On sait désormais à quoi ressembleront les futurs drones martiens

Sylvie Montard - 16 novembre 2022


Ingenuity est le premier engin volant à évoluer sur une autre planète que la Terre. Crédits : NASA/JPL-Caltech

 
Bob Balaram est à l'origine de l'hélicoptère Ingenuity. Ingénieur en chef tout au long des phases de conception, de développement et de test, il a supervisé l'assemblage de cet avion unique en son genre et son intégration sur le rover Perseverance, et a guidé Ingenuity tout au long de sa première année d'opérations sur Mars.
 
Il y a dix-huit mois, le 19 avril 2021, par une froide journée de printemps sur Mars, Ingenuity a pris son envol dans le ciel martien pour effectuer le tout premier vol contrôlé d'un avion sur une autre planète. Planant brièvement dans les airs raréfiés, il a effectué un virage avant de redescendre pour atterrir. Un vol simple, mais qui a inauguré la mobilité aérienne pour explorer Mars.


Ingenuity peut photographier le sol de Mars lors d'un vol,et apercevoir son ombre grâce à sa caméra installée dans son fuselage et pointée directement vers le bas. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Depuis lors, Ingenuity a accumulé de nombreuses réalisations. Il est resté seul à la surface de Mars, détaché de son compagnon de voyage Perseverance, pendant plus de 500 jours. Il a fonctionné bien au-delà de sa mission initiale, notamment en survivant à un hiver brutal pour lequel il n'a pas été conçu. Avec 33 vols, près d'une heure de vol, plus de 7 km de parcours dans le cratère de Jezero, des décollages et des atterrissages depuis 25 aérodromes, près de 4000 images de caméras de navigation et 200 images couleur haute résolution, il a fait ses preuves en tant qu'éclaireur pour scientifiques et le rover Perseverance.
 
Actuellement, il se prépare à utiliser sa quatrième mise à jour logicielle qui lui permettra de survoler et d'explorer en toute sécurité le terrain escarpé du delta de la rivière Jezero, devant le rover Perseverance, tandis qu'il recherche des signes de vie passée sur Mars.


Ingenuity accompagne le rover Perseverance pour effectuer des missions d'éclaireur. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Le succès d'Ingenuity a amené la NASA à concevoir deux nouveaux hélicoptères qui seront chargés de récupérer les échantillons prélevés par Perseverance, avec des roues au lieu de pieds, et un petit bras manipulateur avec une pince à deux doigts. Ils pourront transporter si nécessaire les précieux tubes d'échantillons vers la fusée chargée de les ramener vers la Terre. Ces hélicoptères seront plus performants, capable de transporter près de 5 kg de charges utiles scientifiques.
 
Ces futurs drones martiens seront capables d'atteindre des endroits autrement inaccessibles à d'autres formes de mobilité. Ils pourront survoler des zones inatteignables par un rover, comme la prouvé le vol d'Ingenuity au-dessus des champs de dunes de sable de la région de Seitah dans le cratère de Jezero. Ils pourront également se rapprocher des parois escarpés du cratère, et entrer dans des lieux souterrains comme des tubes de lave.


Voici à quoi ressembleront les futurs hélicoptères de la NASA. Munis de roues et d'un bras robotisé, ils pourront ramasser les échantillons laissés par le rover Perseverance. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Les engins aériens auront également une portée plus importante. Alors qu'Ingenuity en tant que démonstration technologique était limité à une capacité de vol d'environ 1 km par jour, les futurs hélicoptères pourront effectuer des déplacements de 10 km par jour. Avec ce type de capacité, l'exploration rapprochée à grande échelle d'une vaste zone sur Mars devient possible. Qu'il s'agisse d'une exploration approfondie des calottes polaires sur Mars ou d'un voyage épique le long des canyons de Valles Marineris, les hélicoptères Mars pourront faire de ces voyages une réalité.
 
Jusqu'à présent, Mars a été observée depuis l'orbite et à une résolution plus élevée à partir de rovers et d'atterrisseurs. Les futurs hélicoptères de Mars fourniront une capacité d'observation à haute résolution à l'échelle de la planète, capable de transporter une variété de caméras et d'instruments scientifiques.


Crédits : NASA/JPL-Caltech

Des processeurs hautes performances permettront une autonomie et une mobilité sans précédent à la fois en vol et en conduite, et une véritable capacité de manipulation avec un bras robotisé, capable de faire bien plus que de la récupération de tubes d'échantillons. Plusieurs petites charges utiles pourront être transportées par ce type d'hélicoptère, déployées et redéployées à divers endroits, menant à de nouvelles démonstrations scientifiques et technologiques sur Mars et facilitant une éventuelle exploration humaine.
 
Source: mars.nasa.gov
 
   
 
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.