Mars Ice Home

Ce concept dévoilé en 2017 par la NASA montre une structure gonflable semblable à une chambre à air et recouverte d'une coque de glace protectrice. Le tout forme une sorte de dôme aux allure d'igloo pouvant offrir à l'équipage plusieurs étages et donc plusieurs pièces. 
"Le design de la Mars Ice Home présente plusieurs avantages qui en font un concept attrayant", explique Kevin Vipavetz, ingénieur système à Langley. "Il est léger et peut être transporté et déployé avec des structures robotiques simples, puis être rempli d'eau avant que l'équipage n'arrive".   
Autre avantage, la structure incorpore des matériaux extraits directement sur Mars dont le sous-sol cache en effet une quantité abondante de glace d'eau. D'après les estimations, jusqu'à un mètre cube d'eau pourrait être extrait par jour, permettant de remplir totalement l'igloo en 400 jours. Un rendement qui pourrait être amélioré en accélérant le rythme d'extraction.

Le point fort de l'igloo réside, selon ses concepteurs, dans le pouvoir protecteur de la glace. Riche en hydrogène, "c'est un excellent matériau protecteur contre les radiations cosmiques", affirme la NASA. Pour la Mars Ice Home, les ingénieurs ont ainsi cherché à maximiser l'épaisseur de la glace pour fournir la meilleure protection tout en laissant passer la lumière.
"Tous les matériaux que nous avons sélectionnés sont transparents, donc une partie de la lumière extérieure peut passer à travers et vous faire sentir comme à la maison et pas dans une grotte", a détaillé Kevin Kempton, responsable du projet. Un avantage comparé à d'autres concepts mettant en scène un abri souterrain pour les futurs astronautes.
Si elle parait prometteuse, la Mars Ice Home n'est qu'un des designs envisagés par la NASA. Et les scientifiques doivent encore plancher sur sa conception. Car en plus de protéger les astronautes, leur maison devra être capable de résister des années au rude environnement martien qui inclut non seulement des radiations cosmiques mais aussi des tempêtes de poussière.


Source : maxisciences.com
 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.