La sonde Mars Ice Mapper pourrait être lancée dès 2026


 
Début 2020, l'administration du président Donald Trump a soumis sa demande de budget pour la NASA. Les documents contenaient une surprise pour les scientifiques, l'annonce d'une nouvelle mission baptisée Mars Ice Mapper. Mais ce projet ne fournissait pas beaucoup de détail, et la NASA était restée silencieuse sur cette future mission vers Mars. Ce n'est que récemment que l'agence américaine s'est décidé a révéler de plus amples informations sur les objectifs de cette mission lors d'une réunion tenue en novembre 2020.
   
« Mars Ice Mapper est l'un des objectifs de la NASA », a déclaré Lori Glaze, directrice de la Division des sciences planétaires de l'agence, lors d'une réunion du Comité consultatif de la science planétaire de la NASA tenue virtuellement le 30 novembre. « L'exploration des réserves de glace de Mars s'impose dans le cadre d'une préparation à l'exploration humaine », ajoute-t-elle.
L'Agence spatiale canadienne (ASC) a peut-être l'intention de participer à cette nouvelle aventure spatiale, car elle vient d'annoncer qu'elle était disposée à fournir un instrument radar à synthèse d'ouverture pour équiper le nouvel orbiteur de la mission américaine Mars Ice Mapper. L'outil Canadien utilise une antenne mobile et une géométrie complexe pour créer des cartes détaillées montrant l'activité géologique et les changements environnementaux.
Un tel instrument n'est pas une première. La sonde européenne Mars Express et la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA sont également équipées de ce type d'instrument radar. Mais si celles-ci ont déjà cartographiées la présence de glace, la profondeur de détection ne dépasse pas un mètre. Mars Ice Mapper pourra quantifier la glace dans le sol martien jusqu'à dix mètres.


Et l'agence américaine semble très intéressée par ce coup de pouce. « La NASA tente actuellement d'établir des partenariats internationaux pour développer la sonde Mars Ice Mapper », ajoute Lori Glaze. Son directeur adjoint, Eric Ianson, a parlé plus en détail de la mission lors de la même présentation, précisant que d'autres partenariats internationaux étaient sérieusement envisagés, avec notamment l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) et l'Agence spatiale italienne (ASI). Il a également annoncé que le lancement pourrait se dérouler dès 2026.
Le calendrier de la NASA semble tout tracé. « Nous devons d'abord repérer les régions où la glace est la plus accessible. La mission Mars Ice Mapper nous aidera beaucoup pour déterminer l'endroit idéal pour planifier les premières missions martiennes habitées, qui se produiront dans les années 2030 », a déclaré Eric Ianson.



Le principal objectif du nouveau satellite sera donc de cartographier dans des régions non polaires, les dépôts de glace d'eau de Mars qui pourraient être exploités par les équipages d'une future mission habitée vers Mars. La sonde survolera la planète rouge sur une orbite circulaire basse dont l'altitude sera comprise entre 250 et 320 kilomètres. Avec 13 orbites par jour, la mission primaire devrait se dérouler sur une ou deux années.
De plus, la sonde sera accompagnée d'une multitude d'engins de type CubSats, un format de nanosatellites, similaire aux deux compagnons de la sonde InSight lors de son atterrissage sur Mars. Cette constellation de satellites renforcera le relais de communication autour de Mars, sur une orbite équatoriale à haute altitude, pour Mars Ice Mapper, mais aussi pour les rovers au sol et les autres sondes qui observent déjà la planète rouge.



 
   

(heure de Paris)
Lever de Mars: 6h49
Coucher de Mars: 15h49
Distance Terre-Mars
367,8 millions de km
 
   
 
 
À l’occasion de la Biennale des Arts Numériques 2021, l’artiste Luke Jerram a installé à Paris une reproduction géante de Mars au sein de la verrière 104, dans le 19ème arrondissement.
 
 
Avec ce 17ème vol, Ingenuity va poursuivre son voyage de retour vers Wright Brothers Field sur le site d'atterrissage d'Octavia E. Butler, au plus tôt le 5 décembre 2021.
 
 
La sonde européenne Mars Express et le rover chinois Zhurong ont réussi une série de tests de communications, bien que les systèmes radio de leurs instruments ne soient pas totalement compatibles.
   
 
Quelle est la position de chaque sonde et rover de la NASA sur Mars? Une modélisation de l'agence américaine permet de suivre en temps réel toutes les missions en cours sur la planète rouge.
 
 
Des chercheurs sont capables de décrire les deux cents premiers mètres de la croûte martienne en traçant les réverbérations du bruit du vent sur les couches de sol et de roches.
 
 
Le 23 novembre 2021, la NASA a publié une image remarquable prise par Curiosity sur le flanc du mont Sharp. Stupéfaits par sa beauté, les scientifiques de la mission l'ont diffusé sur leur site.
   
 
Six personnes reproduisant sur Terre les conditions de longue mission dans l'espace, ont vécu coupés du monde dans une « station martienne », dans le désert du Néguev, en Israël.
 
 
Pourquoi avoir creusé deux fois dans la même roche ? Le sujet semble en tout cas avoir un intérêt scientifique, pour que l’astromobile réalise deux forages dans la même cible.
 
 
La NASA a publié le 18 novembre 2021 une nouvelle vidéo montrant le décollage du drone martien Ingenuity lors de son 13ème vol effectué le 4 septembre 2021.
 
 
Le rover Perseverance a annoncé avoir creusé une partie d'une roche martienne. L'opération va permettre de savoir ce qu'il se cache à l'intérieur du sol de la planète.