InSight confirme que Valles Marineris est une région sismique active

Sylvie Montard - 27 avril 2022


Représentation 3D de la région de Valles Marineris. Crédit: Science Photo Library.

 
Le sismomètre de l'atterrisseur InSight a enregistré ses deux plus grands événements sismiques à ce jour : un tremblement de terre de magnitude 4,2 et un second de magnitude 4,1. Cinq fois plus fort que le plus grand événement enregistré précédemment, le premier s'est produit de l'autre côté de la planète, à l'opposé de l'atterrisseur. La Société sismologique d’Amérique a dévoilé le phénomène le 22 avril 2022, détaillé le même jour dans une étude publiée dans The Seismic Record.
 
Anna Horleston de l'Université de Bristol et ses collègues ont pu identifier les ondes de l'événement de magnitude 4,2. Nommé "S0976a", ce séisme a été enregistré le 25 août 2021, et localisé dans la région de Valles Marineris, un réseau de canyons massif qui est l'une des caractéristiques géologiques les plus distinctives de Mars. Des images orbitales antérieures de failles transversales et de glissements de terrain suggéraient déjà que la zone est sismiquement active, mais le nouvel événement est la première activité sismique confirmée dans cette région.


Vue schématique de la propagation des ondes sismiques à travers la croûte martienne, lorsqu'elles traversent la discontinuité croûte-manteau. Crédit: IPGP

Le second séisme, appelé "S1000a", a été enregistré 24 jours plus tard, le 18 septembre 2021. Il se caractérise par des ondes de petite amplitude qui ont traversé la frontière noyau-manteau. C'est la première fois que ce type d'ondes est repéré par la mission InSight. Les chercheurs n'ont pas pu déterminer avec certitude l'emplacement de "S1000a", mais les scientifiques ont la certitude qu'il se situe à une distance très importante du sismomètre. L'énergie sismique de "S1000a" a également la particularité d'être la plus longue enregistrée sur Mars, d'une durée de 94 minutes.
 
Dans le scéma ci-dessous, on aperçoit l'épicentre des différents séismes enregistrés par InSight. Jusqu'à présent, tous les séismes enregistrés avaient leurs sources proches de la sonde, représentées par les points noirs. Les deux séismes de magnitude supérieure à 4 et enregistrés à la fin de l'été 2021 sont localisés beaucoup plus loin. S0976a est localisé dans la région de Valles Marineris (tirets blancs). La source de S1000a est moins bien déterminée et tombe dans la zone blanchie.


Crédit: Horleston

Les deux tremblements de terre se sont produits dans la zone d'ombre du noyau, une région où les ondes P et S ne peuvent pas se rendre directement au sismomètre d'InSight car elles sont arrêtées ou courbées par le noyau. Ces ondes ne suivent pas un chemin direct, mais sont plutôt réfléchies au moins une fois à la surface avant de se rendre au sismomètre. « S1000 a un spectre de fréquences très large. Ce séisme sera la clé d'une meilleure compréhension de la sismologie martienne », a déclaré Anna Horleston.
 
"S0976a" est susceptible d'avoir une origine beaucoup plus profonde que "S1000a". Ce dernier événement a un spectre de fréquences qui correspond à des tremblements de terre peu profond. "S0976a" ressemble quant à lui à de nombreux événements localisés à environ 50 kilomètres de profondeur, dans la région de Cerberus Fossae, une zone de failles étendues, situées non loin de la sonde InSight.


Source: marsdaily.com
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.