La NASA dévoile le collecteur d'échantillons de Phobos et de la Lune

La NASA et l'agence spatiale japonaise JAXA ont sélectionné une nouvelle technologie de collecte d'échantillons à faible coût pour 2 missions, sur la Lune et la lune martienne Phobos. PlanetVac, développé par Honeybee Robotics, basé à Altadena, en Californie, et financé en partie par des membres et des partisans de la Planetary Society, devrait voler vers la Lune en 2023 et vers Phobos en 2024. Ce collecteur est une contribution de la NASA pour la mission MMX (Martian Moons eXploration) de la JAXA, et sera l'un des deux systèmes d'acquisition d'échantillons qui prélèvera un échantillon du satellite martien Phobos, pour être ensuite envoyé sur Terre.
« Nous sommes ravis que nos membres et sympathisants aient aidé à mettre en place une technologie permettant de collecter des échantillons de la Lune et de Phobos », a déclaré Bruce Betts, scientifique en chef de la Planetary Society. « PlanetVac démontre que fournir un financement participatif à des moments clés peut jouer un rôle essentiel en impliquant le public dans les nouvelles technologies de vols spatiaux. »
Les échantillons collectés par PlanetVac peuvent être analysés avec des instruments scientifiques embarqués, renvoyés sur Terre ou les deux. Bien que son nom évoque un aspirateur domestique (vacuum en anglais), PlanetVac fonctionne en soufflant du gaz sur une surface, pour soulever les poussières du sol prélevé, puis les stocker dans une chambre à vide, configurée pour une pression atmosphérique semblable à celle de Mars. Dans sa forme la plus simple, PlanetVac se fixe à la jambe de l'atterrisseur d'un vaisseau spatial, ce qui signifie que l'appareil est prêt à fonctionner dès que l'atterrisseur touche le sol. Le système nécessite très peu de pièce mobile, seule une vanne s'ouvre pour libérer le gaz.


« PlanetVac cherche à simplifier considérablement la façon dont nous collectons des échantillons sur d'autres mondes », a déclaré Kris Zacny, vice-président des systèmes d'exploration chez Honeybee Robotics. « Nous avons conçu le système pour qu'il soit flexible pour une grande variété d'applications, et nous le démontrons déjà en le pilotant dans deux missions très différentes. »
Le programme scientifique et technologique de la Planetary Society a parrainé des tests de PlanetVac en 2013 et 2018. Lors de ces phases de test, PlanetVac de Honeybee Robotics a collecté un échantillon en restant suspendu à 10 centimètres au-dessus du sol, afin de simuler l'atterrissage déséquilibré d'un vaisseau spatial. Dans ces conditions difficiles mais réalistes, il est parvenu à collecter 2,2 grammes de sol. Le vaisseau spatial japonais MMX sera lancé vers Phobos en 2024 et rapportera des échantillons de la lune martienne sur Terre en 2029. Pour cela, MMX possédera deux mécanismes d'échantillonnage:
- Un dispositif de carottage monté sur un bras robotique appelé C-Sampler, qui forera la surface de Phobos.
- Une version de PlanetVac installé sur un pied d'atterrissage appelée P-Sampler.
Les deux appareils offriront mutuellement une solution de secours en cas de panne. P-Sampler aura la capacité supplémentaire de pousser les échantillons dans une cartouche. Quand la sonde MMX quittera Phobos, le bras robotique de l'engin spatial déplacera la cartouche dans un conteneur de retour d'échantillons avec les prélèvements collectés par les deux échantillonneurs. Quand MMX s'approchera de la Terre, elle libèrera le conteneur de retour d'échantillons, qui plongera dans l'atmosphère terrestre et utilisera un parachute pour atterrir en toute sécurité.
Les scientifiques espèrent que les échantillons recueillis par MMX révéleront si Phobos s'est formé après un impact important sur Mars, ou s'il s'agit d'un astéroïde capturé. Honeybee devrait livrer le PlanetVac à l'agence spatiale japonaise JAXA en 2022.

 



 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 14h21
Coucher de Mars: 3h36
Distance Terre-Mars
100,8 millions de km

Arrivée du rover
Perseverance
sur Mars dans


 
   
 
Des rovers de toutes tailles circulent sur Mars, mais ils ne sont pas aussi mignons que le nouveau rover ExoMy de l’Agence Spatiale Européenne, à fabriquer soi-même grâce à une imprimante 3D.
 
 
Une équipe d'ingénieurs américains a validé un système d'électrolyse de la saumure dans des conditions martiennes typiques.
 
 
Des experts en géologie et planétologie testent à Chypre des équipements destinés à dater les roches sur Mars, géologiquement similaire à celle de l'île méditerranéenne.
   
 
Curiosity, a pris bon nombre de photos du sol, près du mont Sharp. Le cratère de Gale, présente de nombreuses traces fossiles d’anciens courants d’eau, comme des vagues figées dans la pierre.
 
 
Le 12 novembre 2020, l’astronome amateur Ethan Chappel a découvert l’émergence d’une tempête sur Mars, non loin de Valles Marineris.
 
 
Le rover Perseverance évolue dans l'espace interplanétaire, en direction de Mars. L'un de ses microphones a pu réaliser un enregistrement du bruit de ses rouages pendant ce voyage.
 
 
En 2019, l’Agence spatiale européenne était en difficulté après deux échecs consécutifs avec les parachutes de son rover Rosalind Franklin, qui doivent le ralentir dans sa chute.
 
 
Découverte en 2011 au Maroc, elle dévoile des données du plus profond de la planète Mars et indiquent que le centre de la planète ne s'est quasiment pas modifié depuis sa formation.
 
 
Lors de sa récente opposition, Mars a été activement observée au Pic du Midi, permettant de réaliser une vue globale sous la forme d’une carte et d’une animation.
 
 
Les photos d’un étonnant triplet de cratères sur Mars ont récemment été dévoilées par L’ESA. Ces nouvelles photographies viennent enrichir nos connaissances de la planète rouge.
 
 
SpaceX semble estimer que c'est à lui de décider l'organisation juridique et politique d'une colonie sur Mars, si la firme en est à l'origine. Mais dans les faits, c'est moins évident.
 
 
Une étude des données de la sonde indienne MOM et de sa consœur américaine Maven montre que, lors de la tempête de poussières planétaire de 2018, l'atmosphère de Mars s'échappait plus vite.
 
 
L'autosuffisance en terme de nourriture sera l'un des enjeux majeurs pour maintenir une présence humaine sur Mars en parfaite autonomie.
 
 
Le concept, développé en partenariat avec la NASA, promet non seulement une poussée plus élevée par rapport à celle des fusées traditionnelles, mais aussi plus de fiabilité.
 
 
Le rover Perseverance est désormais à la moitié de son voyage en direction de Mars, a annoncé la NASA le 27 octobre 2020. Encore 235,4 millions de kilomètres et il arrivera à destination.
 
 
La NASA a publié une magnifique illustration du cratère Jezero quand la planète Mars possédait encore de l'eau liquide à sa surface.
 
 
L'équipe du Flight Mission Support Center du centre de recherche Langley de la NASA a reçu des données du vaisseau spatial pour la première fois depuis son lancement en juillet 2020.
 
 
Une caméra sur le bras d'InSight a récemment pris des images du trou de « la taupe » désormais partiellement rempli, ne montrant que l'attache scientifique de l'appareil dépassant du sol.