Ingenuity a pris des photos spectaculaires du parachute échoué de Perseverance

Sylvie Montard - 28 avril 2022


Déploiement du parachute de Perseverance, lors de sa descente dans l'atmosphère de Mars, le 18 février 2021. Crédit: NASA/JPL-Caltech.

 
L'hélicoptère Ingenuity se porte à merveille et vient d'achever son 27ème vol le 24 avril 2022. Il continue de suivre le rover Perseverance, qui s'apprête à étudier le delta de l'ancienne rivière asséchée qui s'écoulait autrefois dans le cratère Jezero. Lors du 26ème vol, effectué le 20 avril, Ingenuity a photographié certains composants échoués au sol qui ont permis à Perseverance d'atterrir en toute sécurité sur Mars le 18 février 2021.
 
Un an après son premier vol, effectué le 19 avril 2021, Ingenuity s'est déplacé durant 2 minutes et 39 secondes, à 8 mètres d'altitude. Il a parcouru 192 mètres vers le sud-est et a pris sa première photo. Le giravion s'est ensuite dirigé vers le sud-ouest puis vers le nord-ouest, pour photographier des zones sélectionnées avec précision. Après avoir collecté une dizaine d'images, Ingenuity s'est ensuite dirigé vers l'ouest sur 75 mètres pour se rapprocher de Perseverance. L'hélicoptère aura parcouru au total une distance de 360 mètres lors de ce 26ème vol.


L'ombre d'Ingenuity projetée sur le sol de Mars, lors du 26ème vol, le 20 avril 2022. Crédit: NASA/JPL-Caltech.

« Pour obtenir les photos dont nous avions besoin, Ingenuity a fait beaucoup de manœuvres, mais nous étions confiants car il a déjà effectué des manœuvres compliquées sur les vols 10, 12 et 13 », a déclaré Håvard Fjær Grip, pilote en chef d'Ingenuity à JPL. Et le jeu en valait la chandelle, avec une opération réussie et fructueuse.
 
Ingenuity a ainsi pu photographier le parachute de Perseverance, gisant au sol. Il est encore fixé à la coque arrière en forme de cône qui protégeait le rover durant son voyage dans l'espace, et pendant sa descente vers la surface martienne le 18 février 2021. Le revêtement protecteur de la coque arrière semble être restée intact lors de l'entrée dans l'atmosphère de Mars. Beaucoup des 80 lignes de suspension à haute résistance reliant la coque arrière au parachute sont visibles et semblent aussi intactes. Étalé et couvert de poussière, seulement un tiers du parachute orange et blanc (de 21,5 mètres de large) est visible, mais la verrière ne montre aucun signe de dommages causés par le flux d'air au moment de son ouverture. Plusieurs semaines d'analyse seront nécessaires pour un verdict plus définitif.


La partie centrale de la coque arrière est encore intacte. Seuls les bords ont été endommagé lors de l'impact au sol. Crédit: NASA/JPL-Caltech.

Les images obtenues sont impressionnantes et pourraient apporter des informations précieuses pour les futures missions martiennes, dont la mission Mars Sample Return, chargée de ramener sur Terre des échantillons de roches prélevés par Perseverance. « La NASA a étendu les opérations d'Ingenuity pour effectuer des vols pionniers comme celui-ci », a déclaré Teddy Tzanetos, membre de l'équipe d'Ingenuity au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud.
 
Ingenuity a en effet la lourde responsabilité d'effectuer des vols de reconnaissance pour repérer de potentielles zones d'atterrissages dans le cadre de la mission Mars Sample Return. « Chaque fois qu'il se déplace dans l'atmosphère de Mars, Ingenuity couvre un nouveau terrain et offre une perspective qu'aucune mission martienne antérieure n'a pu réaliser. La demande de reconnaissance pour la mission Mars Sample Return est un parfait exemple de l'utilité d'engin aérien sur Mars. », ajoute Teddy Tzanetos.


Le parachute échoué de Perseverance est encore fixé à la coque arrière de protection. Crédit: NASA/JPL-Caltech.


Perseverance a bénéficié du meilleur atterrissage dans toute l'histoire de l'exploration martienne, avec des caméras montrant tout, de l'ouverture du parachute à l'instant où ses roues ont touché le sol de Mars. Mais les images d'Ingenuity offrent un point de vue différent. Elles renforcent le fait que les systèmes ont fonctionné comme prévu, et aideront sûrement à assurer des atterrissages encore plus sécurisés pour les futurs vaisseaux spatiaux.
 

Source: mars.nasa.gov
 
   
 
 
Une occultation de Mars par notre Lune va se produire dans la nuit du 7 au 8 décembre prochain. Ce spectacle astronomique est rarement visible en France.
 
 
L'analyse d'images des profondeurs de Valles Marineris, le grand canyon martien, incite la science à y rechercher des indices d'activité biologique ancienne sur Mars.
 
 
Une animation présente les moments clés de la campagne Mars Sample Return, depuis l'atterrissage sur Mars et la sécurisation des tubes d'échantillons jusqu'à leur lancement vers la Terre.
   
 
La sonde Mars Express de l'ESA a révélé que Mars produit des modèles de nuages étonnamment semblables à ceux de la Terre, évoquant ceux des régions tropicales de notre planète.
 
 
L'ingénieur en chef Bob Balaram est le principal concepteur de l'hélicoptère Ingenuity qui évolue sur Mars depuis avril 2021. Il vient de dévoiler le design des futurs drones martiens.
 
 
Un survol récent de Phobos, la plus grande lune martienne, a permis de tester l'une des dernières améliorations de l'instrument MARSIS sur la sonde européenne Mars Express.
   
 
Pour la première fois depuis sa mise en orbite autour de Mars il y a 8 ans, la sonde MAVEN a été témoin de deux types d'aurores ultraviolettes simultanées, causées par des tempêtes solaires.
 
 
Sans tectonique des plaques, l’histoire de la croûte de Mars semblait simple à comprendre. Une nouvelle étude suggère cependant que sa formation pourrait être plus complexe que prévu.
 
 
La NASA continue de rechercher sur Mars des traces organiques ou minérales dont l'origine ne peut s'expliquer autrement que par la présence de structures ou d'activités biologiques.
   
 
Capturée le 1er novembre 2022 par le rover Perseverance, cette photo laisse entrevoir une forme rocheuse qui évoque celle d'une pyramide. Serait-ce la preuve d'une intelligence extraterrestre ?
 
 
Perseverance sillonne le cratère Jezero en carottant des échantillons de roche, qui seront stockés en surface puis rapportés sur Terre en 2033. La NASA a sélectionné le site de récupération.
 
 
Des chercheurs américains ont dévoilé une nouvelle preuve de la présence d'un ancien océan sur Mars, qui se serait formé il y a 3,5 milliards d'années, durant la période du Noachien/Hespérien.
   
 
La Russie devait fournir la fusée et la plate-forme d’atterrissage du programme ExoMars. Moscou étant désormais hors course, l’ESA cherche un moyen de poser son rover Rosalind Franklin.
 
 
La NASA a dévoilé un film sur son rover Opportunity, qui aura foulé le sol de Mars pendant 15 ans. Le film documentaire arrivera sur Amazon Prime Video le 23 novembre 2022.
 
 
Et si le meilleur moyen d'atterrir sur Mars était de s'écraser au sol ? Ce prototype d'atterrisseur utilise une base pliable en forme d'accordéon qui absorbe l'énergie d'un choc violent.