Le mystère des traînées sombres sur Mars enfin résolu ?


 
Dans certaines régions de Mars où la température est un peu plus élevée que la moyenne, les scientifiques ont pu détecter des groupes de traînées sombres qui apparaissent de façon saisonnière sur les pentes raides faisant face au Soleil. Des études ont ainsi été faites et les résultats ont suggéré que ces lignes dénommées « recurring slope lineae » ou RSL étaient un signe montrant que de l’eau salée coulait régulièrement à la surface de la planète pendant les saisons chaudes.
 
Les découvertes au cours de récentes missions martiennes d’une grande quantité de glace sous la surface de Mars sont en quelque sorte venues renforcer cette hypothèse de l’eau salée. Des études ont en effet suggéré que les températures plus élevées au cours du printemps et de l’été pouvaient générer de l’eau salée capable de rester à l’état liquide pendant un certain temps, et ce malgré l’atmosphère froide et fine de la planète. Mais la solution derrière la question des traînées sombres pourrait être toute autre puisque des géologues viennent de découvrir des incohérences dans l'hypothèse de l’eau salée causant les RSL, dont Janice Bishop, planétologue au SETI Institute et à l’Ames Research Center de la NASA. L’angle des pentes où l’on a pu observer les RSL et les caractéristiques de la zone où les traînées commencent ne correspondent pas à un processus de flux de liquide. Bishop et ses collègues suggèrent que des réactions chimiques pourraient rendre la surface martienne vulnérable aux glissements de terrain,  et c’est ce qui expliquerait les traînées sombres. Bishop explique que même si aujourd’hui, la surface de la planète rouge est sèche et froide et subit l’action du vent et de l’abrasion, il y a sous la surface un processus qui continue de s’opérer. Il s’agit de micro-interactions entre des sels et des petits morceaux de glace, ainsi que des particules d’eau liquide.
Au cours de leur étude, les chercheurs se sont concentrés sur des réactions chimiques entre des minéraux de sulfate comme le gypse et des sels de chlorure. D’après Bishop, sur Terre, les interactions entre le gypse et les sels de chlorure ont causé des dégradations comme l’éboulement de grottes, ou encore la création de dolines dans les sédiments près des lacs salés et des étangs. Les scientifiques pensent ainsi que les mêmes interactions pourraient avoir lieu sur Mars, même si la basse température et la sècheresse peuvent les ralentir.
Les chercheurs ne se sont pas arrêtés à des spéculations lorsqu’ils ont mené leur étude puisqu’ils ont également conduit des expériences en laboratoire. Ils ont utilisé des mélanges de sulfates, de sels de chlorure, de petites particules de glace, ainsi que de cendre volcanique similaire au sol martien. Ils ont congelé les mélanges à des températures équivalentes à celles de la planète.
Comme résultats, les scientifiques ont observé des films fins d’eau boueuse qui se sont formés à la surface des grains des minéraux. Ils ont suggéré que ces films pouvaient se contracter et s’étendre au cours du temps, ce qui va provoquer des mouvements sous la surface de Mars. Puis, il y a le vent et la poussière qui vont provoquer des glissements de terrain au niveau de ces surfaces instables et ainsi créer les traînées sombres.

    Source : fredzone.org
 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 10h19
Coucher de Mars: 1h51
Distance Terre-Mars
213,0 millions de km
 
   
 
Si le premier enregistrement audio jamais réalisé à la surface de Mars est à peine audible, les prochains sons enregistrés par le microphone situé sur le mât du rover seront plus intéressants.
 
 
Quatre jours après son arrivée sur le sol de Mars, dans le cratère Jezero, le rover Perseverance a capturé à 360° le décor qu'il s'apprête à explorer.
 
 
Pendant la diffusion de sa conférence de presse, la NASA a publié sur Youtube la vidéo de l'atterrissage de son rover Perseverance, qui s'est posé sur Mars le 18 février 2021.
   
 
La caméra HiRISE de la sonde MRO a capturé la formation d'un immense tourbillon de poussière, qui projette son ombre sur le sol martien. Ses vents peuvent dépasser 100 km/h.
 
 
Cette carte est composée d'une couche en niveaux de gris, créée avec des images de la sonde MRO, et d'une couche en couleurs réelles, provenant de la caméra stéréo HD de la sonde Mars Express.
 
 
Les ingénieurs de la NASA ont reçu le premier rapport de situation de l'hélicoptère Ingenuity, qui a atterri le 18 février 2021 dans le cratère Jezero, attaché sous le rover Perseverance.
   
 
Les dernières données du robot à six roues depuis son atterrissage hier incluent notamment une série d'images capturées lorsque le «jet pack» du rover l'a abaissé au sol.
 
 
La NASA va diffuser dans les jours à venir des images en couleur et surtout, chose inédite, des vidéos enregistrées pendant la descente du rover Perseverance.
 
 
Le rover Perseverance est parvenu à atterrir dans le cratère Jezero. Tout s'est déroulé comme prévu. La première image transmise par le rover montre le sol martien, ainsi que l'ombre du robot.
 
 
La NASA a dévoilé le probable trajet que le rover Perseverance devra parcourir dans le cratère Jezero, traversant plusieurs environnements anciens qui auraient pu être autrefois habitables.
 
 
Dans quelques heures, Perseverance entamera sa descente dans l'atmosphère de Mars. Suivez l'évènement en direct et tentez de gagner un tee-shirt à l'effigie du rover.
 
 
La sonde InSight fonctionne grâce à la lumière du soleil. Elle est donc dépendante de l'état de ses panneaux solaires, qui se sont couverts de poussière, limitant la production d'énergie.
 
 
L'excellente vidéo de la chaîne Techniques Spatiales décrit dans les moindres détails les étapes qui précèdent les " 7 minutes de terreur " de l'atterrissage du rover.
 
 
La sonde robotique chinoise Tianwen-1 est entrée en orbite martienne le 10 février après un long voyage interplanétaire, devenant le premier vaisseau spatial chinois à atteindre Mars.
 
 
Du chlorure d’hydrogène a été découvert par l’orbiteur ExoMars dans l’atmosphère de Mars. Plusieurs hypothèses sont évoquées pour expliquer cette réaction chimique.
 
 
Le bouclier thermique protégeant la capsule qui ramènera des échantillons de roche martienne sur Terre vient de La-Croix-Aux-Mines, un village de 500 habitants dans les Vosges.
 
 
C'est le premier pays arabe à atteindre la planète rouge. "Hope" a réalisé une manœuvre consistant à passer de 121000 km/h à environ 18000 km/h pour être tirée par la gravité de Mars.
 
 
L’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a annoncé une liste de dix noms pour son rover martien, qui font référence à des figures mythologiques, ou à des animaux légendaires.