Mars cacherait un continent sous sa surface

Dans l'hémisphère sud de la planète Mars se dresse les « hautes terres », des terrains considérés comme homogènes vieux de quatre milliards d'années. Pourtant une équipe de planétologues français et américains, menée par Sylvain Bouley du laboratoire de géoscience de Paris-Saclay, vient de mettre en évidence une anomalie à l'intérieur de ces « hautes terres ». Un bloc crustal qui s'étend sur une région une fois et demie plus vaste que l'Europe et présente des propriétés géophysiques et géochimiques semblables à la croûte continentale terrestre. Ces travaux publiés le 6 janvier 2020 dans la revue Nature Geoscience suggèrent la possibilité d'un continent caché sous la surface de Mars.
L'équipe de géomorphologues, géophysiciens et géochimistes a appliqué une technique permettant de découvrir pour la première fois la structure de la croûte de Mars avant la formation des principaux bassins d'impact (Hellas, Argyre, Isidis et Utopia) et des provinces volcaniques (Tharsis et Elysium). Les données proviennent principalement de cartes topographiques et d'épaisseur crustale de Mars réalisées à partir des mesures du champ de gravité de la planète rouge.
En enlevant l'effet des bassins d'impact et des édifices volcaniques sur la croûte, la carte d'épaisseur crustale révèle un bloc aux propriétés singulières dans la zone de Terra Cimmeria-Sirenum. L'épaisseur de croûte dans cette région dépasse la cinquantaine de kilomètres et on y trouve les plus fortes anomalies magnétiques et des anomalies géochimiques. Sur Terre, de telles anomalies sont observées au niveau des cratons continentaux, zone d'accrétion de microcontinents.
L'existence même de ce bloc crustal remet en cause les deux familles d'hypothèses concernant la formation des hautes-terres au sud et des plaines plus basses de l'hémisphère nord, couramment appelée dichotomie martienne. Elle indique en effet que ces terrains n'ont pas une origine unique et relance le débat sur les mécanismes de croissance crustale et d'une possible tectonique lors des 500 premiers millions d'années de l'histoire de Mars.
Légende de l'image ci-dessus:
a : Épaisseur crustale actuelle de la planète Mars.
b : Épaisseur crustale de la planète Mars sans les bassins d’impacts et édifices volcaniques.
c : Anomalies magnétiques.
d : Concentration en Thorium.
e : Concentration en Potassium. La limite du bloc crustal Terra Cimmeria-Sirenum est indiquée en pointillé.

 


Source : futura-sciences.com
 
   
 
 
La NASA a inventé un plastron anti-radiation actuellement par les astronautes. Ce gilet de protection leur permettra peut-être de partir à la conquête de la Lune, puis de la planète Mars.
 
 
Lors de son 39ème vol effectué le 11 janvier dernier, l'hélicoptère Ingenuity a capturé quelques images de sa phase d'atterrissage, où l'on aperçoit quatre trous qui forment un carré parfait.
 
 
Mauvaise nouvelle pour l'exploration martienne. Un des rovers qui sillonne la surface de la planète rouge n'a pas donné signe de vie depuis décembre dernier.
   
 
Curiosity a découvert un minéral à la surface de Mars, dans le cratère Gale. Il a détecté un réseau de fractures rocheuses contenant de l'opale, un minéral riche en eau.
 
 
La caméra HiRISE de la sonde américaine MRO a capturé plus de 700 photos de la surface martienne en décembre 2022, entre 250 et 300 km d'altitude.
 
 
La NASA a effectué un essai en vol d'un nouveau bouclier thermique gonflable qui pourrait devenir un élément clé pour poser un vaisseau et son équipage sur la planète rouge.
   
 
Perseverance dissémine sur Mars ses tubes d'échantillons, tout en scrutant les paysages autour de lui. Il a photographié un rocher qui présente des traces d'érosion inhabituelles.
 
 
Depuis l'atterrissage du rover, l'instrument MOXIE a fabriqué de l'oxygène à partir de l’atmosphère martienne riche en CO2. Les résultats ont rapidement été très prometteurs.
 
 
Quand la NASA a mis en ligne les premières photos des tubes d'échantillons largués sur le sol de Mars, de nombreux internautes ont évoqué leur ressemblance avec un sabre laser de Jedi.
   
 
La planète Mars détient encore de nombreuses énigmes, comme ses mystérieuses formations géologiques repérées par la sonde MRO dans plusieurs cratères de l'hémisphère nord martien.
 
 
Arrivée en 2018, la sonde InSight arrive au bout de sa mission. Même à l'agonie, elle continue d'enregistrer des séismes record qui aideront les spécialistes à percer les secrets de Mars.
 
 
Les dix tubes d'échantillons déposés à la surface de Mars pour être ramenés et étudiés sur Terre contiennent une incroyable diversité de la géologie de la planète rouge.
   
 
Perseverance a récupéré deux nouveaux échantillons martiens en décembre 2022. Contrairement aux 15 carottes de roche collectées à ce jour, ils contiennent du sable et de la poussière.
 
 
Perseverance a capturé le son des grains de poussière d'un tourbillon. L'enregistrement pourrait être essentiel pour comprendre comment la poussière est transportée autour de Mars.
 
 
Le documentaire d'Alain Tixier retrace la formidable épopée de Perseverance, depuis sa construction jusqu'à ses premiers tours de roues sur le sol de Mars.