Un robot franco-allemand va explorer le satellite Phobos en 2024

La France et l'Allemagne développeront ensemble un robot mobile pour la mission japonaise MMX qui devrait partir en 2024 explorer Phobos, l'une des lunes de Mars, a annoncé le 3 octobre 2018 le Cnes, l'agence spatiale française.
Tandis que le petit robot franco-allemand Mascot se démenait pour remplir sa mission éclair sur un astéroïde à plus de 300 millions de kilomètres de la Terre, dans le cadre de la mission japonaise Hayabusa 2, les agences spatiales française, allemande et japonaise regardent déjà plus loin.
Actuellement prévue pour 2024, MMX (Martian Moons eXploration) est une mission japonaise ambitieuse qui prévoit notamment un retour d'échantillons prélevés sur Phobos. Son but est de caractériser les deux satellites de Mars, Phobos et Deimos, pour en déterminer l'origine. Elle contribuera à mieux comprendre la formation et l'évolution du système solaire. La mission MMX "prévoit de libérer le robot mobile franco-allemand à la surface de Phobos avant le débarquement de son navire mère", précise le Cnes.
Il sera chargé d'analyser la fine couche de poussières (régolithe) et la configuration de la surface de ce satellite naturel de la planète rouge dans les moindres détails. Son rôle sera d'optimiser l'opération d'atterrissage et de retour d'échantillons de MMX.
Ce futur robot "est la suite de Mascot", a déclaré à Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes. Mais il sera plus grand (environ un mètre sur un mètre) comparé à Mascot qui a la taille d'une boîte à chaussures et une masse de 10 kg, a-t-il précisé. En outre, il sera muni de roues et pourra se déplacer. Mascot peut bouger seulement sur de petites distances grâce à un sorte de bras interne. Enfin, le futur robot mobile sera alimenté par des cellules solaires, ce qui lui permettra de remplir sa mission pendant plusieurs mois. Mascot, lui, ne dispose que d'une batterie lui autorisant un maximum de 16 heures de fonctionnement.
La déclaration commune portant sur la future coopération franco-allemande sur ce robot a été signée à Brême (Allemagne) par Jean-Yves Le Gall, son homologue de l'agence allemande DLR Pascale Ehrenfreund et le patron de l'agence japonaise Jaxa, Hiroshi Yamakawa. Ils participaient au 69ème IAC (Congrès International d'astronautique).
De forme irrégulière, Phobos mesure 27 kilomètres dans sa plus grande dimension. Connaître sa structure permettrait d'éclairer le débat sur l'origine des deux lunes de Mars. Selon les deux principales théories qui s'opposent, il pourrait s'agir soit d'un astéroïde capturé dans le champ de gravitation de Mars, soit du résidu d'un impact géant sur la planète rouge.


Source : sciencesetavenir.fr
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h49
Coucher de Mars: 15h49
Distance Terre-Mars
367,8 millions de km
 
   
 
 
À l’occasion de la Biennale des Arts Numériques 2021, l’artiste Luke Jerram a installé à Paris une reproduction géante de Mars au sein de la verrière 104, dans le 19ème arrondissement.
 
 
Avec ce 17ème vol, Ingenuity va poursuivre son voyage de retour vers Wright Brothers Field sur le site d'atterrissage d'Octavia E. Butler, au plus tôt le 5 décembre 2021.
 
 
La sonde européenne Mars Express et le rover chinois Zhurong ont réussi une série de tests de communications, bien que les systèmes radio de leurs instruments ne soient pas totalement compatibles.
   
 
Quelle est la position de chaque sonde et rover de la NASA sur Mars? Une modélisation de l'agence américaine permet de suivre en temps réel toutes les missions en cours sur la planète rouge.
 
 
Des chercheurs sont capables de décrire les deux cents premiers mètres de la croûte martienne en traçant les réverbérations du bruit du vent sur les couches de sol et de roches.
 
 
Le 23 novembre 2021, la NASA a publié une image remarquable prise par Curiosity sur le flanc du mont Sharp. Stupéfaits par sa beauté, les scientifiques de la mission l'ont diffusé sur leur site.
   
 
Six personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël.
 
 
Pourquoi avoir creusé deux fois dans la même roche ? Le sujet semble en tout cas avoir un intérêt scientifique, pour que l’astromobile réalise deux forages dans la même cible.
 
 
La NASA a publié le 18 novembre 2021 une nouvelle vidéo montrant le décollage du drone martien Ingenuity lors de son 13ème vol effectué le 4 septembre 2021.
 
 
Le rover Perseverance a annoncé avoir creusé une partie d'une roche martienne. L'opération va permettre de savoir ce qu'il se cache à l'intérieur du sol de la planète.