La planète Mars offre de surprenantes illusions d'optique

Sylvie Montard - 29 mai 2022


Cet "aigle" est en réalité une dune située au pôle nord de Mars et recouverte de dioxyde de carbone gelé. Crédit: NASA

Le phénomène par lequel le cerveau humain perçoit des visages, des animaux ou d’autres formes qui ne sont pas vraiment là est connu sous le nom de paréidolie. Sur Terre, il suffit de lever les yeux vers le ciel pour imaginer d'étranges créatures en observant les nuages. Si les enfants sont doués à ce jeu, le grand public l'est tout autant avec les images de Mars publiées régulièrement sur la toile.
 
L’histoire de ces paréidolies martiennes remonte à la fin des années 1800, quand les astronomes ont rapporté voir dans leur télescope des canaux aménagés sur la planète rouge. Puis en 1976, une photo de la sonde Viking 1 de la NASA a révélé une formation qui a acquis un surnom, le "visage de Mars”. Des observations ultérieures ont révélé qu'il s'agissait juste d'une grande formation rocheuse, révélant que l’illusion consistait en un mélange d’ombres et de lumière.


Au moment de la publication de ces clichés pris par la sonde Viking 1, le "visage de Mars" a provoqué de nombreuses réactions au sein de la population. Cependant, des images plus récentes ont confirmé qu’une simple formation rocheuse en est à l’origine. Crédits : NASA

Avec l'arrivée des rovers Spirit et Opportunity, puis Curiosity et Perseverance, les images du sol martien publiées sur Internet sont devenues quasi quotidiennes, nourrissant l'imagination des observateurs. Voici un florilège de ces illusions d'optique, souvent à l'origine de théories farfelues sur l'existence de vie intelligente sur Mars.
 

Sur cette photo prise par Curiosity en 2015, les internautes ont cru reconnaître un lézard dans un amas rocheux. Crédit: NASA


Ce caillou martien ressemble à un cercueil. Crédit: NASA


Cette image capturée par la caméra HiRISE de la sonde MRO montre la fonte du dioxyde de carbone gelé, qui laisse des traces sombres sur le haut des dunes, créant l'illusion d'arbres à la surface de Mars. Crédit: NASA
 

En 2008, le rover Spirit a envoyé une photo qui évoque une forme humanoïde. L'image a enflammé les internautes, prétextant qu'il s'agit d'une preuve irréfutable de l'existence de vie extraterrestre. Mais cet étrange monticule rocheux ne mesure que 6 centimtres de hauteur. Crédit: NASA


Cette montagne de 2,5 km de long et 174 m de haut prend la forme d'un perroquet allongé au sol. On aperçoit la troublante précision des détails anatomiques de l'oiseau (bec, pattes...). C'est la sonde Mars Global Surveyor qui a obtenu cette images en 2002. Crédit: NASA
 

Exploré par le rover Curiosity depuis 2012, le cratère Gale s'appelait autrefois le "cratère souriant", quand il a été photographié pour la première fois en 1970 par la sonde Viking 1. Crédit: NASA


Selon de nombreux internautes, il n’y a pas de doute : une espèce de crabe particulièrement monstrueux résiderait sur la planète Mars. Crédit: NASA
 

Cette roche ressemble à un poing fermé. Crédit: NASA


En 2014, une photo de Curiosity a mis Internet en ébullition en spéculant que le robot aurait trouvé un "fémur" sur la planète rouge. Crédit: NASA
 

Le 10 mars 2021, la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) a photographié a 252 km d'altitude une étrange forme dans des dunes de sable, évoquant la silhouette d'un joueur de football, qui jongle avec un ballon. Crédits: NASA/JPL/UArizona


Le 3 juin 2013, le rover Curiosity a pris une photo très intrigante du sol martien, qui aurait croisé un rat. Evidemment, il s’agit là encore d’une simple illusion d’optique. Le rat en question n'est qu'une roche parmi d'autres. Crédits: NASA/JPL-Caltech/MSSS
 

