Mars Alive VR

Mars Alive est un jeu de survie en VR développé par Chengdu Future Tech et édité par Winking Entertainment. Le jeu est sorti le 19 Juin 2019 sur le PlayStation Store français. Mars Alive propose de nous immerger dans les conditions extrêmes de la survie sur la planète rouge. Le scénario décrit plusieurs missions scientifiques envoyées sur la planète Mars pour en étudier les caractéristiques environnementales.
Les sites ont été choisis pour les analyses géologiques, les explorations minières et l’installation de serres agricoles. De nombreuses bases sont dispersées dans la région que le joueur est libres d’explorer. Ce réseau de bases et d’habitats est nommé “Projet Monolith”. Le joueur incarne John MOON.
Le but du jeu est de survivre aux conditions extrêmes de la planète Mars tout en essayant de rétablir le plus de systèmes indispensables (communications, rover, navette, serres agricoles, etc…).
Il faut surveiller son état de fatigue, sa faim, sa soif, sa température et ses réserves d’oxygène.
Il s’agit donc d’un jeu de survie, où il faut jongler entre plusieurs besoins plus ou moins urgents et établir des priorités. Le piquant de l’aventure Mars Alive, c’est la durée limitée des excursions, liée aux capacités de transports de ressources (oxygène, eau, etc…) et à la météo qui peut faire rapidement baisser la température et augmenter l'état de fatigue du joueur.
Il y a de l’exploration, du craft, de la récolte, du minage, de l’agriculture et beaucoup d’allers-retours. Les déplacements sont libres, mais pas les rotations, qui sont crantées de 15° à 90°.

Malheureusement, il y a des bugs partout, des plantages en série, un système de sauvegarde foireux qui peut sans prévenir reset une partie après 10 heures de jeu, des zones d’interactions mal calibrées, des infobulles qui se superposent et deviennent illisibles, etc… Le jeu n’est pas didactique du tout et la très mauvaise ergonomie des menus de gestion rend les actions répétitives, laborieuses.
Les graphismes sont ultra-aliasés, les textures sont très mal définies, tout est flou dès 5 mètres, les décors extérieurs sont pauvres et il y a un horrible clipping sur toutes les lignes d’horizon. Il y a également de nombreuses incohérences géologiques des décors proposés : Des falaises et du sable à leurs pieds, sans dégradé de caillasse. Des cheminées de fées et des arches sur Mars… Avec juste du vent et du sable ? Depuis le temps que l’eau a quitté la surface martienne ! Bref, une cohérence scientifique qui égale le niveau technique déjà très bas.
Les sons du jeu sont aussi très pauvres. Un son toujours identique pour les pas en intérieur et deux sons différents pour les pas en extérieur. Il y a un son pour toutes les ouvertures de portes, et un seul son pour les coups de pioches. Même la petite scène d’intro est très mal mixée, mal équilibrée et la voix du personnage est incompréhensible. Il y a une seule musique dans le jeu, elle tourne sur une boucle de 30 secondes environ et ne transcende pas les excursions. Heureusement, tout est sous-titré et correctement traduit en français.
La durée de vie du jeu est d'une bonne dizaine d’heures, quêtes secondaires comprises. Il y a pas mal de choses à faire, mais la lenteur des déplacements rend l’aventure longue, artificiellement longue, péniblement longue. Dommage, car l’histoire est vraiment bonne.
En conclusion, Mars Alive, c’est l’histoire d’une très bonne idée, qui avait tout pour bien marcher (scénario de qualité, support VR, contexte idéal pour l’immersion) et qui pouvait offrir une expérience premium pour les passionnés de la conquête spatiale, mais qui a fini entre les mains de stagiaires sans conviction. Résultat, un travail bâclé qui ne mérite vraiment pas le détour. Pour les plus courageux voici un gameplay du jeu en français proposé par le youtubeur VR singe Rhétorik.



Source : vrplayer.fr
 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.