Le rover martien Zhurong a pris une photo...d'un appareil photo posé au sol

Sylvie Montard - 24 mai 2022


Le selfie de Zhurong est une prouesse inédite sur Mars. Crédit: CNSA
 
La Chine est entrée dans l'histoire de l'exploration martienne le 15 mai 2021, en parvenant a poser son rover Zhurong dans la région d'Utopia Planitia. Une semaine après ses premiers tours de roues sur le sol de Mars, le robot chinois envoyait l'image d'un selfie où il posait fièrement à côté de sa plate-forme de déploiement.
 
On doit ce selfie à une petite caméra jetable que Zhurong a déposé derrière lui avant de s'en éloigner un peu. Le 22 mai 2022, un an jour pour jour après avoir effectué cet auto-portrait, L'agence spatiale chinoise (CNSA) a dévoilé l'image de cet appareil photo tombé sur le sol martien.



L'appareil photo jeté au sol par Zhurong qui lui a permit de prendre un joli selfie. Crédit: CNSA

L'image a été capturée par l’appareil photo embarqué cette fois-ci à bord du rover. Elle n'avait jamais été dévoilée au grand public. La CNSA a profité du premier anniversaire de Zhurong sur la planète rouge pour diffuser la photo de cette caméra jetable. Depuis un an, elle gît sur le sol poussiéreux de Mars.
 
La région d'Utopia Planitia vient d'entrer dans la période hivernale. Les températures nocturnes descendent facilement sous la barre des -100°, pour remonter à -20° durant les journées martiennes. De plus, des images récentes de la sonde chinoise Tianwen-1 en orbite autour de Mars ont montré qu'une importante tempête de poussière s'est abattue dans la zone d'exploration de Zhurong.


La plaine d’Utopia Planitia est une vaste étendue formée suite à l’impact d’un objet il y a plusieurs milliards d’années. Crédit: CNSA

Pour faire face aux défis de l'hiver martien et de cette tempête de poussière, la CNSA a décidé de mettre en veille son rover le mercredi 20 mai 2022. Il pourra reprendre ses activités scientifiques en décembre prochain, quand la planète Mars entamera sa saison printanière, et que la poussière se sera dissipée.
 
C'est donc un long sommeil de plus de 6 mois que vient d'entamer Zhurong. Les scientifiques chinois continueront cependant à étudier la surface de Mars avec l'orbiteur Tianwen-1, pour surveiller notamment les conditions météorologiques de l'hémisphère sud.



La première image du rover Zhurong, juste après son atterrissage. Le robot était encore sur sa plate-forme, et faisait face à la rampe déployée pour accéder au sol de Mars. Crédit: CNSA

Récemment, les chercheurs chinois ont relevé dans la région d'Utopia Planitia des preuves trahissant la présence d’eau liquide enfermée dans la roche dans un passé relativement récent, du moins par rapport à ce qui avait été précédemment envisagé dans d’autres études scientifiques. Cette nouvelle découverte soulève de nouvelles questions sur la vie martienne. S’il s’avère que la présence d’eau liquide a persisté plus longtemps qu’on ne le pensait, la vie sur Mars aurait possiblement eu le temps de se complexifier.
 

Source: marsdaily.com
 
   
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
   
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.
 
 
Une météorite martienne suggère que la planète rouge se serait formée très vite, et que l’atmosphère aurait évolué d’une manière mystérieuse.
   
 
Malgré des conditions hivernales rudes et un capteur défaillant, Ingenuity est parvenu à effectuer un déplacement supplémentaire, le 29ème, pour se rapprocher du rover Perseverance.
 
 
Le rover Perseverance gravit peu à peu le delta de l'ancienne rivière qui se jetait autrefois dans le cratère Jezero. Le 13 juin 2022, il a photographié un étrange objet coincé contre un rocher.
 
 
Avec ses paysages orange-brun s'étendant à perte de vue, Mars n'est pas réputée pour son apparence colorée. Mais certains reliefs sont néanmoins riches en couleurs selon les normes martiennes.
 
 
Cette animation interactive, composées de photos prises par Ingenuity le 20 avril 2022, permet d’explorer le lieu où la coque et le bouclier de Perseverance se sont écrasés sur le sol de Mars.
 
 
Perseverance a débuté l'exploration des roches sédimentaires de l'ancien delta du cratère Jezero. L'érosion des vents de Mars donnent parfois aux reliefs des formes insolites.
 
 
Comment choisir une roche sur Mars ? Parfois, ce n'est pas nécessaire, c'est elle qui vous choisit. Depuis 4 mois, Perseverance a un compagnon de route inattendu, installé dans l'une de ses roues.
 
 
En 15 mois d'exploration dans le cratère Jezero, le rover Perseverance a observé quotidiennement des "diables de poussière", confirmant l'activité intense de ce phénomène dans cette région.
 
 
Une nouvelle étude montre comment les futurs habitants de la planète rouge pourraient s'appuyer sur une source d'énergie solaire ou nucléaire, selon l'endroit où ils s'installent.
 
 
Les paréidolies martiennes remonte à 1877, quand les astronomes aperçoivent dans leur télescope des canaux. Internet a boosté cette tradition à trouver des formes dans les roches de Mars.