Les sondes et rovers récents (2007-2020)

A la fin des années 2000, l'exploration de Mars connaît de nouvelles orientations. La recherche de l'eau qui avait servi de fil conducteur aux missions des années 1990 est remplacée par celle des composants permettant l'apparition de la vie. Si les scientifiques parviennent à prouver que Mars a connu une période chaude et humide, analyser les couches de sédiments et rechercher la présence de signes du vivant dans le passé de Mars devient une priorité. C'est dans ce contexte que le rover Curiosity issu du programme Mars Science Laboratory voit le jour, pour atterrir sur Mars en août 2012.
La recherche d'une présence passée d'eau à la surface de la planète voisine s'est néanmoins poursuivi, avec la sonde Phoenix qui s'est posé en 2008 à proximité de la calotte polaire nord, dans la région de Vastitas Borealis.
D'autres sondes sont lancées vers Mars, comme les orbiteurs MAVEN et Exomars TGO, chargés d'étudier l'atmosphère martienne et de déterminer les mécanismes à l'origine de sa disparition.
L'agence spatiale de l'Inde entre dans la cour des grands en parvenant à mettre en orbite sa sonde Mars Orbiter Mission (MOM) en 2014. Malgré son objectif scientifique secondaire, l'Inde montre ainsi ses capacités dans le domaine de la navigation spatiale.
L'atterrisseur Insight est le dernier engin en date qui soit parvenu à se poser sur Mars, en novembre 2018. Sa mission est entièrement consacrée à l'étude de la structure interne de la planète. Il possède pour cela une charge utile fournie par des partenaires européens. Son sismomètre SEIS est notamment conçu par l'Institut de physique du globe de Paris.
Plusieurs missions sont planifiées dans un futur proche, comme le rover ExoMars, baptisé Rosalind Franklin. Ce projet de l'Agence spatiale européenne a pour principal objectif la recherche de traces de vie passée à la surface de Mars. Mais de multiples soucis techniques ont retardé le projet et annulé les lancements prévus en mai 2018 puis juillet 2020. La mission est désormais planifiée pour la fenêtre de lancement de 2022. La NASA compte aussi trouver des traces de vie passées sur Mars, grâce à son rover Perseverance qui devrait atterrir en juillet 2021.


Sondes et rovers de 2007 à 2020
Cliquer sur les images pour consulter la description complète
 
 
Cet atterrisseur s'est posé sur Mars le 25 mai 2008, à proximité de la calotte polaire Nord, dans la région de Vastitas Borealis où de vastes stocks de glace ont été détectés sous la surface. Il s'agit d'une plaine dont la température avoisine les -100°. L'atterrisseur étudia la météo des pôles et a pu photographier le paysage qui l'entourait en relief.
 
 
Curiosity est issu de la mission d'exploration Mars Science Laboratory, développée par la NASA. La sonde spatiale a été lancée le 26 novembre 2011 par une fusée Atlas V. Le site d'atterrissage, sur lequel le rover s'est posée le 6 août 2012 à 5h31 UTC, est situé dans le cratère Gale.
 
 
Cette sonde spatiale d'exploration développée dans le cadre du programme Mars Scout de la NASA, a étudié les caractéristiques de la partie supérieure de l’atmosphère de Mars, exposée au bombardement solaire, en déterminant sa composition, mesurant le flux d'énergie solaire ainsi que le taux d'échappement actuel des différents gaz.
 
 
Il s'agit de la première sonde martienne développée par l'agence spatiale indienne, l'ISRO. MOM emporte des instruments scientifiques permettant d'étudier l'échappement de l'atmosphère martienne, de détecter les traces de méthane et de rechercher les vestiges de la présence d'eau à la surface de la planète.
 
 
ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO) est une sonde interplanétaire développée par l'Agence spatiale européenne placée en orbite autour de la planète Mars pour étudier la présence et l'origine des gaz présents dans l'atmosphère martienne à l'état de trace, notamment le méthane dont elle doit tenter de déterminer s'il est d'origine biologique.
 
 
Il s'agit de la première mission entièrement consacrée à l'étude de la structure interne de Mars, dont les caractéristiques sont mal connues, dans le but de reconstituer son histoire géologique. Les données collectées permettront également d'améliorer les modèles de formation et d'évolution des planètes rocheuses du système solaire.
 