L'érosion éolienne à la surface de Mars produit parfois des formes insolites, comme cette "cuillère volante", capturée en septembre 2015 par Curiosity. Crédit: NASA


Sur cette photo de Curiosity prise en 2015, on peut facilement distinguer une roche à la forme pyramidale. Sur Terre, les pierres pyramidales (appelées "dreikanter") sont un grand classique géologique dans les déserts. Crédit: NASA
 

En 2018, des amateurs d’OVNI ont partagé une nouvelle théorie quant à l’existence d’un serpent à la surface de la planète Mars, basée sur un cliché de Curiosity. Crédit: NASA


Des chasseurs d'extraterrestres ont découvert en 2016 une tête de dinosaure sur Mars. Crédit: NASA
 

Ces reliefs ressemblent à un OVNI qui aurait heurté la surface de Mars à un angle très faible, laissant une tranchée derrière lui. Crédit: NASA


Dernière paréidolie en date, cette mystérieuse "porte" creusée dans la roche. Photographiée par Curiosity le 7 mai 2022, cette cavité géologique s'est formée naturellement, suite à des fractures et des éboulements. Crédit: NASA
 
   
Afficher la suite de cette page
 
 
Une expérience de laboratoire suggère que les rovers opérant sur Mars devront probablement creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie ancienne.
 
 
Des chercheurs ont identifié des microbes dans l’une des sources d’eau les plus froides du monde. Les exobiologistes estime que des conditions de vie similaires pourraient exister sur Mars.
 
 
Sur Mars, Perseverance a encore rencontré un étrange objet. Dans l’une des nombreuses images prises par le robot, le 23 juin 2022, on distingue un objet inhabituel posé sur le sol de Mars.
   
 
Les roches de Hogwallow Flats semblent être à grain fin, ce qui est passionnant pour les scientifiques, car elles ont de meilleures chances de préserver des preuves de vie passée sur Mars.
 
 
La Chine prévoit de rapporter ses premiers échantillons martiens en 2031, soit deux ans avant la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de leur mission conjointe.
 
 
Une météorite martienne suggère que la planète rouge se serait formée très vite, et que l’atmosphère aurait évolué d’une manière mystérieuse.
   
 
Malgré des conditions hivernales rudes et un capteur défaillant, Ingenuity est parvenu à effectuer un déplacement supplémentaire, le 29ème, pour se rapprocher du rover Perseverance.
 
 
Le rover Perseverance gravit peu à peu le delta de l'ancienne rivière qui se jetait autrefois dans le cratère Jezero. Le 13 juin 2022, il a photographié un étrange objet coincé contre un rocher.
 
 
Avec ses paysages orange-brun s'étendant à perte de vue, Mars n'est pas réputée pour son apparence colorée. Mais certains reliefs sont néanmoins riches en couleurs selon les normes martiennes.
 
 
Cette animation interactive, composées de photos prises par Ingenuity le 20 avril 2022, permet d’explorer le lieu où la coque et le bouclier de Perseverance se sont écrasés sur le sol de Mars.
 
 
Perseverance a débuté l'exploration des roches sédimentaires de l'ancien delta du cratère Jezero. L'érosion des vents de Mars donnent parfois aux reliefs des formes insolites.
 
 
Comment choisir une roche sur Mars ? Parfois, ce n'est pas nécessaire, c'est elle qui vous choisit. Depuis 4 mois, Perseverance a un compagnon de route inattendu, installé dans l'une de ses roues.
 
 
En 15 mois d'exploration dans le cratère Jezero, le rover Perseverance a observé quotidiennement des "diables de poussière", confirmant l'activité intense de ce phénomène dans cette région.
 
 
Une nouvelle étude montre comment les futurs habitants de la planète rouge pourraient s'appuyer sur une source d'énergie solaire ou nucléaire, selon l'endroit où ils s'installent.
 
 
Les paréidolies martiennes remonte à 1877, quand les astronomes aperçoivent dans leur télescope des canaux. Internet a boosté cette tradition à trouver des formes dans les roches de Mars.