On en sait un peu plus sur la mystérieuse "porte" découverte par Curiosity

Sylvie Montard - 18 mai 2022


Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

 
Le 7 mai 2022, la photo d'une étrange cavité dans la roche capturée par le rover Curiosity a provoqué un véritable raz-de-marée de réactions sur les réseaux sociaux. L'image montre une entrée creusée dans une colline rocheuse. Certains y voient la preuve irréfutable de l'existence d'une forme de vie intelligente sur Mars, d'autres vont jusqu'à imaginer qu'il s'agit d'un portail de téléportation relié aux portes des pyramides égyptiennes.
 
Les adeptes d'une civilisation extraterrestre installée sur la planète rouge risquent d'être déçus. Cette formation géologique n'a rien d'exceptionnelle, et peut même se former naturellement sur notre chère planète Terre. Les géologues qui se sont penchés sur l'image prise par la caméra MastCam de Curiosity admettent cependant qu'elle est très étonnante. Malgré tout, il semblerait que l’érosion naturelle ait une fois de plus été à l’œuvre.


Des internautes ont comparé l'étrange ouverture dans la roche martienne avec l'entrée des pyramides d'Egypte.

Des couches rocheuses appelées strates sont en effet visibles sur le rocher, plongeant à gauche et plus haut à droite. « Ce sont des lits de limon, avec des lits de sable plus durs qui se détachent » , détaille le géologue britannique Neil Hodgson, vice-président de la société britannique de géosciences Searcher. « Ils ont été déposés il y a peut-être quatre milliards d’années dans des conditions sédimentaires, peut-être dans une rivière » .
 
Les vents martiens ont ensuite érodé les strates quand elles se sont retrouvées exposées à la surface. « Les images en montrent même des traces à l’intérieur de la "porte" », poursuit le géologue. Plusieurs fractures verticales naturelles sont également visibles sur la photo. Cette petite "porte" qui mesure environ un mètre de haut, semble s’être formée là où certaines de ces fractures verticales se croisent avec les strates.


Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

« Il semble alors qu’un gros rocher soit tombé sous son poids pour créer cette entrée », poursuit le chercheur. « La gravité n’est pas aussi forte sur Mars, mais elle est suffisamment forte pour faire cela ».
 
Le rocher auquel fait référence le géologue n’est pas celui visible à gauche de l’image, mais celui posé en surface juste à droite de la "porte". Cette roche semble avoir un bord vertical lisse, « peut-être parce qu’il est tombé relativement récemment et n’a pas été exposé longtemps aux vents martiens » , souligne Neil Hodgson.


Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Au final, tout cela paraît donc très naturel. L’image n’en reste toutefois pas moins très intéressante sur le plan géologique. Ce type d’affleurement est également visible dans de nombreux endroits arides sur Terre.
 

Source: sciencepost.fr
 
   
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
   
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.
 
 
Une météorite martienne suggère que la planète rouge se serait formée très vite, et que l’atmosphère aurait évolué d’une manière mystérieuse.
   
 
Malgré des conditions hivernales rudes et un capteur défaillant, Ingenuity est parvenu à effectuer un déplacement supplémentaire, le 29ème, pour se rapprocher du rover Perseverance.
 
 
Le rover Perseverance gravit peu à peu le delta de l'ancienne rivière qui se jetait autrefois dans le cratère Jezero. Le 13 juin 2022, il a photographié un étrange objet coincé contre un rocher.
 
 
Avec ses paysages orange-brun s'étendant à perte de vue, Mars n'est pas réputée pour son apparence colorée. Mais certains reliefs sont néanmoins riches en couleurs selon les normes martiennes.
 
 
Cette animation interactive, composées de photos prises par Ingenuity le 20 avril 2022, permet d’explorer le lieu où la coque et le bouclier de Perseverance se sont écrasés sur le sol de Mars.
 
 
Perseverance a débuté l'exploration des roches sédimentaires de l'ancien delta du cratère Jezero. L'érosion des vents de Mars donnent parfois aux reliefs des formes insolites.
 
 
Comment choisir une roche sur Mars ? Parfois, ce n'est pas nécessaire, c'est elle qui vous choisit. Depuis 4 mois, Perseverance a un compagnon de route inattendu, installé dans l'une de ses roues.
 
 
En 15 mois d'exploration dans le cratère Jezero, le rover Perseverance a observé quotidiennement des "diables de poussière", confirmant l'activité intense de ce phénomène dans cette région.
 
 
Une nouvelle étude montre comment les futurs habitants de la planète rouge pourraient s'appuyer sur une source d'énergie solaire ou nucléaire, selon l'endroit où ils s'installent.
 
 
Les paréidolies martiennes remonte à 1877, quand les astronomes aperçoivent dans leur télescope des canaux. Internet a boosté cette tradition à trouver des formes dans les roches de Mars.