La NASA a découvert de curieuses formations rocheuses sur Mars

La sonde MRO a quitté la surface terrestre le 12 août 2005 pour s’insérer ensuite dans l’orbite martienne six mois plus tard. Extrêmement ambitieuse, la mission avait pour principal objectif de cartographier la surface de la planète rouge. Pour se faire, la NASA n’a pas lésiné sur les moyens et l’agence spatiale a ainsi équipé la sonde du télescope HIRISE, un appareil capable d’obtenir des images avec une résolution de vingt à trente centimètres.
En parallèle, MRO a également été équipé avec un radiomètre et un spectromètre, tous deux combinés à un radar capable de déterminer la composition minéralogique du sol. Massive, la sonde pèse un peu plus de deux tonnes et elle a permis de construire une carte précise de la surface de la planète rouge.
Depuis son entrée dans l’orbite martienne, l’appareil nous a transmis un nombre considérable de photos. La dernière en date est sans doute une des plus surprenantes. L’image en question laisse apparaître plusieurs éléments inédits, à commander par de vastes dunes sombres incurvées empilées les unes sous les autres. Ce ne sont cependant pas ces dunes qui ont retenu l’attention de l’équipe scientifique travaillant sur la sonde.
En observant attentivement l’image, les chercheurs ont en effet réalisé que toute la partie située à gauche des dunes se composait de rochers soigneusement posés les uns aux côtés des autres, des rochers formant de ce fait une série de bandes sombres et claires s’étendant sur une surface atteignant plusieurs kilomètres carrés.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces lignes tracées sur le sol martien sont tout à fait naturelles. En réalité, on trouve des formations similaires sur Terre, et plus précisément en Arctique. Les cycles de gel et de dégel de la région ont en effet pour habitude d’exercer une pression constante sur les rochers, ce qui débouche sur la formation de motifs d’une étonnante régularité.
Les bandes présentes sur Mars se seraient formées de la même façon, au fil des siècles. Toutefois, si le phénomène peut être facilement expliqué, il prouve également que la Terre et Mars ne sont pas des planètes très différentes l’une de l’autre.


Source : fredzone.org
 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.