Mars aurait assez d’oxygène dans son eau salée pour que la vie se développe

Impossible de respirer à la surface de Mars, mais qu’en est-il sous l’eau ? Sous la surface, des masses d’eau salée (notamment au niveau des pôles) pourraient en effet contenir suffisamment d’oxygène pour soutenir une vie microbienne, et même des animaux simples comme les éponges de mer, révèle une étude menée par des chercheurs de la NASA. « Notre travail appelle à une révision complète de notre vision du potentiel de vie sur Mars, explique Vlada Stamenkovic, du Jet Propulsion Laboratory en Californie et principal auteur de l’étude. Si la vie a existé sur Mars, elle a peut-être respiré de l’oxygène ».
Si sur Terre la plupart des organismes s’appuient sur l’oxygène pour respirer (respiration aérobie), il existe également des organismes, comme les procaryotes, qui sont capables de vivre dans des milieux dépourvus d’oxygène (respiration anaérobie). Mars étant quasiment dépourvue d’oxygène dans son atmosphère, on a longtemps cru que la respiration aérobie était impossible. C’est pourquoi les recherches se sont jusqu’à présent concentrées sur une possible vie anaérobie. Mais cette étude change la donne. En calculant par simulations les niveaux d’oxygène capables de se dissoudre dans l’eau salée dans les conditions retrouvées dans les saumures de Mars, les chercheurs ont en effet pu être capables de cartographier la présence et la teneur en oxygène dans de l’eau salée sur différents sites.
« Nous montrons où se trouvent les meilleurs endroits pour trouver de l’oxygène dissous sur la planète aujourd’hui, et comment cela a évolué avec le temps, poursuit le chercheur. Certaines régions permettent même une solubilité de l’oxygène suffisante pour permettre à des animaux simples comme les éponges de respirer ».
Bien sûr, cela ne prouve pas que la vie existe ou a existé sur Mars, mais l’étude nous amène à repenser l’habitabilité de la planète. Pour en avoir le cœur net, il faudra se rendre sur place et forer. Rappelons que l’Agence Spatiale européenne (ESA) a annonçé avoir découvert un lac souterrain d’eau liquide situé à une vingtaine de kilomètres de profondeur sous une calotte glaciaire sur Mars.


Source : sciencepost.fr
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h49
Coucher de Mars: 15h49
Distance Terre-Mars
367,8 millions de km
 
   
 
 
À l’occasion de la Biennale des Arts Numériques 2021, l’artiste Luke Jerram a installé à Paris une reproduction géante de Mars au sein de la verrière 104, dans le 19ème arrondissement.
 
 
Avec ce 17ème vol, Ingenuity va poursuivre son voyage de retour vers Wright Brothers Field sur le site d'atterrissage d'Octavia E. Butler, au plus tôt le 5 décembre 2021.
 
 
La sonde européenne Mars Express et le rover chinois Zhurong ont réussi une série de tests de communications, bien que les systèmes radio de leurs instruments ne soient pas totalement compatibles.
   
 
Quelle est la position de chaque sonde et rover de la NASA sur Mars? Une modélisation de l'agence américaine permet de suivre en temps réel toutes les missions en cours sur la planète rouge.
 
 
Des chercheurs sont capables de décrire les deux cents premiers mètres de la croûte martienne en traçant les réverbérations du bruit du vent sur les couches de sol et de roches.
 
 
Le 23 novembre 2021, la NASA a publié une image remarquable prise par Curiosity sur le flanc du mont Sharp. Stupéfaits par sa beauté, les scientifiques de la mission l'ont diffusé sur leur site.
   
 
Six personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël.
 
 
Pourquoi avoir creusé deux fois dans la même roche ? Le sujet semble en tout cas avoir un intérêt scientifique, pour que l’astromobile réalise deux forages dans la même cible.
 
 
La NASA a publié le 18 novembre 2021 une nouvelle vidéo montrant le décollage du drone martien Ingenuity lors de son 13ème vol effectué le 4 septembre 2021.
 
 
Le rover Perseverance a annoncé avoir creusé une partie d'une roche martienne. L'opération va permettre de savoir ce qu'il se cache à l'intérieur du sol de la planète.