Perseverance a effectué son premier déplacement

Sylvie Montard - 5 mars 2021

 
La NASA a fait un débriefing sur les tests et les vérifications effectués sur Perseverance depuis son atterrissage sur Mars, alors qu'il vient d'effectuer ses premiers tours de roues. L'émission audio (disponible en bas de page) a été diffusée le vendredi 5 mars 2021 sur la chaîne Youtube de l'agence spatiale américaine.
 
Le rover Perseverance a effectué son premier trajet dans le cratère Jezero le 4 mars 2021, sur une distance de 6,5 mètres. Son déplacement qui a duré un peu plus d'une demi-heure a commencé avec une marche avant sur 4 mètres, puis il a pivoté à gauche à 150°, avant de faire une marche arrière sur 2,5 mètres.
Le test de mobilité est une étape importante quand les membres de l'équipe vérifient et étalonnent chaque système, sous-système et instrument sur Perseverance. « En ce qui concerne les véhicules à roues sur d'autres planètes, il y a peu d'événements qui ont une importance comparable à celle du premier trajet », a déclaré Anais Zarifian, ingénieur du banc d'essai de mobilité du rover. « La transmission à six roues motrices du rover a très bien répondu. Nous sommes maintenant convaincus que notre système de déplacement est opérationnel, et capable de nous emmener là où la science nous mènera au cours des deux prochaines années ». Quand le rover entamera ses objectifs scientifiques, il effectuera des trajets réguliers de 200 mètres par jours.






La NASA a également opéré une mise à jour du logiciel, remplaçant le programme informatique qui a aidé à Perseverance à atterrir, par un programme sur lequel les ingénieurs du JPL s'appuieront pour enquêter sur Mars.
Les contrôleurs ont vérifié les instruments Radar Imager for Mars's Subsurface Experiment ( RIMFAX ) et Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment ( MOXIE ), et ont déployé les deux capteurs de vent de l'instrument Mars Environmental Dynamics Analyzer ( MEDA ), qui s'étendent sur le mât du rover.
« Le premier test du bras robotisé a été un grand moment pour nous », a déclaré Robert Hogg, directeur adjoint de la mission du Mars 2020. « C'est le principal outil que l'équipe scientifique utilisera pour faire un examen approfondi des caractéristiques géologiques du cratère Jezero, puis nous forerons et échantillonnerons les roches les plus intéressantes. Quand nous avons eu la confirmation que le bras robotique fléchissait ses muscles, y compris des images de celui-ci fonctionnant à merveille après son long voyage sur Mars, ce fût un grand soulagement ».
Les événements et évaluations à venir incluent des tests et un étalonnage plus détaillés des instruments scientifiques. Les caméras du rover ont déjà envoyé plus de 7000 images vers la Terre. Elles transitent par le puissant réseau spatial, géré par le programme de communication et de navigation spatiales (SCaN) de la NASA. Dans l'espace, plusieurs orbiteurs autour de Mars jouent un rôle tout aussi important. Chaque image de Perseverance est relayée soit par le Trace Gas Orbiter de l'Agence spatiale européenne, soit par MAVEN, Mars Odyssey ou Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA.
Maintenant que Perseverance a quitté (certes de quelques mètres seulement) l'emplacement de son atterrissage, les scientifiques de l'équipe de la mission ont commémoré l'endroit, le nommant officieusement en l'honneur de l'auteur de science-fiction décédé Octavia E. Butler. L'auteur révolutionnaire et originaire de Pasadena, en Californie, a été la première femme afro-américaine à remporter à la fois le prix Hugo et le prix Nebula. L'endroit où Perseverance a commencé sa mission sur Mars porte désormais le nom « Octavia E. Butler Landing ».



Les noms scientifiques officiels des lieux et des objets dans tout le système solaire (y compris les astéroïdes, les comètes et les emplacements sur les planètes) sont désignés par l'Union astronomique internationale. Les scientifiques travaillant avec les rovers martiens de la NASA ont traditionnellement donné des surnoms non officiels à diverses caractéristiques géologiques, qu'ils peuvent utiliser comme références dans des articles scientifiques.
« Butler incarne la détermination et l'inventivité, ce qui en fait une personne idéale pour la mission du rover Perseverance et les défis qu'il doit relever », a déclaré Kathryn Stack Morgan, scientifique adjointe du projet pour Perseverance. D'autant plus qu'Octavia E. Butler a grandi à côté du JPL à Pasadena. Elle a également inspiré des millions de personnes avec sa vision d'un avenir fondé sur la science. Son travail continue d'inspirer les scientifiques et les ingénieurs d'aujourd'hui à travers le monde.





 
   
 
 



Créer un site
Créer un site