La NASA veut s'entraîner à explorer Mars en réalité virtuelle

Victor Luo, responsable ingénierie à la NASA, a participé au 21ème salon de la réalité virtuelle qui a ouvert ses portes ce mercredi 20 mars à Laval, en Mayenne. Il imagine avec d’autres spécialistes mondiaux les futurs usages de cette technologie. « Mon travail consiste notamment à construire des expériences VR/AR, pour entrainer nos scientifiques, ingénieurs et astronautes, afin qu’ils soient aptes à faire fonctionner les vaisseaux spatiaux ou les robots d’exploration », explique l’américain.
Avec son équipe, Victor Luo travaille également sur « une mission contrôle » , une interface 3D qui permet aux experts restés sur Terre de conseiller les astronautes de l’ISS, la station spatiale internationale. « Eux portent un casque et nous, on peut voir ce qu’ils voient, ajouter des projections 3D pour les assister dans certaines de leurs actions », explique le responsable.
Mais ce n’est pas ça qu’il a évoqué lors d’une conférence, auprès des professionnels du Laval Virtual. Victor Luo a plutôt expliqué comment marcher sur Mars… virtuellement. « J’imagine que nous verrons des humains fouler réellement le sol martien, au cours de notre vie, soutient-il. C’est excitant de penser qu’il y a de nombreuses personnes qui travaillent à rendre cela possible. »
L’ingénieur en fait partie puisqu’il a permis d’étudier Mars… dans un bureau. « Avant, les scientifiques de la NASA ne pouvaient analyser des images de la planète que sur leur ordinateur, reprend Victor Luo. Nous, on a choisi d’utiliser les vraies images, transmises par le rover présent sur Mars, pour reconstruire le paysage. On a construit Mars en 3D ! »
De fait, les scientifiques munis d’un casque VR peuvent aujourd’hui profiter d’une expérience interactive et « se promener comme s’ils étaient », depuis leur bureau, sur la planète rouge. « Ils sont avant tout des géologues, souligne Victor Luo. Sur Terre, pour savoir quelque chose, ils grimpent une montagne, vont au bord d’un lac, analysent une pierre… Maintenant, ils peuvent aussi étudier de "près" le sol martien et faire des découvertes, ensemble. »  
Avec les technologies de la réalité virtuelle et augmentée, la NASA a donc fait le choix du virtuel en faveur du réel. Et en reconstruisant Mars virtuellement, elle se donne la chance de mieux la connaître. « Mais je ne vois pas, aujourd’hui, qui peut récolter assez de fonds pour accomplir cette entreprise colossale qui est de s’y rendre, conclut Victor Luo… sauf si nous découvrons une espèce de ressource incroyable sur Mars… » Qui finirait de motiver les investisseurs ?


Source : ouest-france.fr
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.