 
De multiples soucis techniques, notamment sur la fiabilité du système de parachutes font que la sonde n'était pas prête pour les lancements prévus de mai 2018 puis de juillet 2020. La mission est désormais planifiée pour la fenêtre de lancement suivante, celle de 2022.
 
 
Son but principal sera de prélever des carottes de sol et de roches sur des emplacements qui ont été favorables à l'apparition de la vie et qui en conserveraient des traces. Ces échantillons seront ramenés sur Terre par une future mission de retour d'échantillons dont les caractéristiques et le planning restent à définir.

(heure de Paris)
Lever de Mars: 9h01
Coucher de Mars: 1h05
Distance Terre-Mars
328,8 millions de km
 
   
 
 
Le premier rover chinois sur Mars, Zhurong, est descendu de sa plate-forme d'atterrissage le samedi 22 mai 2021, laissant les premières «empreintes» de la Chine sur la planète rouge.
 
 
Lors de son troisième vol, Ingenuity a été filmé par le rover Perseverance. Les ingénieurs de la NASA ont converti cette performance en 3D, offrant une profondeur inédite au vol.
 
 
La sonde chinoise a atterri le samedi 15 mai 2021 sur Mars pour déployer son rover Zhurong. C'est un triomphe pour les ambitions spatiales de plus en plus audacieuses de la Chine.
   
 
Le 10 mars 2021, la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) a photographié une étrange forme dans des dunes de sable, évoquant la silhouette d'un joueur de football.
 
 
Les preuves de l'activité volcanique récente sur Mars montrent que des éruptions auraient pu avoir lieu au cours des 50000 dernières années, selon un article du chercheur David Horvath.
 
 
Le rover Perseverance a utilisé l'un de ses microphones pour écouter l'hélicoptère Ingenuity le 30 avril 2021, alors qu'il volait sur Mars pour la quatrième fois.
   
 
Une nouvelle étude géochimique suggère qu'une vie microbienne ancienne pourrait encore prospérer sous la surface de la planète rouge.
 
 
Après avoir prouvé que le vol motorisé et contrôlé est possible sur Mars, Ingenuity se lance dans une nouvelle phase d'opération aérienne, pour assister les déplacements de Perseverance.
 
 
Lors de son troisième vol sur Mars le dimanche 25 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus vite et plus loin que lors de tous les tests qu'il a subi sur Terre.
 
 
La Chine a nommé le samedi 24 avril 2021 son premier rover sur Mars, baptisé "Zhurong", le dieu du feu dans la mythologie chinoise.
 
 
Ce jeudi 22 avril 2021, Ingenuity réalise son deuxième décollage dans l'atmosphère de Mars. Il s'agit d'un vol un peu plus haut et plus long que le précédent.
 
 
Grâce à Perseverance et son instrument MOXIE, la science fait un pas supplémentaire vers une future exploration humaine de Mars, en convertissant le dioxyde de carbone en oxygène.
 
 
Après le succès de son premier vol, Ingenuity va tenter d'autres manoeuvres. Mais la dernière pourrait lui être fatale. La NASA souhaite tester ses limites, au risque de le voir s'écraser au sol.
 
 
Cette fois-ci, c'est la bonne ! L'hélicoptère Ingenuity tente enfin de décoller depuis la surface de Mars. La NASA diffuse en direct la réception des premières données du vol.
 
 
Alors que le premier vol du petit hélicoptère Ingenuity est imminent sur la planète Mars, la NASA travaille déjà à la conception d’un successeur plus performant.
 
 
Une anomalie s'est produite lors d'un test sur les hélices d'Ingenuity. Initialement prévu le 11 avril 2021, le premier essai de vol sur une autre planète est reporté trois jours plus tard.
 
 
Curiosity vient de prouver que le climat de Mars a connu des alternances de périodes sèches et d'autres plus humides, avant de s'assécher complètement il y a environ 3 milliards d'années.
 
 
Les scientifiques étaient dans l’attente du premier bulletin météo fourni par le rover, afin de connaître les conditions atmosphériques de la planète rouge plus en détail.