Mars Express dévoile des traces d'une grande vallée asséchée

L'eau sur Mars se fait aujourd'hui discrète, cachée essentiellement sous forme de glace dans son sous-sol et dans ses calottes polaires, mais il fut un temps où elle coulait librement à la surface comme le suggèrent de nombreuses traces d'anciennes rivières et d'un immense océan. De tels indices ont été observés fin 2018 par le satellite Mars Express, a révélé l'Agence spatiale européenne (ESA) dans un communiqué, partageant une image d'une structure tout en ramifications, étrangement similaire aux réseaux fluviaux terrestres.
Cette structure est un embranchement de vallées que l'on appelle « réseau de vallées », probablement drainées par des rivières et leurs affluents, comme pour les bassins versants sur Terre, sauf que l'on ne peut plus distinguer leur lit, enfoui sous les sédiments. Loin d'être inconnus sur Mars, les reliefs de ce genre se retrouvent essentiellement dans les hautes terres de l'hémisphère sud, une région très cratérisée âgée de 3,5 à 4 milliards d'années, et datent en général de la même époque.
L'image ci-dessus compare ce réseau de vallées observé dans l'hémisphère sud de la planète rouge par Mars Express le 19 novembre 2018 et le fleuve Yarlung Tsangpo qui traverse le Tibet, observé par le satellite Terra. Le réseau observé par Mars Express sillonne les hautes terres australes, entre le bassin d'impact Hellas Planitia et le cratère Huygens, lequel affiche d'ailleurs également sur ses rebords des motifs creusés par des rivières désormais asséchées. Les vallées constituant ce réseau mesurent jusqu'à deux kilomètres de large et 200 mètres de profondeur et ont été creusées sous l'action de rivières s'écoulant avec un fort débit, appuyées par d'importantes précipitations, indique l'ESA.
La plupart des réseaux de vallées s'expliquent de même par une érosion fluviale, mais le mystère subsiste quant aux origines de toute cette eau et aux conditions qui lui ont permis de former des rivières en surface. Elle pourrait provenir des pluies, des chutes de neige, de la fonte des glaciers ou encore de sources souterraines. Ce réseau est un indice supplémentaire renforçant l'hypothèse que dans le passé, Mars bénéficiait d'une atmosphère plus épaisse, ainsi que d'un climat plus chaud et plus humide, compatible avec le ruissellement d'eau liquide à la surface.


Source : futura-sciences.com
 
   
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
 
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
   
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
 
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
   
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
 
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
   
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
 
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
   
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.
 
 
Après avoir voyagé cet été à travers un passage étroit bordé de sable, Curiosity est récemment arrivé dans une zone contenant des sulfates, longtemps convoitée pour ses minéraux salés.