La NASA cherche un nom pour baptiser son prochain rover Mars 2020

La sonde spatiale Mars 2020 de la NASA, dont le lancement est prévu pour 2020, commence à prendre forme. Dernièrement, l’équipe de scientifiques en charge du projet a installé certains des pieds du rover ainsi que six de ses roues. Maintenant, le véhicule spatial a besoin d’un nom, et la NASA a décidé de confier cette tâche aux élèves du secondaire. L’agence spatiale américaine va en effet organiser un concours national au cours duquel les élèves en fin de cycle secondaire (k-12 aux USA) vont proposer des noms pour le rover Mars 2020.
Le concours national organisé par la NASA sera baptisé « Name the Rover » et il débutera à partir de l’automne 2019. Le concours sera ouvert aux élèves en fin de secondaire (17-18 ans) aux États-Unis, et aura pour but de trouver un nom à l’engin spatial d’ici à 2020, date à laquelle il devrait être lancé.
Le concours fait partie des efforts actuels de la NASA pour impliquer le public dans sa mission, qui consistera à rechercher des signes de vie microbienne, à étudier le climat et la géologie de la planète Mars et à ouvrir la voie à l’exploration humaine.
Si vous n’êtes pas élève en fin de secondaire et que vous souhaitez quand même participer au choix du nom du rover de la NASA, sachez que l’agence accepte également des candidatures pour juger avec elle de la pertinence des noms qui seront proposés dans le cadre du concours.
En plus de l’aider à trouver un nom pour son rover Mars 2020, la NASA a lancé une campagne baptisée « Send Your Name » à laquelle vous pouvez également participer. Cette campagne vous permettra de faire graver votre nom dans une minuscule puce qui sera envoyée dans l’espace. Et vous recevrez en retour une « carte d’embarquement » commémorative.


Source : fredzone.org
 
   
 
 
La mission Mars Orbiter (MOM), exploitée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO), vient de tirer sa révérence, faute de carburant.
 
 
La planète Mars continue de dévoiler ses secrets avec une flopée de nouvelles images de sa surface, capturées du 3 au 29 juillet 2022 par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter.
 
 
L’hélicoptère martien de la NASA a effectué son 33ème vol le samedi 24 septembre dernier. Lors du trajet, sa caméra de navigation a aperçu un morceau de débris accroché à l'un de ses pieds.
   
 
Conçue par la maison horlogère Col&MacArthur, cette montre de luxe contient des particules de météorites martiennes dans une petite capsule disposée sur le côté du cadran.
 
 
Perseverance a réalisé un panorama composé de 2,5 milliards de pixels. Le précédent record était un panorama du cratère Gale réalisé par le Curiosity qui contenait 1,8 milliard de pixels.
 
 
Le rover chinois est équipé d'un instrument qui donne une image de la surface de Mars jusqu’à près de 100 mètres de profondeur, grâce à des ondes radios qui rebondissent contre les obstacles.
   
 
Depuis le début des années 1960, plus de quarante sondes spatiales, orbiteurs, atterrisseurs et rovers ont été envoyés vers Mars. Cette exploration y a laissé une grande quantité de débris.
 
 
L'étude de ces anciens lacs, dont l'existence remonte à plusieurs milliards d'années, est importante pour déterminer les conditions climatiques qui ont régné sur Mars au début de son histoire.
 
 
La sonde InSight a entendu sur Mars la chute d’une météorite, une première sur une autre planète que la Terre. Le cratère provoqué par l’impact a été repéré et confirme la découverte.
   
 
La NASA a affirmé lors d'une conférence le 15 septembre avoir franchi une étape majeure dans sa quête de traces de vie sur Mars avec la collecte des échantillons "les plus précieux" jusqu'ici.
 
 
L'ouvrage "En avant Mars !" paru le 15 septembre 2022 a été présenté en avant-première au salon du Livre sur la place de Nancy. Fascinant et très accessible, il est publié par Nicolas Beck.
 
 
Selon une étude parue le 7 septembre 2022, il suffirait peut-être de creuser quelques centimètres sous la surface de Mars pour y détecter, si elles existent, des traces de vie encore préservées.
 
 
Produire de l'oxygène à partir de l'atmosphère martienne : c'est ce que fait Moxie, instrument intégré à Perseverance, depuis l'arrivée du rover sur Mars en février 2021.