La sonde MRO a photographié de nombreux et nouveaux cratères d'impact sur Mars

Sylvie Montard - 15 janvier 2022


Crédit : NASA/JPL/UArizona
 
La sonde américaine continue de capturer des images de la surface de Mars. Elle se concentre notamment sur les emplacements de cratères d'impact, qui révèlent mieux la nature du sol martien. Ces cratères d'impacts sont causés par la chute d'astéroïdes. Depuis des milliards d'années, Mars est soumise à un bombardement céleste intensif. Tout comme la Terre d'ailleurs, sauf que son atmosphère très ténue n'est pas suffisamment dense pour consumer ces gros cailloux avant qu'ils n'atteignent le sol.
 
Pendant des siècles, les astronomes ont scruté la surface martienne pour tenter d'évaluer l'importance du phénomène. Mars aurait subi depuis sa naissance plus de 600000 impacts générant des cratères supérieurs à un kilomètre de diamètre. Ce qui est considérable!
 
La sonde Mars Reconnaissance Orbiter contribue au recensement des cratères d'impacts, afin de mieux comprendre l'influence de l'érosion et du volcanisme qui effacent la trace de ces impacts au fil du temps, comme c'est le cas sur Terre et comme ce fut longtemps le cas sur Mars avant qu'elle ne devienne une planète «morte». L'étude de ces cratères sert également à sélectionner les points d'atterrissage des futurs missions habitées sur la planète rouge. La sélection de photos présentée ci-dessous a été capturée en décembre 2021, et mise en ligne le 11 janvier 2022 par l'Université de l'Arizona.


 
   
 
 
La mission Mars Orbiter (MOM), exploitée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO), vient de tirer sa révérence, faute de carburant.
 
 
La planète Mars continue de dévoiler ses secrets avec une flopée de nouvelles images de sa surface, capturées du 3 au 29 juillet 2022 par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter.
 
 
L’hélicoptère martien de la NASA a effectué son 33ème vol le samedi 24 septembre dernier. Lors du trajet, sa caméra de navigation a aperçu un morceau de débris accroché à l'un de ses pieds.
   
 
Conçue par la maison horlogère Col&MacArthur, cette montre de luxe contient des particules de météorites martiennes dans une petite capsule disposée sur le côté du cadran.
 
 
Perseverance a réalisé un panorama composé de 2,5 milliards de pixels. Le précédent record était un panorama du cratère Gale réalisé par le Curiosity qui contenait 1,8 milliard de pixels.
 
 
Le rover chinois est équipé d'un instrument qui donne une image de la surface de Mars jusqu’à près de 100 mètres de profondeur, grâce à des ondes radios qui rebondissent contre les obstacles.
   
 
Depuis le début des années 1960, plus de quarante sondes spatiales, orbiteurs, atterrisseurs et rovers ont été envoyés vers Mars. Cette exploration y a laissé une grande quantité de débris.
 
 
L'étude de ces anciens lacs, dont l'existence remonte à plusieurs milliards d'années, est importante pour déterminer les conditions climatiques qui ont régné sur Mars au début de son histoire.
 
 
La sonde InSight a entendu sur Mars la chute d’une météorite, une première sur une autre planète que la Terre. Le cratère provoqué par l’impact a été repéré et confirme la découverte.
   
 
La NASA a affirmé lors d'une conférence le 15 septembre avoir franchi une étape majeure dans sa quête de traces de vie sur Mars avec la collecte des échantillons "les plus précieux" jusqu'ici.
 
 
L'ouvrage "En avant Mars !" paru le 15 septembre 2022 a été présenté en avant-première au salon du Livre sur la place de Nancy. Fascinant et très accessible, il est publié par Nicolas Beck.
 
 
Selon une étude parue le 7 septembre 2022, il suffirait peut-être de creuser quelques centimètres sous la surface de Mars pour y détecter, si elles existent, des traces de vie encore préservées.
 
 
Produire de l'oxygène à partir de l'atmosphère martienne : c'est ce que fait Moxie, instrument intégré à Perseverance, depuis l'arrivée du rover sur Mars en février 2021.