La mission de la sonde HP3 d'InSight est officiellement abandonnée


 
Après une ultime tentative, la NASA a annoncé le jeudi 14 janvier la fin de la mission HP3, la taupe de la sonde InSight qui devait s'enfoncer dans le sol de Mars pour mesurer sa température.
 
L'Agence spatiale allemande (DLR) a tout mis en oeuvre pendant deux ans pour percer la croûte martienne à l'aide de la sonde HP3, surnommée la taupe. Mais l'appareil de 40 centimètres de long qui équipe la sonde InSight n’a pas pu gagner suffisamment de friction dans le sol de la planète rouge. Les propriétés inattendues du sol de Mars à côté d'InSight ont déconcerté les scientifiques. La taupe devait initialement s'enfoncer à 5 mètres sous la surface de Mars, mais elle n'est parvenu à atteindre que quelques centimètres. Après une ultime tentative de 500 martèlements effectués le 9 janvier 2020, les scientifiques allemands ont décidé d'abandonner.
« Nous lui avons donné tout ce que nous avons, mais Mars et notre taupe héroïque restent incompatibles. Heureusement, nous avons beaucoup appris sur les caractéristiques du sous-sol de Mars et ceci profitera aux futures missions qui tenteront de creuser dans le sous-sol », a déclaré Tilman Spohn de l’Agence spatiale allemande, le scientifique principal de l’expérience. En 2008, l'atterrisseur Phoenix de la NASA avait gratté la couche supérieure de la surface martienne, mais aucune mission avant InSight n'avait tenté de s'enfouir dans le sol. Il est important de le faire pour diverses raisons. Selon la NASA, les astronautes devront peut-être un jour creuser le sol martien, à la recherche d’eau gelée pour boire, fabriquer du carburant, ou rechercher des formes de vie passées.
Le sismomètre français d’InSight, quant à lui, a enregistré près de 500 tremblements de terre, tandis que la station météo de l’atterrisseur fournit des rapports quotidiens. Le 12 janvier 2021, le maximum était de -8°, et le minimum était de -49° sur la plaine équatoriale d'Elysium Planitia.

 
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 10h19
Coucher de Mars: 1h51
Distance Terre-Mars
213,0 millions de km
 
   
 
Si le premier enregistrement audio jamais réalisé à la surface de Mars est à peine audible, les prochains sons enregistrés par le microphone situé sur le mât du rover seront plus intéressants.
 
 
Quatre jours après son arrivée sur le sol de Mars, dans le cratère Jezero, le rover Perseverance a capturé à 360° le décor qu'il s'apprête à explorer.
 
 
Pendant la diffusion de sa conférence de presse, la NASA a publié sur Youtube la vidéo de l'atterrissage de son rover Perseverance, qui s'est posé sur Mars le 18 février 2021.
   
 
La caméra HiRISE de la sonde MRO a capturé la formation d'un immense tourbillon de poussière, qui projette son ombre sur le sol martien. Ses vents peuvent dépasser 100 km/h.
 
 
Cette carte est composée d'une couche en niveaux de gris, créée avec des images de la sonde MRO, et d'une couche en couleurs réelles, provenant de la caméra stéréo HD de la sonde Mars Express.
 
 
Les ingénieurs de la NASA ont reçu le premier rapport de situation de l'hélicoptère Ingenuity, qui a atterri le 18 février 2021 dans le cratère Jezero, attaché sous le rover Perseverance.
   
 
Les dernières données du robot à six roues depuis son atterrissage hier incluent notamment une série d'images capturées lorsque le «jet pack» du rover l'a abaissé au sol.
 
 
La NASA va diffuser dans les jours à venir des images en couleur et surtout, chose inédite, des vidéos enregistrées pendant la descente du rover Perseverance.
 
 
Le rover Perseverance est parvenu à atterrir dans le cratère Jezero. Tout s'est déroulé comme prévu. La première image transmise par le rover montre le sol martien, ainsi que l'ombre du robot.
 
 
La NASA a dévoilé le probable trajet que le rover Perseverance devra parcourir dans le cratère Jezero, traversant plusieurs environnements anciens qui auraient pu être autrefois habitables.
 
 
Dans quelques heures, Perseverance entamera sa descente dans l'atmosphère de Mars. Suivez l'évènement en direct et tentez de gagner un tee-shirt à l'effigie du rover.
 
 
La sonde InSight fonctionne grâce à la lumière du soleil. Elle est donc dépendante de l'état de ses panneaux solaires, qui se sont couverts de poussière, limitant la production d'énergie.
 
 
L'excellente vidéo de la chaîne Techniques Spatiales décrit dans les moindres détails les étapes qui précèdent les " 7 minutes de terreur " de l'atterrissage du rover.
 
 
La sonde robotique chinoise Tianwen-1 est entrée en orbite martienne le 10 février après un long voyage interplanétaire, devenant le premier vaisseau spatial chinois à atteindre Mars.
 
 
Du chlorure d’hydrogène a été découvert par l’orbiteur ExoMars dans l’atmosphère de Mars. Plusieurs hypothèses sont évoquées pour expliquer cette réaction chimique.
 
 
Le bouclier thermique protégeant la capsule qui ramènera des échantillons de roche martienne sur Terre vient de La-Croix-Aux-Mines, un village de 500 habitants dans les Vosges.
 
 
C'est le premier pays arabe à atteindre la planète rouge. "Hope" a réalisé une manœuvre consistant à passer de 121000 km/h à environ 18000 km/h pour être tirée par la gravité de Mars.
 
 
L’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a annoncé une liste de dix noms pour son rover martien, qui font référence à des figures mythologiques, ou à des animaux légendaires.