Perseverance observe d'étranges filaments sur le sable martien

Sylvie Montard - 13 juillet 2022


Crédits : NASA/JPL-Caltech

 
Le rover Perseverance n'en finit plus de déceler d'étranges formes et objets à la surface de Mars, tandis qu'il cherche d'anciennes traces de vie dans le delta du cratère Jezero. Les roches sédimentaires de ce site sont les meilleures candidates pour espérer trouver un jour une forme de vie martienne.
 
Les choses sérieuses commencent pour Perseverance, qui vient de prélever le premier échantillon martien provenant de roches sédimentaires et destiné à être envoyé sur Terre lors d'une future mission, pour des analyses approfondies, impossibles à effectuer sur place par le rover. L'opération s'est déroulée le mercredi 6 juillet 2022. Il s'agit néanmoins du neuvième prélèvement. Les 8 précédents sont issus de roches ignées, autrement dit d'origine magmatique.


Crédits : NASA/JPL-Caltech/ASU/MSSS

On aperçoit sur l'image ci-dessus les résidus autour du trou foré, ainsi que l'échantillon dans la foreuse juste avant qu'il ne soit scellé. Perseverance a ensuite continuer ses investigations, avec une progression très lente. Il n'a parcouru que quelques dizaines de mètres depuis la mi-juin.
 
Perseverance poursuit donc sa campagne scientifique, et de nombreux autres prélèvements l'attendent dans l'ancien delta du fleuve Jezero. Le rover est également occupé à faire du repérage pour trouver le lieu d'atterrissage idéal de la mission MSR (Mars Sample Return). Les sites examinés sont sélectionnés en raison de leur proximité avec le delta, et leur surface relativement plate et dépourvue de roche.


La zone étudiée par la NASA pour la mission MSR et repérée par Perseverance semble être aussi plate et longue qu'une piste d'atterrissage. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Cette prochaine étape cruciale consistera à poser un engin capable de collecter les tubes d'échantillons de roches et de sédiments prélevés par Perseverance. Ils seront ensuite chargés à bord d'une petite fusée qui les enverra dans un premier temps en orbite autour de Mars à bord d'un vaisseau, pour les expédier finalement vers la Terre d'ici 2031.
 
Lors de l'examen d'une probable piste d'atterrissage pour la mission MSR, Perseverance a aperçu une étrange matière fibreuse posée sur le sable martien. Les mystérieux filaments évoquent la forme d'une araignée recroquevillée. C'est la troisième fois en un mois que le rover américain photographie des objets insolites à la surface de Mars.


Crédits : NASA/JPL-Caltech

Le 13 juin 2022, Perseverance avait observé un déchet issu d'un matériau isolant, coincé contre un rocher. Ce morceau de couverture thermique proviendrait de la grue volante (le skycrane) qui a déposé le rover en février 2021. L'image insolite avait suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.
 
Dix jours plus tard, le 23 juin 2022, c'est un autre objet inhabituel qui a attisé la curiosité de Perseverance. Transporté par les vents martiens, l'intrus ressemble à un morceau de filet déchiré. Il pourrait s'agir d'un résidu de corde issu du parachute qui a freiné la descente du rover lors de la phase d'atterrissage.



Le morceau d’isolant thermique photographié le 13 juin 2022 a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Crédits : NASA/JPL-Caltech/ASU

Le mardi 12 juillet en fin de journée, Perseverance a probablement photographié une nouvelle fois un déchet provenant du vaisseau qui l'a déposé sur le sol de Mars il y a un peu plus d'un an. Ces objets se sont éparpillés autour du site d'atterrissage, et nul doute que le rover croisera encore plusieurs fois d'autres résidus dans le cratère Jezero.
 

Source: mars.nasa.gov
 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.