Mars Ice Home

Ce concept dévoilé en 2017 par la NASA montre une structure gonflable semblable à une chambre à air et recouverte d'une coque de glace protectrice. Le tout forme une sorte de dôme aux allure d'igloo pouvant offrir à l'équipage plusieurs étages et donc plusieurs pièces. 
"Le design de la Mars Ice Home présente plusieurs avantages qui en font un concept attrayant", explique Kevin Vipavetz, ingénieur système à Langley. "Il est léger et peut être transporté et déployé avec des structures robotiques simples, puis être rempli d'eau avant que l'équipage n'arrive".   
Autre avantage, la structure incorpore des matériaux extraits directement sur Mars dont le sous-sol cache en effet une quantité abondante de glace d'eau. D'après les estimations, jusqu'à un mètre cube d'eau pourrait être extrait par jour, permettant de remplir totalement l'igloo en 400 jours. Un rendement qui pourrait être amélioré en accélérant le rythme d'extraction.

Le point fort de l'igloo réside, selon ses concepteurs, dans le pouvoir protecteur de la glace. Riche en hydrogène, "c'est un excellent matériau protecteur contre les radiations cosmiques", affirme la NASA. Pour la Mars Ice Home, les ingénieurs ont ainsi cherché à maximiser l'épaisseur de la glace pour fournir la meilleure protection tout en laissant passer la lumière.
"Tous les matériaux que nous avons sélectionnés sont transparents, donc une partie de la lumière extérieure peut passer à travers et vous faire sentir comme à la maison et pas dans une grotte", a détaillé Kevin Kempton, responsable du projet. Un avantage comparé à d'autres concepts mettant en scène un abri souterrain pour les futurs astronautes.
Si elle parait prometteuse, la Mars Ice Home n'est qu'un des designs envisagés par la NASA. Et les scientifiques doivent encore plancher sur sa conception. Car en plus de protéger les astronautes, leur maison devra être capable de résister des années au rude environnement martien qui inclut non seulement des radiations cosmiques mais aussi des tempêtes de poussière.


Source : maxisciences.com
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.