réseau de fractures rocheuses contenant de l'opale, un minéral riche en eau.
 
 
La caméra HiRISE de la sonde américaine MRO a capturé plus de 700 photos de la surface martienne en décembre 2022, entre 250 et 300 km d'altitude.
 
 
La NASA a effectué un essai en vol d'un nouveau bouclier thermique gonflable qui pourrait devenir un élément clé pour poser un vaisseau et son équipage sur la planète rouge.
   
 
Perseverance dissémine sur Mars ses tubes d'échantillons, tout en scrutant les paysages autour de lui. Il a photographié un rocher qui présente des traces d'érosion inhabituelles.
 
 
Depuis l'atterrissage du rover, l'instrument MOXIE a fabriqué de l'oxygène à partir de l’atmosphère martienne riche en CO2. Les résultats ont rapidement été très prometteurs.
 
 
Quand la NASA a mis en ligne les premières photos des tubes d'échantillons largués sur le sol de Mars, de nombreux internautes ont évoqué leur ressemblance avec un sabre laser de Jedi.
   
 
La planète Mars détient encore de nombreuses énigmes, comme ses mystérieuses formations géologiques repérées par la sonde MRO dans plusieurs cratères de l'hémisphère nord martien.
 
 
Arrivée en 2018, la sonde InSight arrive au bout de sa mission. Même à l'agonie, elle continue d'enregistrer des séismes record qui aideront les spécialistes à percer les secrets de Mars.
 
 
Les dix tubes d'échantillons déposés à la surface de Mars pour être ramenés et étudiés sur Terre contiennent une incroyable diversité de la géologie de la planète rouge.
   
 
Perseverance a récupéré deux nouveaux échantillons martiens en décembre 2022. Contrairement aux 15 carottes de roche collectées à ce jour, ils contiennent du sable et de la poussière.
 
 
Perseverance a capturé le son des grains de poussière d'un tourbillon. L'enregistrement pourrait être essentiel pour comprendre comment la poussière est transportée autour de Mars.
 
 
Le documentaire d'Alain Tixier retrace la formidable épopée de Perseverance, depuis sa construction jusqu'à ses premiers tours de roues sur le sol de Mars.