Mars aurait perdu son eau plus vite que ce que l’on pensait

L’eau qui recouvrait sans doute Mars par le passé se serait échappée bien plus vite que prévu. Une équipe de scientifiques a présenté cette découverte dans la revue Science le 9 janvier 2020. « La capacité de l’eau à s’échapper de Mars est plus élevée que prévu », écrivent les auteurs de l’étude. La présence d’eau sur la planète rouge, passée ou actuelle, est une question qui fascine les scientifiques. « Mars abritait autrefois un cycle hydrologique actif, comme en témoignent les caractéristiques géologique à sa surface, mais elle ne contient plus la quantité d’eau nécessaire pour produire de telles empreintes géologiques », soulignent les auteurs de la nouvelle étude.
Les scientifiques indiquent que l’eau estimée encore présente sur la planète (notamment au niveau des pôles) équivaut à « moins de 10 % de l’eau qui coulait à sa surface jadis ». Ils travaillent sur l’hypothèse selon laquelle « la majeure partie de l’eau primordiale de Mars s’est échappée au fil du temps ». Mais comment cette eau s’est-elle échappée exactement ? Pour le comprendre, il faut s’intéresser à l’eau qui se trouve dans l’atmosphère de la planète, même si elle représente une infime portion de toute l’eau de Mars : c’est elle qui « régule la dissipation de l’eau fil du temps », soulignent les chercheurs. Sous l’effet des rayonnements ultraviolets du Soleil, l’eau de la haute atmosphère martienne se décompose et forme de l’hydrogène et l’oxygène. Ces éléments peuvent alors « surmonter la faible gravité de Mars » et s’échapper dans l’espace. Les chercheurs ont étudié les mécanismes qui contribuent à cette perte d’eau.
Les scientifiques ont découvert que ce sont les changements liés au saisons qui expliquent la manière dont l’eau est répartie dans l’atmosphère. Ils constatent aussi que « de grandes parties de l’atmosphère sont dans un état de sursaturation », pendant la période la plus chaude pour la planète au cours de l’année. On peut trouver entre 10 et 100 fois plus de vapeur d’eau qu’attendue théoriquement.
Pour mener cette étude, les scientifiques ont travaillé avec les données de la sonde ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO), de l’Agence spatiale européenne. Elle a été lancée en 2016 pour étudier les gaz de l’atmosphère de la planète. Grâce aux « occultations du Soleil par l’atmosphère martienne » (en 2018 et 2019), les scientifiques ont observé la répartition des gaz et particules de manière verticale. Ils ont ainsi estimé la quantité d’eau capable d’atteindre la haute atmosphère. Si une plus grande quantité d’eau qu’escomptée peut s’échapper de l’atmosphère martienne, il serait donc possible que la perte d’eau survenue sur Mars se soit passée beaucoup plus rapidement qu’on le supposait. Pour en savoir davantage, il faudrait probablement réaliser des simulations avec la bonne quantité d’eau capable d’atteindre la haute atmosphère martienne.


Source : numerama.com
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h49
Coucher de Mars: 15h49
Distance Terre-Mars
367,8 millions de km
 
   
 
 
À l’occasion de la Biennale des Arts Numériques 2021, l’artiste Luke Jerram a installé à Paris une reproduction géante de Mars au sein de la verrière 104, dans le 19ème arrondissement.
 
 
Avec ce 17ème vol, Ingenuity va poursuivre son voyage de retour vers Wright Brothers Field sur le site d'atterrissage d'Octavia E. Butler, au plus tôt le 5 décembre 2021.
 
 
La sonde européenne Mars Express et le rover chinois Zhurong ont réussi une série de tests de communications, bien que les systèmes radio de leurs instruments ne soient pas totalement compatibles.
   
 
Quelle est la position de chaque sonde et rover de la NASA sur Mars? Une modélisation de l'agence américaine permet de suivre en temps réel toutes les missions en cours sur la planète rouge.
 
 
Des chercheurs sont capables de décrire les deux cents premiers mètres de la croûte martienne en traçant les réverbérations du bruit du vent sur les couches de sol et de roches.
 
 
Le 23 novembre 2021, la NASA a publié une image remarquable prise par Curiosity sur le flanc du mont Sharp. Stupéfaits par sa beauté, les scientifiques de la mission l'ont diffusé sur leur site.
   
 
Six personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël.
 
 
Pourquoi avoir creusé deux fois dans la même roche ? Le sujet semble en tout cas avoir un intérêt scientifique, pour que l’astromobile réalise deux forages dans la même cible.
 
 
La NASA a publié le 18 novembre 2021 une nouvelle vidéo montrant le décollage du drone martien Ingenuity lors de son 13ème vol effectué le 4 septembre 2021.
 
 
Le rover Perseverance a annoncé avoir creusé une partie d'une roche martienne. L'opération va permettre de savoir ce qu'il se cache à l'intérieur du sol de la planète.