Les pluies acides du passé de Mars pourraient avoir détruit toute trace de vie

Grâce à la mission Mars 2020, dont le rover Perseverance fait partie, des échantillons de sol martien seront envoyés sur Terre d'ici une décennie. Alors que les scientifiques sont impatients d'étudier les sols de la planète rouge à la recherche de signes de vie, les chercheurs doivent réfléchir à un nouveau défi qui pourrait compliquer les choses: les pluies acides qui ont jadis coulé sur la surface martienne ont peut-être détruit de potentielles preuves biologiques cachées dans les argiles riches en fer de Mars. C'est en tout cas ce que redoutent des chercheurs de l'Université Cornell et du Centre d'Astrobiologie en Espagne. Ils ont effectué des simulations impliquant de l'argile et des acides aminés pour tirer des conclusions concernant la dégradation probable de matériel biologique sur Mars. Leur article, "Contraindre la préservation des composés organiques dans les nontronites analogiques de Mars après exposition à des fluides acides et alcalins", a été publié le 15 septembre 2020 dans la revue Nature Scientific Reports.
Dans la recherche de la vie sur Mars, les sols argileux de surface de la planète rouge sont une cible de collecte privilégiée car l'argile protège la matière organique moléculaire emprisonnée à l'intérieur. Cependant, la présence passée d'acide à la surface peut avoir compromis la capacité de l'argile à protéger les preuves d'une vie antérieure. "Nous savons que des fluides acides ont coulé à la surface de Mars dans le passé, altérant les argiles et sa capacité à protéger les matières organiques", déclare Alberto G. Fairen, l'un des auteurs de l'étude. Il explique que la structure interne de l'argile est organisée en couches, où les preuves de la vie biologique, telles que les lipides, les acides nucléiques, les peptides et autres biopolymères peuvent être piégées et bien préservées.
En laboratoire, les chercheurs ont simulé les conditions de la surface martienne en cherchant à préserver un acide aminé appelé glycine dans l'argile, qui avait été précédemment exposé à des fluides acides. "Nous avons utilisé la glycine parce qu'elle pourrait se dégrader rapidement dans les conditions environnementales de la planète", ajoute Alberto G. Fairen. Après une longue exposition à un rayonnement ultraviolet semblable à celui de Mars, les expériences ont montré une photodégradation des molécules de glycine incrustées dans l'argile. L'exposition à des fluides acides efface l'espace intercouche, le transformant en une silice semblable à un gel.
"Lorsque les argiles sont exposées à des fluides acides, les couches s'effondrent et la matière organique ne peut pas être préservée. Elles sont détruites. Nos résultats dans cet article expliquent pourquoi la recherche de composés organiques sur Mars pourrait être plus difficile que prévu."



 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 18h44
Coucher de Mars: 7h40
Distance Terre-Mars
64,0 millions de km

Arrivée du rover
Perseverance
sur Mars dans


 
   
 
Une caméra sur le bras d'InSight a récemment pris des images du trou de « la taupe » désormais partiellement rempli, ne montrant que l'attache scientifique de l'appareil dépassant du sol.
 
 
Le 16 août 2020, la sonde MRO a braqué sa caméra HiRISE sur le volcan Arsia Mons. Lors de son survol, elle a détecté un effrondrement en forme de cuvette, provoqué par des coulées volcaniques.
 
 
Pendant les vacances de la Toussaint, nous vous proposons de découvrir et de gagner un exemplaire du roman "Nix Olympica" qui nous emmène en 2037 à bord de la première mission vers Mars.
   
 
La NASA travaille sur un prototype de rover flexible et polyvalent, qui peut se séparer en deux parties afin de descendre en rappel dans les cratères de la planète rouge.
 
 
Le mardi 13 octobre 2020, la planète est à l'opposition : quand le Soleil se lève, elle se couche, et inversement. Les conditions sont favorables pour admirer l'éclat de Mars.
 
 
La NASA et l'agence spatiale japonaise JAXA ont sélectionné une nouvelle technologie de collecte d'échantillons à faible coût pour 2 missions sur la Lune et la lune martienne Phobos.
 
 
Mars abrite de nombreux cratères issus de débris de météores. Pour les assister dans leurs recherches, les équipes du JPL ont entrainé une intelligence artificielle.
 
 
En août 2020, la caméra Hirise de la sonde MRO a récolté plus de 700 photos de Mars. Certaines montrent des milliers de sillons, tracés dans le sol martien par des tourbillons de poussière.
 
 
La météo sur Mars, le type de lanceur et les lois de la physique régissant les planètes ont déterminé une fenêtre de lancement de 12 jours à partir du 20 septembre 2022.
 
 
Des chercheurs américains ont mis au point une sorte de laboratoire miniature pouvant effectuer des analyses biochimiques. Il pourrait notamment équiper les futurs rovers explorant Mars.
 
 
Tianwen-1 a largué deux cubesats de 950 et 680 grammes qui ont transmis en wifi au vaisseau mère les images prises en basse résolution. C'est une première!
 
 
Le 27 septembre 2020, un long camion escorté a pris la route en Italie avec une précieuse cargaison. Plusieurs modules du vaisseau spatial ExoMars ont quitté le site de Thales Alenia Space.
 
 
Fermé depuis la fin août 2019, l'Eurospace Center rouvre ses portes au grand public le 3 octobre 2020 à la conquête de la planète rouge. La base martienne se décline sur quatre thèmes.
 
 
Après la découverte d’un lac glacé sur la planète rouge en 2018, l'hypothèse que Mars cache de l’eau sous sa surface vient probablement d’être confirmée.
 
 
Vous êtes passionnés par la planète Mars? Prouvez le en répondant à ce quiz de 10 questions sur l'exploration martienne.
 
 
Le 6 septembre 2020, la Lune passait devant Mars. Du moins si on l’observait du bon endroit... L’astrophotographe Thierry Legault était au Portugal pour ne rien manquer du spectacle.
 
 
La chitine (un composant fibreux de l'exosquelette des insectes et des crustacés) pourrait être combinée avec le sol martien pour fabriquer un nouveau matériau.
 
 
Du 1er au 18 juillet 2020, la caméra HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a récolté près de 400 nouveaux clichés en haute définition de la surface de Mars, mises en ligne en septembre.