La source de la poussière martienne enfin expliquée

L’atmosphère de Mars est très brumeuse depuis juin 2018 à cause d’une tempête de poussière généralisée qui a envoyé l’un des rovers de la NASA en hibernation. Les scientifiques se sont donc demandé d’où pouvait venir toute cette poussière, et ils croient avoir trouvé la source principale.
D’après une étude publiée dans la revue Nature Communications, la poussière qui recouvre la quasi totalité de la surface de Mars provient en grande partie d’une formation géologique unique, appelée Formation de Medusae Fossae (en photo ci-dessus), longue d’environ 1000 kilomètres, qui se trouve près de l’équateur de la planète rouge.
Les scientifiques sont arrivés à cette conclusion après avoir trouvé une correspondance chimique entre les deux. Sur Terre, certains éléments naturels comme le vent, l’eau, les glaciers, les volcans et les impacts de météores se chargent de séparer la poussière et les minuscules débris des formations rocheuses. Un phénomène qui est quasi inexistant sur Mars depuis plus de 4 milliards d’années. « Comment Mars fait-il pour créer autant de poussière, alors qu’aucun de ces processus n’est actif sur la planète ? », s’interroge Lujendra Ojha, auteur principal de l’étude. Selon lui, si ces facteurs ont pu jouer un rôle par le passé, il y a certainement autre chose qui est à l’origine des grandes étendues de poussière qui entourent Mars actuellement.
L’équipe de recherche a étudié la composition chimique de la poussière de Mars à l’aide de données recueillies par des rovers et des atterrisseurs à différents endroits de la planète rouge. « La poussière partout sur la planète est enrichie en soufre et en chlore et il y a un rapport très net entre le soufre et le chlore », a déclaré Lujendra Ojha. Les scientifiques ont comparé cette empreinte poussiéreuse avec les données recueillies par le vaisseau spatial Mars Odyssey. Ils ont découvert la même correspondance chimique que dans la Formation de Medusae Fossae.
Les scientifiques ont calculé quelle proportion de la formation s’est érodée sur 3 milliards d’années et ont estimé que la quantité de poussière sur Mars est suffisante pour former une couche globale entre 2 mètres et 12 mètres d’épaisseur. « Mars ne serait pas si poussiéreux s’il n’y avait pas eu cet énorme gisement qui s’érode graduellement au fil du temps et pollue la planète, essentiellement », a déclaré le co-auteur de l’étude Kevin Lewis de l’Université Johns Hopkins à Baltimore, au Maryland.


Source : fredzone.org
 
   
 



Créer un site
Créer un site