Le nouveau rover chinois portera l’un de ces 10 noms


 
Deux rovers doivent atterrir sur Mars en 2021. Le premier, nommé Perseverance, est américain. Pour nommer son véhicule, l’agence américaine avait fait appel aux enfants. Dès le 28 août 2019, tous les élèves de la maternelle jusqu’en 12e année avaient ainsi été invités à faire des propositions, en prenant soin d’expliquer leur choix en quelques lignes. L’initiative avait alors suscité énormément d’intérêt. Pas moins de 28000 suggestions avaient en effet été soumises en seulement quelques semaines. Ensuite, près de 4700 juges bénévoles avaient examiné ces candidatures dans le but de réduire le bassin à 155 demi-finalistes, puis à neuf finalistes. Ils ont finalement jeté leur dévolu sur Perseverance.
 
Le second rover est chinois, et il est en route vers Mars depuis le 28 juillet 2020. Dans le cadre de cette mission, baptisée Tianwen-1, il est prévu de placer un orbiteur autour de la planète et de déployer ce fameux véhicule en surface. Il s’agira d’une première pour la Chine qui a déjà atterri trois fois sur la Lune. En cas de succès, elle sera le deuxième pays seulement à poser un engin en douceur sur la planète rouge après les États-Unis.
Notez que  doit s’insérer en orbite martienne le 10 février prochain, avant de tenter un atterrissage au mois de mai. Le principal objectif de la mission chinoise Tianwen-1 sera de sonder la distribution de glace d’eau dans les sous-sols martiens. Il sera également question de cartographier la structure géologique de la planète.
C’est désormais au tour du rover chinois d’être baptisé. La Chine a récemment organisé un vote public de quarante jours pour sélectionner les différentes propositions. Là encore, la mission Tianwen-1 et la chance de nommer le rover ont suscité beaucoup d’attention. “Plus de 1,4 million de candidatures ont en effet été reçues de 38 pays et régions depuis que nous avons lancé la campagne de dénomination en juillet 2020. Plus de 200000 d’entre eux sont éligibles“, a déclaré Yuan Foyu, directeur de la campagne de dénomination du rover.
Finalement, le Centre d’exploration lunaire et d’ingénierie spatiale, appartenant à l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA), a publié la liste restreinte de seulement dix noms le 18 janvier 2021. Parmi eux figure Hongyi, qui peut être traduit par “persistance” ou “persévérance”, faisant ainsi écho au rover de la NASA.
Les autres noms sont les suivants : Zhurong (un dieu du feu), Qilin (une licorne chinoise), Chitu (lapin rouge), Qiusuo (référence à un poème ancien), Zhuimeng (poursuivre un rêve), Nezha (un héros mythologique), Fenghuolun (les armes de Nezha), Tianxing (se référant au mouvement des corps célestes et Xinghuo (étincelle).
Le vote est organisé par le géant chinois de l’internet Baidu, avec une date limite fixée au 28 février. Les juges délibéreront ensuite et annonceront un nom définitif quelque temps avant le débarquement du rover sur la surface martienne.

    Source : sciencepost.fr
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.