Les touristes peuvent visiter la base martienne en Chine

La Chine compte bien rattraper son retard en matière de conquête spatiale. Non contente d’avoir placé un rover sur la face cachée de la Lune, l’Empire du Milieu a également Mars dans son collimateur. La CNSA vient d’ailleurs d’inaugurer un nouveau complexe destiné à la formation de ses premiers colons martiens. Un complexe ouvert aux touristes, construit dans la préfecture autonome mongole et tibétaine de Haixi, dans la province de Qinghai. La construction du site a débuté en juin 2018. La Chine avait débloqué pour ce faire un budget de 150 millions de yuans, soit environ 19 millions d’euros. Aucun retard n’a été à déplorer et la base « martienne » a donc ouvert ses portes le vendredi 1er Mars 2019.
Si la CNSA a choisi ce lieu pour construire son complexe, ce n’est pas tout à fait par hasard. La région est connue pour être très désertique, avec des reliefs rappelant inévitablement les paysages martiens. En outre, le climat de la région se rapproche grossièrement de celui de la planète rouge, avec de très fortes variations de température entre le jour et la nuit.

Pour Gao Junling, l’homme à la tête du projet, il était donc difficile de trouver un meilleur endroit pour construire ce complexe. Un complexe qui aura principalement pour but d’entraîner les futurs colons martiens. Les équipes présentes sur place seront en effet confrontées à de nombreux défis, notamment en termes d’approvisionnement alimentaire. La région est très hostile et il est donc difficile d’y faire pousser des plantes.
La Chine n’a en tout cas pas regardé à la dépense. Le complexe s’étend sur une superficie de plus de 50000 mètres carrés et il sera en mesure d’accueillir pas moins de 60 personnes. Plusieurs capsules ont été mises en place, avec des chambres et de multiples laboratoires.
Alors bien sûr, ce complexe ne permet pas de simuler intégralement l’environnement martien, mais il constitue selon Junling un bon point de départ pour les équipes de la CNSA. Il faut rappeler que la Chine ne compte pas se limiter à la Lune. En réalité, le gouvernement chinois s’intéresse aussi à l’espace lointain et il fait partie de ceux qui souhaitent à terme pouvoir créer une colonie martienne.
Mais avant de pouvoir le faire, il faudra bien entendu récolter des données sur la planète rouge. La Chine lancera donc une sonde et un rover à destination de Mars en 2020.


Source : fredzone.org
 
   
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
 
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
   
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
 
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
   
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
 
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
   
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
 
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
   
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.
 
 
Après avoir voyagé cet été à travers un passage étroit bordé de sable, Curiosity est récemment arrivé dans une zone contenant des sulfates, longtemps convoitée pour ses minéraux salés.