Le mystère des traînées sombres sur Mars enfin résolu ?


 
Dans certaines régions de Mars où la température est un peu plus élevée que la moyenne, les scientifiques ont pu détecter des groupes de traînées sombres qui apparaissent de façon saisonnière sur les pentes raides faisant face au Soleil. Des études ont ainsi été faites et les résultats ont suggéré que ces lignes dénommées « recurring slope lineae » ou RSL étaient un signe montrant que de l’eau salée coulait régulièrement à la surface de la planète pendant les saisons chaudes.
 
Les découvertes au cours de récentes missions martiennes d’une grande quantité de glace sous la surface de Mars sont en quelque sorte venues renforcer cette hypothèse de l’eau salée. Des études ont en effet suggéré que les températures plus élevées au cours du printemps et de l’été pouvaient générer de l’eau salée capable de rester à l’état liquide pendant un certain temps, et ce malgré l’atmosphère froide et fine de la planète. Mais la solution derrière la question des traînées sombres pourrait être toute autre puisque des géologues viennent de découvrir des incohérences dans l'hypothèse de l’eau salée causant les RSL, dont Janice Bishop, planétologue au SETI Institute et à l’Ames Research Center de la NASA. L’angle des pentes où l’on a pu observer les RSL et les caractéristiques de la zone où les traînées commencent ne correspondent pas à un processus de flux de liquide. Bishop et ses collègues suggèrent que des réactions chimiques pourraient rendre la surface martienne vulnérable aux glissements de terrain,  et c’est ce qui expliquerait les traînées sombres. Bishop explique que même si aujourd’hui, la surface de la planète rouge est sèche et froide et subit l’action du vent et de l’abrasion, il y a sous la surface un processus qui continue de s’opérer. Il s’agit de micro-interactions entre des sels et des petits morceaux de glace, ainsi que des particules d’eau liquide.
Au cours de leur étude, les chercheurs se sont concentrés sur des réactions chimiques entre des minéraux de sulfate comme le gypse et des sels de chlorure. D’après Bishop, sur Terre, les interactions entre le gypse et les sels de chlorure ont causé des dégradations comme l’éboulement de grottes, ou encore la création de dolines dans les sédiments près des lacs salés et des étangs. Les scientifiques pensent ainsi que les mêmes interactions pourraient avoir lieu sur Mars, même si la basse température et la sècheresse peuvent les ralentir.
Les chercheurs ne se sont pas arrêtés à des spéculations lorsqu’ils ont mené leur étude puisqu’ils ont également conduit des expériences en laboratoire. Ils ont utilisé des mélanges de sulfates, de sels de chlorure, de petites particules de glace, ainsi que de cendre volcanique similaire au sol martien. Ils ont congelé les mélanges à des températures équivalentes à celles de la planète.
Comme résultats, les scientifiques ont observé des films fins d’eau boueuse qui se sont formés à la surface des grains des minéraux. Ils ont suggéré que ces films pouvaient se contracter et s’étendre au cours du temps, ce qui va provoquer des mouvements sous la surface de Mars. Puis, il y a le vent et la poussière qui vont provoquer des glissements de terrain au niveau de ces surfaces instables et ainsi créer les traînées sombres.

    Source : fredzone.org
 
   
 
 
Après avoir effectué son douzième carottage dans le sol martien, le rover Perseverance a détecté un étrange débris dans le système de prélèvement d'échantillons.
 
 
Fort du succès d'Ingenuity, la NASA a annoncé lors d'une conférence le 27 juillet 2022 le lancement de deux autres hélicoptères, dans le cadre de la mission de retour d'échantillons martiens.
 
 
Une nouvelle mission martienne est en préparation, baptisée Mars Life Explorer (MLE). Son objectif est de creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.
   
 
Le rover Curiosity poursuit son ascension du Mont Sharp. Des rochers qui se sont détachés d'une falaise ont attiré l'attention de la NASA. L'un d'entre eux présente une forme très particulière.
 
 
Des chercheurs sont parvenus à localiser le site d’éjection de la météorite Black Beauty, fournissant des informations essentielles sur l’histoire magmatique et climatique de Mars.
 
 
Le rover Perseverance n'en finit pas de déceler d'étranges objets sur Mars, tandis qu'il cherche des formes de vie passées dans le delta du cratère Jezero. L'image date du 12 juillet 2022.
   
 
Jusqu'à présent, seuls des satellites, des rovers et un petit hélicoptère ont exploré la planète rouge. La NASA étudie un nouveau mode de déplacement pour explorer une zone méconnue.
 
 
La NASA publie chaque mois de nouvelles photos fascinantes de la surface de Mars, capturées par la puissante caméra haute résolution HiRISE de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).
 
 
Poser des hommes sur Mars nécessitera des charges utiles plus imposantes et plus lourdes, et un bouclier thermique beaucoup plus grand que ceux existant actuellement.
   
 
Curiosity continue de faire des découvertes intéressantes sur Mars. Les scientifiques ont récemment découvert un élément essentiel à la vie dans les échantillons prélevés par le rover.
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
 
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.