Ingenuity va peut-être s'écraser au sol volontairement lors de son dernier vol

Sylvie Montard - 21 avril 2021


Crédits: NASA/JPL-Caltech
 
La NASA a piloté avec succès son mini-hélicoptère Ingenuity sur Mars tôt dans la matinée du lundi 19 avril 2021. Le giravion de 1,8 kg a atteint une hauteur de trois mètres, a fait pivoter son corps de la taille d'une boîte de mouchoirs, s'est balancé dans une douce brise martienne, puis il a atterri après 39 secondes.
 

Le premier vol motorisé sur Terre a été réalisé par les frères Wright sur les dunes de sable des Outer Banks en Caroline du Nord, en 1903, inaugurant l'ère de l'aviation. Un échantillon de tissu de cet avion a été enroulé autour d'un câble sous le panneau solaire d'Ingenuity en l'honneur de l'exploit.


Crédits: NASA/JPL-Caltech

Les données et les images du vol ont été transmises à 278 millions de kilomètres vers la Terre où elles ont été reçues par le réseau d'antennes au sol de la NASA et traitées près de trois heures et demie plus tard. Les ingénieurs avaient les yeux rivés sur leurs écrans au Jet Propulsion Laboratory en Californie. Ils ont éclaté de joie quand l'un d'eux a énoncé une liste de contrôle des manœuvres qu'Ingenuity a exécuté avec succès. « Ingenuity a effectué son premier vol, le premier vol d'un avion à moteur sur une autre planète. »
 

L'hélicoptère a rapidement renvoyé une image en niveaux de gris de sa caméra de navigation pointant vers le bas, montrant son ombre semblable à un insecte projetée à la surface. Puis vint une vidéo saccadée du rover Perseverance montrant le décollage d'Ingenuity. Une version plus fluide (ci-dessous) a suivi quelques heures plus tard.



Bob Balaram, l'ingénieur en chef d'Ingenuity, a déclaré que l'hélicoptère était en parfait état après la première descente.
« Il est encore en meilleure santé qu'il ne l'était avant ce vol. Il a évacué une partie de la poussière qui recouvrait ses panneaux solaires et produit désormais encore plus d'énergie solaire qu'auparavant. »
La NASA avait initialement prévu le vol pour le 11 avril 2021, mais l'a reporté en raison d'un problème logiciel qui a été identifié lors d'un test à grande vitesse des rotors d'Ingenuity. L'incident a ensuite été résolu grâce à une modification du codage.

 
L'équipe d'Ingenuity continuera de recevoir et d'analyser les données. Au total, cinq vols sont prévus pour tester les performances du giravion. Il en reste donc quatre à effectuer. Et la difficulté va augmenter à chaque essai. L'engin devra atteindre à chaque fois une altitude plus élevée, se déplacer plus rapidement et sur de plus longues distances.
Interrogé par un journaliste sur le sort ultime d'Ingenuity, la NASA a déclaré que les limites des performances de l'hélicoptère sont un élément clé de la mission, et a laissé entendre que l'équipe pourrait le laisser s'écraser volontairement au sol.
« Nous voulons vraiment savoir quelles sont ses limites. Nous allons donc le pousser délibérément dans ses derniers retranchements », a-t-elle déclaré.



Crédits: NASA/JPL-Caltech

La NASA espère qu'un jour, les futurs avions pourront révolutionner l'exploration des corps célestes en allant plus loin et plus vite que les rovers, et en atteignant des zones difficiles d'accès par voie terrestre.
L'agence spatiale américaine se prépare déjà à envoyer sur Titan (la lune glacée de Saturne) un giravion beaucoup plus grand, nommé Dragonfly, qui effectuera plusieurs sorties à la recherche d'une vie extraterrestre, lorsqu'il atteindra sa destination en 2034.
 

Source: marsdaily.com
 
   
 
 



Créer un site
Créer un site