Mars aurait subi de gigantesques inondations

Il y a bien longtemps, environ 3,7 milliards d’années auparavant, Mars était une planète plus chaude et plus humide qu’elle ne l’est aujourd’hui. Les scientifiques pensent qu’à cette époque elle hébergeait probablement des centaines de lacs et rivières potentiellement favorables à la vie. Bien entendu ces eaux ont disparu aujourd’hui, mais Mars porte encore les traces de leur présence de jadis. Pour les scientifiques qui étudient le passé aqueux de Mars, ces reliefs appelés paléolacs et paléochannels, sont de précieuses mines d’information.
Dans un rapport publié le vendredi 16 novembre 2018 dans la revue scientifique Geology, des chercheurs expliquent comment certains des anciens lacs de la planète rouge ont jadis débordé de leur bassin, provoquant des inondations soudaines, appelées « méga-inondations ». Ce sont ces méga-inondations qui seraient à l’origine des larges canyons visibles aujourd’hui sur Mars.
L’équipe de scientifiques à l’origine de cette découverte est dirigée par Tim Goudge, chercheur post-doctoral à l’université d’Austin, au Texas. Tim et son équipe se sont basés sur des photographies haute résolution prises par le Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA, pour étudier 24 bassins d’anciens paléolacs sur Mars. Ils ont remarqué que chacun de ces paléolacs présentait des brèches sur les côtés. C’est par ces failles que leur eau s’est échappée et a formé des canyons sur la planète rouge il y a des milliards d’années.
La prochaine étape pour les scientifiques est d’envoyer un robot au fond des paléolacs martiens pour chercher des traces anciennes de vie. La NASA compte ainsi poser le rover de la mission Mars 2020 dans l’un des cratères étudiés par Tim et son équipe,  du nom de Jezero et qui mesure environ 50 kilomètres de large.

Source : fredzone.org
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h49
Coucher de Mars: 15h49
Distance Terre-Mars
367,8 millions de km
 
   
 
 
À l’occasion de la Biennale des Arts Numériques 2021, l’artiste Luke Jerram a installé à Paris une reproduction géante de Mars au sein de la verrière 104, dans le 19ème arrondissement.
 
 
Avec ce 17ème vol, Ingenuity va poursuivre son voyage de retour vers Wright Brothers Field sur le site d'atterrissage d'Octavia E. Butler, au plus tôt le 5 décembre 2021.
 
 
La sonde européenne Mars Express et le rover chinois Zhurong ont réussi une série de tests de communications, bien que les systèmes radio de leurs instruments ne soient pas totalement compatibles.
   
 
Quelle est la position de chaque sonde et rover de la NASA sur Mars? Une modélisation de l'agence américaine permet de suivre en temps réel toutes les missions en cours sur la planète rouge.
 
 
Des chercheurs sont capables de décrire les deux cents premiers mètres de la croûte martienne en traçant les réverbérations du bruit du vent sur les couches de sol et de roches.
 
 
Le 23 novembre 2021, la NASA a publié une image remarquable prise par Curiosity sur le flanc du mont Sharp. Stupéfaits par sa beauté, les scientifiques de la mission l'ont diffusé sur leur site.
   
 
Six personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël.
 
 
Pourquoi avoir creusé deux fois dans la même roche ? Le sujet semble en tout cas avoir un intérêt scientifique, pour que l’astromobile réalise deux forages dans la même cible.
 
 
La NASA a publié le 18 novembre 2021 une nouvelle vidéo montrant le décollage du drone martien Ingenuity lors de son 13ème vol effectué le 4 septembre 2021.
 
 
Le rover Perseverance a annoncé avoir creusé une partie d'une roche martienne. L'opération va permettre de savoir ce qu'il se cache à l'intérieur du sol de la planète.