Mars Pathfinder


 
Caractéristiques
Composé d'une station au sol et d'un robot mobile, Pathfinder devait prouver que l'exploration martienne pouvait être parfaitement conduite par des sondes économiques et assemblées dans des temps records. Au moment de son lancement, Pathfinder pesait 895 kilogrammes. Fermée, la sonde possédait l'aspect d'une pyramide tronquée à trois côtés. Chaque panneau (d'une largeur de 1 mètre) formant cette pyramide était relié à la base par une articulation dotée d'un moteur lent mais très puissant. Lors du déploiement, la station s'ouvrait comme une fleur. Les panneaux étaient revêtus de cellules solaire qui assuraient l'alimentation électrique de la station. Une batterie rechargeable argent-zinc alimentait la sonde pendant les opérations de nuit. Pour les communications, la station possédait une antenne à grand gain, ainsi qu'une antenne à faible gain.
La plate-forme centrale abritait l'électronique, dont un ordinateur 32 bits RAD 6000. L'ensemble des systèmes électroniques était protégé du froid en étant maintenu entre 0° et 20°C. L'atterrisseur servait non seulement de relais entre la Terre et le petit robot Sojourner, mais supportait également plusieurs instruments scientifiques. Après son arrivée sur Mars, la station au sol de Pathfinder a été officiellement baptisée Station Carl Sagan, en hommage au célèbre astronome américain, disparu le 20 décembre 1996.

Premier robot à gambader à la surface de Mars, Sojourner pesait seulement 10,6 kg. Recroquevillé sur l'un des panneaux de son vaisseau mère, Pathfinder, Sojourner pouvait utiliser l'une des deux rampes d'accès semi rigides montées sur le pétale qui lui servait de support pour rejoindre la surface martienne. Sojourner était alimenté en énergie par un petit panneau solaire d'une surface totale de 0,25 m². Il fonctionnait avec une puissance de seulement 16 Watts. Pour les opérations nocturnes, le rover basculait sur une batterie au lithium non rechargeable. Le rover était équipé de plusieurs senseurs pour étudier le terrain se trouvant devant lui. Deux caméras frontales noir blanc, ainsi qu'une caméra couleur située à l'arrière lui fournissaient des vues directes du sol. Un ensemble de cinq faisceaux lasers lui permettait également d'évaluer les obstacles éventuellement présents juste devant lui, grâce au temps mis par les rayons pour frapper le sol et revenir.

Déroulement de la mission
La NASA a choisi de faire atterrir Pathfinder dans la région d'Ares Vallis, une gigantesque vallée de débâcle située à l'est des volcans géants du dôme de Tharsis. Pathfinder et Sojourner ont décollé ensemble vers Mars le 4 décembre 1996. Le 4 juillet 1997, la sonde s'est posée sur Mars, 20 ans après les atterrisseurs Viking. Contrairement à ces derniers, l'atterrissage n'a pas nécessité une mise en orbite autour de la planète, Pathfinder ayant effectuée une rentrée directe dans l'atmosphère martienne.


 

Résultats scientifiques
La mission Pathfinder a été un véritable succès. Sur une durée de 3 mois, 16000 images de la surface de Mars ont été prises par la caméra de l'atterrisseur, 550 images acquises par le rover et 8,5 millions de mesures concernant la température, la pression et les vents martiens. Sojourner s'est déplacé sur une distance totale de 100 mètres en 230 manœuvres. Il a réalisé plus de 16 analyses chimiques de roches et de sols, mesuré les propriétés physiques du sol et exploré en tout 250 m² de la surface martienne.
L'atterrisseur Pathfinder a fonctionné trois fois plus longtemps que prévu (30 jours) et le petit robot a multiplié par douze son espérance de vie (7 jours). Du point de vue médiatique, Pathfinder a été un succès sans précédent dans l'histoire de l'exploration spatiale. L'atterrissage de la sonde fut suivi par des millions d'internautes à travers le monde. Le 27 septembre 1997, après 83 jours d'opérations, les équipes au sol ont brutalement perdu le contact avec Pathfinder, probablement du à l'épuisement des batteries.

 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.