JCB Pioneer Mars

JCB, le fabricant d’engins de chantier, propose d’utiliser ses engins sur la planète mars, rien de moins. Tout commence par une course contre la montre en scaphandre pour rejoindre notre base martienne. Les éléments sont déchaînés autour de nous, une tempête se lève au loin et une voix grésille dans notre casque pour nous donner des consignes.
Une fois arrivé dans notre module, il faut trouver des outils, puis réparer les dégâts causés par la tempête, puis prendre un véhicule et aller inspecter des installations plus loin. Nous représentons l’avant-garde qui doit préparer les bases d’une colonisation humaine massive.
JCB Pioneer : Mars est une simulation de vie ou plutôt de survie dans un environnement hostile, avec tout un tas de contraintes inconnues sur Terre. Par exemple, la gravité est différente sur les deux planètes, il y en a beaucoup moins sur Mars, donc on se déplace plus vite et plus haut, mais il en va de même pour les véhicules qui ont tendance à se conduire comme des caisses à savon. Ça glisse, ça dérape, ça saute et ce n’est pas toujours très maniable. Quand un objectif s’affiche à l’écran, celui-ci nous donne la distance à laquelle on se trouve. On a le choix entre s’y rendre à pied avec les aléas du terrain à parcourir ou s’y rendre en véhicule en espérant ne pas se retrouver bêtement bloqué entre deux rochers.

Il y a toujours des missions à accomplir dans le jeu qui permettent de débloquer des arbres de compétences en architecture, en ingénierie, en systèmes de survie ou en alimentation et agriculture par exemple. Ensuite, on construit différents éléments pour agrandir notre camp de base. On est au croisement entre le jeu de gestion, le jeu d’aventures, le jeu d’action et le jeu de stratégie. Le souci majeur avec ce jeu est que l’on est sans arrêt sollicité par des appels par radio pour faire ceci ou cela, et que l’on a rarement le temps de se poser. On doit en plus se mettre à la recherche de différents matériaux plus ou moins rares à la surface de Mars pour construire les éléments de notre base.
Visuellement le jeu est plutôt joli, les graphismes des engins sont bien réalisés, par contre, une fumée rouge plane perpétuellement sur la planète et empêche de voir ce qui se passe au loin, brouillard bien utile pour camoufler le manque de profondeur affichable. En ce qui concerne le son, c’est comme sur Mars, pas un bruit, ou presque, seulement ceux des météorites qui tombent, incandescentes, devant nous.
En conclusion, JCB Pioneer : Mars apporte un vent de fraîcheur dans les jeux de simulation en se basant sur la planète rouge, mais ce vent tiédit vite quand on se rend compte qu’on passe son temps à faire des allers retours et qu’il n’y a pas une histoire digne de ce nom derrière. Les fans de gestion seront comblés, les autres pourront passer un petit moment sur le jeu, mais guère plus.


Source : nintendo-town.fr
 
   
 
 
La NASA a inventé un plastron anti-radiation actuellement par les astronautes. Ce gilet de protection leur permettra peut-être de partir à la conquête de la Lune, puis de la planète Mars.
 
 
Lors de son 39ème vol effectué le 11 janvier dernier, l'hélicoptère Ingenuity a capturé quelques images de sa phase d'atterrissage, où l'on aperçoit quatre trous qui forment un carré parfait.
 
 
Mauvaise nouvelle pour l'exploration martienne. Un des rovers qui sillonne la surface de la planète rouge n'a pas donné signe de vie depuis décembre dernier.
   
 
Curiosity a découvert un minéral à la surface de Mars, dans le cratère Gale. Il a détecté un réseau de fractures rocheuses contenant de l'opale, un minéral riche en eau.
 
 
La caméra HiRISE de la sonde américaine MRO a capturé plus de 700 photos de la surface martienne en décembre 2022, entre 250 et 300 km d'altitude.
 
 
La NASA a effectué un essai en vol d'un nouveau bouclier thermique gonflable qui pourrait devenir un élément clé pour poser un vaisseau et son équipage sur la planète rouge.
   
 
Perseverance dissémine sur Mars ses tubes d'échantillons, tout en scrutant les paysages autour de lui. Il a photographié un rocher qui présente des traces d'érosion inhabituelles.
 
 
Depuis l'atterrissage du rover, l'instrument MOXIE a fabriqué de l'oxygène à partir de l’atmosphère martienne riche en CO2. Les résultats ont rapidement été très prometteurs.
 
 
Quand la NASA a mis en ligne les premières photos des tubes d'échantillons largués sur le sol de Mars, de nombreux internautes ont évoqué leur ressemblance avec un sabre laser de Jedi.
   
 
La planète Mars détient encore de nombreuses énigmes, comme ses mystérieuses formations géologiques repérées par la sonde MRO dans plusieurs cratères de l'hémisphère nord martien.
 
 
Arrivée en 2018, la sonde InSight arrive au bout de sa mission. Même à l'agonie, elle continue d'enregistrer des séismes record qui aideront les spécialistes à percer les secrets de Mars.
 
 
Les dix tubes d'échantillons déposés à la surface de Mars pour être ramenés et étudiés sur Terre contiennent une incroyable diversité de la géologie de la planète rouge.
   
 
Perseverance a récupéré deux nouveaux échantillons martiens en décembre 2022. Contrairement aux 15 carottes de roche collectées à ce jour, ils contiennent du sable et de la poussière.
 
 
Perseverance a capturé le son des grains de poussière d'un tourbillon. L'enregistrement pourrait être essentiel pour comprendre comment la poussière est transportée autour de Mars.
 
 
Le documentaire d'Alain Tixier retrace la formidable épopée de Perseverance, depuis sa construction jusqu'à ses premiers tours de roues sur le sol de Mars.