La sonde Mars Ice Mapper pourrait être lancée dès 2026


 
Début 2020, l'administration du président Donald Trump a soumis sa demande de budget pour la NASA. Les documents contenaient une surprise pour les scientifiques, l'annonce d'une nouvelle mission baptisée Mars Ice Mapper. Mais ce projet ne fournissait pas beaucoup de détail, et la NASA était restée silencieuse sur cette future mission vers Mars. Ce n'est que récemment que l'agence américaine s'est décidé a révéler de plus amples informations sur les objectifs de cette mission lors d'une réunion tenue en novembre 2020.
   
« Mars Ice Mapper est l'un des objectifs de la NASA », a déclaré Lori Glaze, directrice de la Division des sciences planétaires de l'agence, lors d'une réunion du Comité consultatif de la science planétaire de la NASA tenue virtuellement le 30 novembre. « L'exploration des réserves de glace de Mars s'impose dans le cadre d'une préparation à l'exploration humaine », ajoute-t-elle.
L'Agence spatiale canadienne (ASC) a peut-être l'intention de participer à cette nouvelle aventure spatiale, car elle vient d'annoncer qu'elle était disposée à fournir un instrument radar à synthèse d'ouverture pour équiper le nouvel orbiteur de la mission américaine Mars Ice Mapper. L'outil Canadien utilise une antenne mobile et une géométrie complexe pour créer des cartes détaillées montrant l'activité géologique et les changements environnementaux.
Un tel instrument n'est pas une première. La sonde européenne Mars Express et la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA sont également équipées de ce type d'instrument radar. Mais si celles-ci ont déjà cartographiées la présence de glace, la profondeur de détection ne dépasse pas un mètre. Mars Ice Mapper pourra quantifier la glace dans le sol martien jusqu'à dix mètres.


Et l'agence américaine semble très intéressée par ce coup de pouce. « La NASA tente actuellement d'établir des partenariats internationaux pour développer la sonde Mars Ice Mapper », ajoute Lori Glaze. Son directeur adjoint, Eric Ianson, a parlé plus en détail de la mission lors de la même présentation, précisant que d'autres partenariats internationaux étaient sérieusement envisagés, avec notamment l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) et l'Agence spatiale italienne (ASI). Il a également annoncé que le lancement pourrait se dérouler dès 2026.
Le calendrier de la NASA semble tout tracé. « Nous devons d'abord repérer les régions où la glace est la plus accessible. La mission Mars Ice Mapper nous aidera beaucoup pour déterminer l'endroit idéal pour planifier les premières missions martiennes habitées, qui se produiront dans les années 2030 », a déclaré Eric Ianson.



Le principal objectif du nouveau satellite sera donc de cartographier dans des régions non polaires, les dépôts de glace d'eau de Mars qui pourraient être exploités par les équipages d'une future mission habitée vers Mars. La sonde survolera la planète rouge sur une orbite circulaire basse dont l'altitude sera comprise entre 250 et 320 kilomètres. Avec 13 orbites par jour, la mission primaire devrait se dérouler sur une ou deux années.
De plus, la sonde sera accompagnée d'une multitude d'engins de type CubSats, un format de nanosatellites, similaire aux deux compagnons de la sonde InSight lors de son atterrissage sur Mars. Cette constellation de satellites renforcera le relais de communication autour de Mars, sur une orbite équatoriale à haute altitude, pour Mars Ice Mapper, mais aussi pour les rovers au sol et les autres sondes qui observent déjà la planète rouge.



 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 10h19
Coucher de Mars: 1h51
Distance Terre-Mars
213,0 millions de km
 
   
 
Si le premier enregistrement audio jamais réalisé à la surface de Mars est à peine audible, les prochains sons enregistrés par le microphone situé sur le mât du rover seront plus intéressants.
 
 
Quatre jours après son arrivée sur le sol de Mars, dans le cratère Jezero, le rover Perseverance a capturé à 360° le décor qu'il s'apprête à explorer.
 
 
Pendant la diffusion de sa conférence de presse, la NASA a publié sur Youtube la vidéo de l'atterrissage de son rover Perseverance, qui s'est posé sur Mars le 18 février 2021.
   
 
La caméra HiRISE de la sonde MRO a capturé la formation d'un immense tourbillon de poussière, qui projette son ombre sur le sol martien. Ses vents peuvent dépasser 100 km/h.
 
 
Cette carte est composée d'une couche en niveaux de gris, créée avec des images de la sonde MRO, et d'une couche en couleurs réelles, provenant de la caméra stéréo HD de la sonde Mars Express.
 
 
Les ingénieurs de la NASA ont reçu le premier rapport de situation de l'hélicoptère Ingenuity, qui a atterri le 18 février 2021 dans le cratère Jezero, attaché sous le rover Perseverance.
   
 
Les dernières données du robot à six roues depuis son atterrissage hier incluent notamment une série d'images capturées lorsque le «jet pack» du rover l'a abaissé au sol.
 
 
La NASA va diffuser dans les jours à venir des images en couleur et surtout, chose inédite, des vidéos enregistrées pendant la descente du rover Perseverance.
 
 
Le rover Perseverance est parvenu à atterrir dans le cratère Jezero. Tout s'est déroulé comme prévu. La première image transmise par le rover montre le sol martien, ainsi que l'ombre du robot.
 
 
La NASA a dévoilé le probable trajet que le rover Perseverance devra parcourir dans le cratère Jezero, traversant plusieurs environnements anciens qui auraient pu être autrefois habitables.
 
 
Dans quelques heures, Perseverance entamera sa descente dans l'atmosphère de Mars. Suivez l'évènement en direct et tentez de gagner un tee-shirt à l'effigie du rover.
 
 
La sonde InSight fonctionne grâce à la lumière du soleil. Elle est donc dépendante de l'état de ses panneaux solaires, qui se sont couverts de poussière, limitant la production d'énergie.
 
 
L'excellente vidéo de la chaîne Techniques Spatiales décrit dans les moindres détails les étapes qui précèdent les " 7 minutes de terreur " de l'atterrissage du rover.
 
 
La sonde robotique chinoise Tianwen-1 est entrée en orbite martienne le 10 février après un long voyage interplanétaire, devenant le premier vaisseau spatial chinois à atteindre Mars.
 
 
Du chlorure d’hydrogène a été découvert par l’orbiteur ExoMars dans l’atmosphère de Mars. Plusieurs hypothèses sont évoquées pour expliquer cette réaction chimique.
 
 
Le bouclier thermique protégeant la capsule qui ramènera des échantillons de roche martienne sur Terre vient de La-Croix-Aux-Mines, un village de 500 habitants dans les Vosges.
 
 
C'est le premier pays arabe à atteindre la planète rouge. "Hope" a réalisé une manœuvre consistant à passer de 121000 km/h à environ 18000 km/h pour être tirée par la gravité de Mars.
 
 
L’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a annoncé une liste de dix noms pour son rover martien, qui font référence à des figures mythologiques, ou à des animaux légendaires.