Le regain d'intérêt pour Mars (1996-2005)

Au cours des années 1990, l'exploration de Mars rencontre plusieurs échecs. En dix ans, sept sondes spatiales connaissent un destin fatal, perdues à jamais dans l'espace: les deux sondes soviétiques du programme Phobos en 1988, la sonde Mars Observer lancée en 1992 par la NASA, la sonde soviétique Mars 96 développée en collaboration avec l'Europe en 1996, les sondes américaines Mars Climate Orbiter et Mars Polar Lander en 1998, et la sonde japonaise Nozomi, également en 1998.
Ces multiples échecs ne découragent pas pour autant les scientifiques, et la NASA réussit néanmoins a déposer sur le sol martien son petit rover Sojourner par Mars Pathfinder en 1996. La même année, l'orbiteur Mars Global Surveyor parvient à atteindre Mars et à collecter des données détaillées sur la planète rouge durant neuf années.
Les années 2000 apportent une moisson de découvertes et de succès plus importantes, avec des missions à budget certes restreint, mais très instructive, notamment sur la présence passée et présente d'eau sur Mars. Les sondes 2001 Mars Odyssey en 2001, Mars express en 2003, Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) en 2005, ainsi que les deux rovers Opportunity et Spirit issus du programme Mars Exploration Rover en 2003 permettent d'esquisser l'histoire géologique et climatique de Mars.

 
Sondes et rovers de 1996 à 2005
Cliquer sur les images pour consulter la description complète
 
 
En novembre 1996, la NASA et le JPL s'intéresse de nouveau à Mars, après 20 ans d'absence, avec Mars Global Surveyor, qui possède à son actif de nombreuses découvertes. La caméra MOC a ainsi imagé des traces d'écoulements récents. Des preuves de la présence d'eau dans un passé bien plus lointain ont également été observées.
 
 
La mission Pathfinder a été un véritable succès. Sur une durée de 3 mois, 16000 images de la surface de Mars ont été prises par la caméra de l'atterrisseur, et 8,5 millions de mesures concernant la température, la pression et les vents martiens. Sojourner est le premier rover à se déplacer sur le sol de Mars.
 
 
Mars Odyssey a participé au choix et à la caractérisation des sites d'atterrissage des rovers Spirit et Opportuniy, et le relais radio de la sonde a retransmis vers la Terre 90 % de leurs données, faisant de Mars Odyssey le premier élément d'un réseau de télécommunication martien.
 
 
Lancée le 2 juin 2003, cette sonde est la première mission d'exploration d'une autre planète du système solaire lancée par l'Agence européenne. La sonde comprend un orbiteur et un petit atterrisseur, Beagle 2, chargé de se poser sur la surface et de déceler d'éventuelles traces de vie.
 
 
Spirit est arrivé à la surface de Mars le 3 janvier 2004. Ce fut le début de sa mission primaire de 90 sols. Le rover n'était pas sensé survivre au-delà mais des événements de nettoyage des cellules solaires ont permis de prolonger sa mission, jusqu'en 2010.
 
 
Opportunity a atterri sur Mars dans la région équatoriale de Terra Meridiani. Conçu pour analyser géologiquement le sol martien, le robot était programmé pour ne fonctionner que 90 sols. Il a survécu près de 15 ans, jusqu'en juin 2018, où une tempête a eu raison de lui. Suite à cela, il n'a émis plus aucun signal.
 
 
L'orbiteur disposait du télescope HIRISE permettant d'obtenir des images avec une résolution de 20 à 30 cm. MRO était équipé d'un système de télécommunications et à jouer le rôle de relais pour les données collectées par les atterrisseurs et rovers posés sur Mars tels que Phoenix et Curiosity. 
 
 
La NASA a inventé un plastron anti-radiation actuellement par les astronautes. Ce gilet de protection leur permettra peut-être de partir à la conquête de la Lune, puis de la planète Mars.
 
 
Lors de son 39ème vol effectué le 11 janvier dernier, l'hélicoptère Ingenuity a capturé quelques images de sa phase d'atterrissage, où l'on aperçoit quatre trous qui forment un carré parfait.
 
 
Mauvaise nouvelle pour l'exploration martienne. Un des rovers qui sillonne la surface de la planète rouge n'a pas donné signe de vie depuis décembre dernier.
   
 
Curiosity a découvert un minéral à la surface de Mars, dans le cratère Gale. Il a détecté un réseau de fractures rocheuses contenant de l'opale, un minéral riche en eau.
 
 
La caméra HiRISE de la sonde américaine MRO a capturé plus de 700 photos de la surface martienne en décembre 2022, entre 250 et 300 km d'altitude.
 
 
La NASA a effectué un essai en vol d'un nouveau bouclier thermique gonflable qui pourrait devenir un élément clé pour poser un vaisseau et son équipage sur la planète rouge.
   
 
Perseverance dissémine sur Mars ses tubes d'échantillons, tout en scrutant les paysages autour de lui. Il a photographié un rocher qui présente des traces d'érosion inhabituelles.
 
 
Depuis l'atterrissage du rover, l'instrument MOXIE a fabriqué de l'oxygène à partir de l’atmosphère martienne riche en CO2. Les résultats ont rapidement été très prometteurs.
 
 
Quand la NASA a mis en ligne les premières photos des tubes d'échantillons largués sur le sol de Mars, de nombreux internautes ont évoqué leur ressemblance avec un sabre laser de Jedi.
   
 
La planète Mars détient encore de nombreuses énigmes, comme ses mystérieuses formations géologiques repérées par la sonde MRO dans plusieurs cratères de l'hémisphère nord martien.
 
 
Arrivée en 2018, la sonde InSight arrive au bout de sa mission. Même à l'agonie, elle continue d'enregistrer des séismes record qui aideront les spécialistes à percer les secrets de Mars.
 
 
Les dix tubes d'échantillons déposés à la surface de Mars pour être ramenés et étudiés sur Terre contiennent une incroyable diversité de la géologie de la planète rouge.
   
 
Perseverance a récupéré deux nouveaux échantillons martiens en décembre 2022. Contrairement aux 15 carottes de roche collectées à ce jour, ils contiennent du sable et de la poussière.
 
 
Perseverance a capturé le son des grains de poussière d'un tourbillon. L'enregistrement pourrait être essentiel pour comprendre comment la poussière est transportée autour de Mars.
 
 
Le documentaire d'Alain Tixier retrace la formidable épopée de Perseverance, depuis sa construction jusqu'à ses premiers tours de roues sur le sol de Mars.