Mars a subi des tempêtes de pluie intenses et destructrices dans son passé

Mars est souvent représentée comme une planète déserte et hostile, mais nous savons grâce aux efforts conjoints de nos chercheurs que cela n’a pas toujours été le cas. En réalité, dans son lointain passé, Mars était une planète assez proche de la nôtre. Et nous savons désormais qu’elle était même souvent confrontée à des épisodes pluvieux… assez intenses. Ce sont en tout cas les conclusions de Gaia Stucky de Quay, une planétologue travaillant pour l’Université du Texas, qui publie une étude se focalisant sur une période allant de 3,5 à 4 milliards d’années dans le passé.
À cette époque, Mars était en effet très différente de la planète que nous connaissons et elle était ainsi en partie recouverte d’eau, comptant ainsi de nombreux lacs, mais également des canaux qui serpentaient à sa surface et qui en faisaient une planète plus propice à la vie. Or justement, si l’on en croit l’étude menée par Gaia Stucky de Quay et ses collaborateurs, ces lacs et ces canaux n’étaient pas uniquement alimentés par la fonte des neiges. Mars subissait également des épisodes pluvieux, des épisodes parfois très intenses.
Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs se sont appuyés sur les images satellitaires et topographiques de pas moins de 96 bassins lacustres. En les observant et en les analysant à l’aide d’algorithmes, l’équipe a réalisé que certains de ces bassins étaient très différents des autres. En réalité, les images ont montré que plusieurs bassins lacustres s’étaient violemment rompus, sans doute à cause d’importants débordements d’eau. Partant de ce constat, Gaia Stucky de Quay et ses collègues ont tenté d’estimer la quantité de précipitations nécessaires pour remplir les bassins intacts sans les percer tout en débordant les bassins ouverts.
Et c’est là que les choses commencent à devenir intéressantes. Après avoir monté plusieurs simulations et analysé leurs résultats, les chercheurs en ont déduit qu’une tempête martienne pouvait durer des jours et voir tomber entre 4 et 159 mètres de précipitations. À titre de comparaison, en mars de cette année, Nantes a vu tomber 109,6 mm de précipitation sur toute la durée du mois, avec des pointes à 46 mm par jour. D’après les résultats de cette étude, Mars était donc en proie à des tempêtes d’une violence inouïe, des tempêtes qui ont pour beaucoup contribué à façonner ses reliefs et dont on voit encore les traces aujourd’hui, plusieurs milliards d’années plus tard. L’étude complète est disponible à cette adresse.


Source : fredzone.org
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 14h21
Coucher de Mars: 3h36
Distance Terre-Mars
100,8 millions de km

Arrivée du rover
Perseverance
sur Mars dans


 
   
 
Des rovers de toutes tailles circulent sur Mars, mais ils ne sont pas aussi mignons que le nouveau rover ExoMy de l’Agence Spatiale Européenne, à fabriquer soi-même grâce à une imprimante 3D.
 
 
Une équipe d'ingénieurs américains a validé un système d'électrolyse de la saumure dans des conditions martiennes typiques.
 
 
Des experts en géologie et planétologie testent à Chypre des équipements destinés à dater les roches sur Mars, géologiquement similaire à celle de l'île méditerranéenne.
   
 
Curiosity, a pris bon nombre de photos du sol, près du mont Sharp. Le cratère de Gale, présente de nombreuses traces fossiles d’anciens courants d’eau, comme des vagues figées dans la pierre.
 
 
Le 12 novembre 2020, l’astronome amateur Ethan Chappel a découvert l’émergence d’une tempête sur Mars, non loin de Valles Marineris.
 
 
Le rover Perseverance évolue dans l'espace interplanétaire, en direction de Mars. L'un de ses microphones a pu réaliser un enregistrement du bruit de ses rouages pendant ce voyage.
 
 
En 2019, l’Agence spatiale européenne était en difficulté après deux échecs consécutifs avec les parachutes de son rover Rosalind Franklin, qui doivent le ralentir dans sa chute.
 
 
Découverte en 2011 au Maroc, elle dévoile des données du plus profond de la planète Mars et indiquent que le centre de la planète ne s'est quasiment pas modifié depuis sa formation.
 
 
Lors de sa récente opposition, Mars a été activement observée au Pic du Midi, permettant de réaliser une vue globale sous la forme d’une carte et d’une animation.
 
 
Les photos d’un étonnant triplet de cratères sur Mars ont récemment été dévoilées par L’ESA. Ces nouvelles photographies viennent enrichir nos connaissances de la planète rouge.
 
 
SpaceX semble estimer que c'est à lui de décider l'organisation juridique et politique d'une colonie sur Mars, si la firme en est à l'origine. Mais dans les faits, c'est moins évident.
 
 
Une étude des données de la sonde indienne MOM et de sa consœur américaine Maven montre que, lors de la tempête de poussières planétaire de 2018, l'atmosphère de Mars s'échappait plus vite.
 
 
L'autosuffisance en terme de nourriture sera l'un des enjeux majeurs pour maintenir une présence humaine sur Mars en parfaite autonomie.
 
 
Le concept, développé en partenariat avec la NASA, promet non seulement une poussée plus élevée par rapport à celle des fusées traditionnelles, mais aussi plus de fiabilité.
 
 
Le rover Perseverance est désormais à la moitié de son voyage en direction de Mars, a annoncé la NASA le 27 octobre 2020. Encore 235,4 millions de kilomètres et il arrivera à destination.
 
 
La NASA a publié une magnifique illustration du cratère Jezero quand la planète Mars possédait encore de l'eau liquide à sa surface.
 
 
L'équipe du Flight Mission Support Center du centre de recherche Langley de la NASA a reçu des données du vaisseau spatial pour la première fois depuis son lancement en juillet 2020.
 
 
Une caméra sur le bras d'InSight a récemment pris des images du trou de « la taupe » désormais partiellement rempli, ne montrant que l'attache scientifique de l'appareil dépassant du sol.