Le rover Zhurong commence son exploration sur la planète Mars

Sylvie Montard - 24 mai 2021


L'ombre du rover Zhurong sur le sol martien. Crédits: CNSA
 
Le premier rover chinois sur Mars, Zhurong, est descendu de sa plate-forme d'atterrissage le samedi 22 mai 2021, laissant les premières «empreintes» de la Chine sur la planète rouge. Cette étape réussie de Zhurong fait de la Chine le deuxième pays après les États-Unis à atterrir et à exploiter un rover sur Mars.
 
Le rover à énergie solaire ressemble à un papillon. D'une masse de 240 kg, il a lentement dévalé la rampe de l'atterrisseur pour atteindre le sol rouge et sablonneux de Mars, commençant ainsi son voyage pour explorer la planète voisine. Selon les données de télémétrie, la China National Space Administration (CNSA) a annoncé que Zhurong a posé ses roues sur le sol martien à 10h40 (heure de Beijing) le 22 mai 2021.



La mission chinoise Tianwen-1, composée d'un orbiteur, d'un atterrisseur et d'un rover, a été lancée le 23 juillet 2020. L'atterrisseur transportant le rover a atterri dans la partie sud d'Utopia Planitia, une vaste plaine de l'hémisphère nord de Mars, le 15 mai 2021.
 
Le rover Zhurong est nommé d'après le dieu du feu dans la mythologie chinoise ancienne. Le nom fait écho au nom chinois de la planète rouge, Huoxing (la planète du feu), tandis que le nom de la mission, Tianwen, signifie "questions au ciel", le titre d'un poème de l'ancien poète chinois Qu Yuan, qui a vécu trois siècles avant JC.


Zhurong dévale lentement les rampes de descente de la plate-forme d'atterrissage. Crédit: CNSA

Avec une durée de vie prévue d'au moins 90 jours martiens (environ trois mois sur Terre), Zhurong examinera le paysage martien avec des images tridimensionnelles à haute résolution, analysera la composition de la surface de la planète, sa structure souterraine et magnétique. Il cherchera également des traces de glace d'eau et observera l'environnement météorologique environnant.
 
Il transporte divers instruments scientifiques, y compris une caméra de terrain, une caméra multispectrale, un radar d'exploration sous-surface, un détecteur de composition de surface, un détecteur de champ magnétique et un moniteur de météorologie. L'orbiteur, d'une durée de vie nominale d'un an martien (environ 687 jours sur Terre), relaiera les communications du rover tout en menant ses propres opérations de détection scientifique.


Le rover chinois s'éloigne de l'atterrisseur pour débuter son exploration martienne. Crédit: CNSA

Zhurong a une vitesse d'environ 200 mètres par heure. Il peut surmonter des obstacles de 30 cm, et gravir des pentes jusqu'à 20 degrés. Les six roues de Zhurong sont entraînées indépendamment, et peuvent tourner dans n'importe quelle direction. Zhurong peut donc se déplacer comme un crabe, une faculté très utile pour éviter des obstacles et escalader des pentes.
 
Source: marsdaily.com
 
   
 
 



Créer un site
Créer un site